fond billetterie en ligne

Sedum

Sedum

Orpin du littoral (Sedum litoreum)

L’Orpin du littoral est sans doute le plus rare des orpins en outre très localisé à quelques rochers du littoral exposés aux embruns Calanques notamment. Minuscule il passe facilement inaperçu dans les rares fentes de rocher où il pousse malgré ses fleurs jaunes et surtout ses calices rouges à fanaison.

Étymologie du nom

L’épithète littoreum est un dérivé du latin ritus « rivage » et signifie actuellement « qui vit au bord de la mer » même si à une époque plus ancienne le terme signifait plus généralement « qui vit dans la mer ». On trouve certains emplois dans ce sens en zoologie et dans le langage courant ou littéraire le sens de « rive » pas seulement de mer. Quoi qu’il en soit cet orpin vit bel et bien au bord de la mer et même exclusivement sur les côtes rocheuses.

Description

Caractères distinctifs
Sedum litoreum ressemble beaucoup à un minuscule S. annuum (lequel n’est déjà pas bien gros). Comme lui c’est un annuel grêle (dans toutes ses parties) mais sa tige s’épaissit dans le haut au lieu de rester grêle.
Sedum litoreum se distingue de S. annuum par son habitat (mer et non pas montagne) et notamment par ses feuilles ovales (et non pas linéaires)..

Milieu principal
Rochers du littoral.

Statut protection
PROTECTION NATIONALE : LIVRE ROUGE DES ESPÈCES MENACÉES ESPÈCES PRIORITAIRES.

Écologie
Vieux murs et rochers maritimes : tonsures annuelles subnitrophiles submaritimes thermophiles dans l’association à Frankenia pulverulenta.

Étage altitude
Bord de mer.

Répartition
Méditerranéen : Bouches-du-Rhone (Calanques) disparu de Vendée Italie Grèce et leurs îles Asie Mineure Syrie. .

Floraison
Avril et mai.

Description
Taille 2 à 10 cm. Fleur jaune devenant blanche. Port dressé tassé rougeâtre.

Type biologique
Annuel.

Orpin du littoral description complète

Sedum litoreum Guss.

Plante : annuelle de 2 à 10 cm ordinairement rougeâtre.
Pilosité : glabre.
Racine : grêle.
Tige : grêle à la base épaissie au sommet.
Feuilles : éparses spatulées ou oblongues obtuses atténuées et prolongées à la base un peu aplaties en dessus.
Fleurs : jaunes devenant blanchâtres sessiles et unilatérales le long des épis recourbés puis convergents.
Calice : sépales semicylindriques obtus inégaux.
Corolle : pétales lancéolés acuminés égalant les sépales dans les fleurs inférieures 1 fois plus longs dans les autres 5 étamines rarement 10 à anthères noirâtres et 5 carpelles divergents aigus lisses

Autre synonymie : Sedum rhytidocalyx P. Candargy Sedum annuum subsp. litoreum (Guss.) Bonnier & Layens

Poivre de muraille (Sedum acre)

Le Poivre de muraille est une plante parmi les plus connues mais souvent assimilées avec d’autres qui agrémente de ses fleurs d’un jaune éclatant les vieux murs les rochers ou les toits. Présente partout dans l’Ancien Monde elle est signalée à tort comme plante introduite sur le site du Muséum..

Poivre de muraille

Étymologie du nom

L’épithète acre « âcre piquant » réfère à la saveur des feuilles qui est cependant à peine perceptible. Le nom scientifique a peut être été donné en référence aux feuilles pointues par analogie avec le nom commun « poivre de muraille » qui autant que la saveur évoque l’effet de saupoudrage des rochers par la couleur jaune

Description

Caractères distinctifs
Sedum acre est un orpin à fleurs jaunes et tige principale rampante à rejets stériles en tapis au moment de la floraison.
Sedum acre se distingue de Sedum alpestre à ses pétales deux à trois fois plus longs que larges (et non pas moins de deux fois) à bout étroitement triangulaire (et non pas ogival).
Sedum acre se distingue de Sedum sexangulare aux feuilles des rejets stériles qui sont ovoïdes (et non pas cylindriques) et ne sont pas rangées sur 6 rangs.

