fond billetterie en ligne

Vrais chardons (Carduus)

Vrais chardons

Chardon fausse carline (Carduus carlinoides subsp. carlinoides)

Le Chardon fausse carline est typique et endémique des Pyrénées et de l’Espagne présent presque partout au bord des chemins et pas seulement dans les rochers et éboulis son milieu type. Il est facile à reconnaître par sa couleur des fleurs roses et un aspect général argenté par son aspect dense et son caractère très épineux..

Étymologie du nom

L’épithète carlinoides « fausse carline » évoque la ressemblance à la carline qui est surtout vraie en herbier quand on dispose seulement du capitule et semble étrange sur le terrain au vu de la différence d’allure entre les plantes.

Description

Caractères distinctifs
Les populations françaises de Carduus carlinoides correspondent à la sous-espèce carlinoides. Aucune autre sous-espèce n’est présente en France
Carduus carlinoides subsp. carlinoides se reconnaît à son aspect blanc tomenteux ou argenté et ses feuilles toutes très découpées effilées et piquantes.
L’involucre est ovoïde les fleurs de moins de 15 mm de longueur sont roses (et non pas purpurines comme la plupart des Carduus) et le tube court..

Milieu principal
lieux pierreux.

Statut protection
Aucune protection.

Écologie
Rochers éboulis lieux pierreux chemins : éboulis médioeuropéens acidophiles orophiles pyrénéens.

Étage altitude
Montagne de 1000 à 2500 m.

Répartition
Endémique pyrénéo-espagnol : Pyrénées françaises et espagnoles..

Floraison
De mai à août.

Description
Taille 10 à 50 cm. Fleur purpurine. Port dressé touffu mais parfois nain et appliqué au sol.

Type biologique
Vivace hémicryptophyte.

Chardon fausse carline description complète

Carduus carlinoides subsp. carlinoides Gouan 1773

Plante : vivace de 10 à 50 cm dressée en touffes généralement denses.
Pilosité : plante entièrement blanche tomenteuse.
Tige : très rameuse largement ailée très épineuse et feuillée jusqu’au sommet.
Feuilles : longuement décurrentes tomenteuses dessous laineuses dessus étroitement oblongues pennatipartites à segments courts lobés épineux.
Capitules : relativement petits sessiles ou subsessiles rapprochés en tête terminale assez dense.
Involucre : ovoïde aranéeux.
Bractées de l’involucre : lâchement dressées les moyennes et les intérieures assez largement linéaires lancéolées atténuées en pointe fine et aiguë non piquante.
Fleurs : toutes en tube purpurines

Autre synonymie : Onopyxus pyrenaeus Bubani Cirsium paniculatum Lam. Carlina pyrenaica Dum.Cours. Carduus paniculatus Dulac Carduus canaliculatus Dulac

Chardon du vivarais (Carduus vivariensis)

Le Chardon du Vivarais ou Carduus nigrescens subsp. vivariensis est un chardon élancé qui pousse uniquement sur les monts du sud de la France sur silice de préférence et plutôt à l’ouest du rhône dans les friches et bords de champs souvent isolé parfois en petites colonies..

Étymologie du nom

L’épithète vivariensis signale l’origine de la plante lors de sa description (plus exactement le lieu d’où Linné a reçu les échantillons qui lui ont servi à la décrire) et se trouve assez bien vue puisqu’il s’agit d’une endémique.

Description

Caractères distinctifs
Carduus vivariensis se reconnaît à son port élancé ses capitules rose foncé à bractées effilées solitaires mais pas toujours et jamais par 5 ou 6.
Par rapport à Carduus nutans les bractées de l’involucre ne dépassent pas 15 mm et sont effilées plutôt que triangulaires et leur pliure médiane n’est ni étranglée ni tachée de pourpre.
Par rapport à Carduus litigiosus la face inférieure des feuilles est arachnéuse grisâtre et non pas tomenteuse blanchâtre.
En outre Carduus nutans a des capitules toujours solitaires Carduus litigiosus soit solitaires soit par paquets de 2 à 6 alors que Carduus vivariensis a des capitules solitaires ou non mais jamais par groupes.

Milieu principal
Lieux incultes.

Statut protection
Endémique du sud de la France.

Écologie
Lieux incultes et montagneux champs talus chemins.

Étage altitude
De 200 à 1500 m.

Répartition
Drôme Ardéche Gard Hérault Lozère Cantal Lot Aveyron Tarn Pyrénées-Orientales et occasionnellement dans les massifs siliceux à l’est du Rhône.

Floraison
De avril à juillet.

Description
Taille 30 cm à 2 m. Fleur rose vif. Port dressé ramifié en bas élancé en haut.

Type biologique
Vivace ou bisannuel.

Chardon du Vivarais description complète

Carduus vivariensis Jordan 1846

Plante : vivace ou bisannuelle de 30 cm à 2 m dressée élancée rameuse.
Pilosité : variable aranéeuse.
Tige : feuillée et ailée épineuse jusqu’au sommet.
Feuilles : presque glabres ou un peu aranéeuses pennatifides à segments ovales lobés épineux.
Pédoncules : flexueux longuement nus au sommet (mais parfois pédoncule très court et peu visible).
Involucre : ovoïde subglobuleux ombiliqué à la base.
Bractées de l’involucre : en pointe effilée souvent purpurines linéaires à nervure dorsale faible apparente seulement à la pointe non piquante très décroissantes inférieurement les extérieures très courtes les moyennes étalées et courbées en dehors les intérieures courbées près du sommet.
Capitules : de 16 à plus de 20 mm pour les capitules terminaux et jusqu’à 40 mm mais paraissant petits par rapport à la plante penchés surtout après la floraison.
Fleurs : purpurines foncées

Autre synonymie : aucune.

Écologie Bonsai Plante Carnivore Orchidée Palmier Plantes Sauvages Comestibles Ail
Plante Méditerranéenne - Tous droits réservés. Mentions légales.