Milieu principal
murs et rochers.

Statut protection
Aucune protection.

Écologie
Murs toits rochers lieux pierreux sable.

Étage altitude
Presque partout de la mer à la montagne jusque vers 2200 m.

Répartition
Paléotempéré : France.Europe Asie occidentale et Sibérie Afrique septentrionale.

Floraison
De mai à août.

Description
Taille 2 à 10 cm. Fleur jaune éclatant. Port gazonnant en colonies denses (plaques).

Type biologique
Vivace.

Poivre de muraille description complète

Sedum acre Linné 1753

Plante : vivace de 2 à 10 cm verte densément gazonnante en colonies pouvant atteindre 50 cm de diamètre avec l’âge à saveur discrètement piquante.
Pilosité : glabre.
Souche : grêle émettant de nombreux rejets stériles.
Feuilles des rejets stériles : densément imbriquées.
Tiges : ascendantes radicantes à la base.
Feuilles des rameaux fleuris : éparses ou imbriquées courtes (3 mm) ovoïdes triangulaires obtuses non prolongées à la base.
Inforescence : 2 à 5 fleurs sur chacun des 2 à 3 épis rapprochés en petit corymbe.
Fleurs : jaune vif sessiles.
Calice : sépales ovoïdes prolongés à la base.
Corolle : pétales étalés lanceolés aigus 1 à 2 fois plus longs que le calice.
Fruit : carpelles divergents bossus à la base interne

Autre synonymie : aucune.

Orpin à feuilles courtes (Sedum brevifolium)

L’Orpin à feuilles courtes pousse dans le Sud sur les rochers voire sur les murs sur roche acide. Il se reconnaît à ses feuilles épaisses et courtes disposées sur quatre rangs et imbriquées pour les rejets stériles et qui passent rapidement d’un vert gris ou cendré au rouge..

Orpin à feuilles courtes

Étymologie du nom

L’épithète brevifolium à feuilles courtes simplement traduit pour le nom français est éloquent. La plante n’avait pas de nom poppulaire les différnets sedums n’étant pas distingués.

Description

Caractères distinctifs
Même si le critère n’est pas suffisant en soi le caractère court des feuilles fera hésiter seulement avec Sedum dasyphyllum.
Sedum brevifolium se reconnaît à la couleur gris vert de ses feuilles en début de floraison à son aspect entièrement glabre dépourvu de poils glanduleux dans l’inflorescence (à la différence de Sedum dasyphyllum) et à ses rejets stériles dont les feuilles ne sont pas simplement en colonnettes comme Sedum dasyphyllum mais régulièrement imbriquées par quatre dessinant vu de dessus une forme géométrique caractéristique même en arrière-plan flou de photo. .

Milieu principal
murs et rochers.

Statut protection
Aucune protection.

Écologie
Rochers et éboulis des montagnes siliceuses : pelouses vivaces des lithosols compacts (dalles) et mobiles (sables) médioeuropéennes à méditerranéennes acidophiles.

Étage altitude
De la mer à plus de 3000 m.

Répartition
Sténoméditerranéen : Pyrénées Aude Hérault Gard Lozère Tarn Haute-Vienne Corse Sardaigne Espagne Portugal Maroc .

Floraison
De mai à juillet.

Description
Taille 5 à 15 cm. Fleur blanche à rosé. Port dressé sur tapis ligneux.

Type biologique
Vivace (chaméphyte).

Orpin à feuilles courtes description complète

Sedum brevifolium De Candolle 1808

Plante : vivace de 5 à 15 cm glauque ou rougeâtre.
Pilosité : entièrement glabre y compris les pédicelles.
Souche : fruticuleuse et tortueuse.
Feuilles : courtes subglobuleuses fermes densément imbriquées en 4 rangs réguliers sur les rejets stériles opposées éparses et écartées sur les tiges florifères.
Pédicelles : égalant les fleurs.
Inflorescence : petites cymes pauciflores.
Calice : 5 sépales.
Corolle : 5 pétales blancs à rosé larges ovales obtus anthères incluses.
Fruit : 5 carpelles dressés glabres

Autre synonymie : Sedum sphaericum Lapeyr. Sedum cineritium (Merino) Merino Sedum dasyphyllum subsp. brevifolium (DC.) Rouy & E.G.Camus Oreosedum brevifolium (DC.) Grulich

Orpin à pétales dressés (Sedum anopetalum)

L’Orpin à pétales dressés est une plante peu spectaculaire mais élégante qui peuple les rochers du sud de la France et remonte assez loin au Nord. Il pousse également sur les murs et même dans les prairies sèches. La tige plus ou moins ligneuse court sur le sol et émet des rameaux dressés stériles ou fleuris..

Étymologie du nom

L’épithète anopetalum ne signifie pas contrairement aux idées reçues « sans pétales » qui serait plutôt apetalum mais « à pétales dressés » du grec anô « en haut dressé ».

Description

Caractères distinctifs
Sedum anopetalum fait partie d’un groupe d’orpins assez semblables et parfois confondus y compris dans l’historie de la botanique. Une confusion règne dans la synonymie pour certains Sedum anopetalum DC étant synonyme de Sedum ochroleucum chaix alors que pour d’autres ce dernier est synionyme de Sedum rupestre L.
Sedum anopetalum se reconnaît à la couleur claire de ses fleurs et les pétales dressés. Les sépales dépassent la moitié de la longueur des pétales à l’épanouissement (et non n’atteignant pas la moitié de leur longueur comme Sedum rupestre et Sedum sediforme).
Les pétales de Sedum anopetalum s’ouvrent peu en cloche (et non pas s’ouvrant en étoile et pétales jaunes vif comme Sedum montanum).

Milieu principal
lieux pierreux.

Statut protection
Protection régionale : Centre.

Écologie
Rocailles murs talus et pelouses sèches plutôt sur calcaire.

Étage altitude
Plaine et montagne de 0 à 1800 m.

Répartition
Européen méridional : tout le sud remonte jusqu’à la Haute-Savoie le Jura et le Doubs l’lndre-et-Loire. Europe centrale et méridionale Asie Mineure.

Floraison
De juin à août.

Description
Taille 10 à 30 cm. Fleur jaune clair. Port dressé hampes issues d’une tige rampante.

Type biologique
Vivace.

Orpin à pétales dressés description complète

Sedum anopetalum De Candolle 1808

Plante : vivace de 15 à 25 cm glauque.
Pilosité : glabre.
Racine : souche fruticuleuse émettant des rejets stériles à feuilles imbriquées serrées redressées.
Tiges : ascendantes couchées radicantes à la base.
Feuilles : cylindracées un peu comprimées mucronées prolongées à la base ponctuées dressées Ies caulinaires remontant en fausses bractées.
Inflorescence : en corymbe formé de cymes scoprioïdes simples ou fourchues (rameaux élalés dressés).
Fleurs : d’un jaune très pâle subsessiles.
Calice : sépales lancéolés aigus.
Corolle : pétales dressés linéaires en alêne 1 fois plus longs que le calice.
Étamines : glabres.
Fruit : carpelles dressés

Autre synonymie : Sedum verlotii Jord. Sedum rufescens Ten. Sedum anopetalum var. verlotii (Jord.) Nyman Sedum anopetalum var. chrysanthum Jeanb. & Timb.-Lagr. Sedum anopetalum var. chloranthum Jeanb. & Timb.-Lagr. Sedum rupestre subsp. anopetalum (DC.) Arcang. Sedum ochroleucum var. anopetalum (DC.) Burnat Petrosedum rupestre subsp. anopetalum (DC.) Velayos Petrosedum anopetalum (DC.) Grulich

Écologie Bonsai Plante Carnivore Orchidée Palmier Plantes Sauvages Comestibles Ail
Plante Méditerranéenne - Tous droits réservés. Mentions légales.