fond billetterie en ligne

Prunus

Prunus

Amandier (Prunus dulcis)

L’amandier n’est-il pas l’arbre qui sonne la fin de l’hiver dur annonçant de ses fleurs éclatantes les premiers beaux jours ? Compagnon de l’homme il est tout autant sauvage que cultivé. Les amandes n’étant plus récoltées hors les amanderaies il suffit d’arpenter la campagne pour en ramasser de pleines brassées sauvages ou non.

Amandier

Étymologie du nom

Le latin prunum et le grec proumnon sont empruntés comme d’autres noms d’arbres à une langue méditerranéenne et le grec a ensuite servi à élaborer les noms latins des espèces

Description

Caractères distinctifs
Les fleurs sessiles ou subsessiles le distinguent du prunier et du cerisier.

Les fleurs blanches ou rosées le dsitinguent du pècher dont les fleurs sont rose vif mais pas de l’abricotier.

Les jeunes feuilles pliées le distinguent de l’abricotier dont les jeunes feuilles sont enroulées.

Milieu principal
Matorral méditerranéen.

Statut protection
Introduit subspontané.

Écologie
Cultivé et souvent subspontané (tendance à redevenir sauvage).

Étage altitude
Rarement au-dessus de 300 mètres jusqu’à 500 mètres.

Répartition
Méditerranéen : tout le sud et région de la vigne. Asie occidentale jusqu’en Perse Afrique septentrionale..

Floraison
Février parfois jusqu’en avril.

Description
Taille 1 à 12 mètres. Fleur blanche avec du rose parfois rosées jamais rose vif. Port à tendance buissonnante.

Type biologique
Pérenne : arbre.

Classification
Règne : Plantae
Embranchement : Spermatophyta (Angiospermae)
Classe : Dicotyledones
Famille : Rosaceae
Genre : Prunus.

Description de Coste (tome 2 taxon n° 1083)

Amygdalus communis L. – Amandier

Plante : Arbre de 4 à 12 mètres non épineux.
Pilosité : rameaux glabres.
Tige : jeunes rameaux d’un vert clair.
Feuilles : à pétiole glanduleux pliées en long dans leur jeunesse ellipliques lancéolées obtusément dentées glabres luisantes en dessus à stipules caduques.
Fleurs : blanches ou rosées naissant avant les feuilles solitaires ou géminées subsessiles.
Calice : en cloche à 5 lobes caduc.
Corolle : 5 pétales.
Étamines : 15 à 30 environ.
Style : 1 seul ovaire libre.
Fruit : drupe oblongue comprimée pubescente veloutée coriace sèche et verte à la maturité s’ouvrant en long ; noyau oblong pointu sillonné sur les faces de fissures étroites à 1 ou 2 amandes douces ou amères

Autre synonymie : Cerasus dulcis Borkh. ex Steud. Amygdalus communis var. amara L. ex C.F.Ludw. Prunus amygdalus Stokes Prunus communis var. fragilis (Focke) C.K.Schneid. Prunus communis subsp. fragilis Arcang. Prunus communis (L.) Arcang. Prunus amygdalus var. sativa (Mill.) Focke Prunus amygdalus var. macrocarpa (A.Poit. & Turpin) Bean Prunus amygdalus var. fragilis Focke Prunus amygdalus var. amara (L. ex C.F.Ludw.) Focke Prunus amygdalus Batsch Druparia amygdalus Clairv. Amygdalus sativa Mill. Amygdalus macrocarpa A.Poit. & Turpin Amygdalus fragilis Borkh. Amygdalus elata Salisb. Amygdalus communis var. ossea Gren. Amygdalus communis var. macrocarpa (A.Poit. & Turpin) Ser. Amygdalus communis var. fragilis Pers. Amygdalus communis var. fragilima Ficalho & Cout. Amygdalus communis var. dulcis DC. Amygdalus communis var. dulcis (Borkh. ex Steud.) Borkh. Amygdalus communis L. Amygdalus dulcis Mill. Légende

Epine noire (Prunus spinosa)

Le prunellier est un arbuste bien connu des propriétaires dont il envahit les friches et des promeneurs pour rendre tout lieu impénétrable. Oublions ces désagréments pour apprécier son habitat normal et souhaitable les haies où il donne le gîte et le couvert aux oiseaux et à d’innombrables animaux.

Epine noire

Étymologie du nom

Fournier fait de prunus lancien nom latin du prunier et Coste le fait provenir du grec proumnon. Ces deux étymologies sont incomplètes car le grec lui-même est emprunté à une langue méditerranéenne disparue comme beaucoup de noms de plantes et encore plus d’arbres fruitiers. Quant au sens du vocable initial on en a aucune idée s’il en a un

Description

Caractères distinctifs
Parmi les pruniers deux sont épineux. On distingue P. spinosa de P. x fruticans (prunier sauvage) aux rameaux très ramifiés (et non élancés) et épineux (et non peu épineux) aux feuilles étroites (et non larges de 15 à 25 mm) et glabres à maturité (et non très velues dessous aux nervures).

Milieu principal
Coteaux et bois.

Statut protection
Aucune protection.

Écologie
Spontané partout dans les friches souvent planté en haies.

Étage altitude
Du bord de mer jusqu’à 1000 mètres ou plus.

Répartition
toute la France toute l’europe Asie occidentale Afrique septentrionale.

Floraison
Avril à mai fruit en septembre-octobre.

Description
Taille 1 à 2 mètres. Fleur blanche. Port en buisson touffu souvent étalé.

Type biologique
Vivace (buisson).

Classification
Règne : Plantae
Embranchement : Spermatophyta (Angiospermae)
Classe : Dicotyledones
Famille : Rosaceae
Genre : Prunus.

Description de Coste (tome 2 taxon n° 1090)

Prunus spinosa Linné – Prunellier

Plante : buisson de 50 cm à 2 mètres. Polymorphe.
Rameaux très épineux divariqués d’un brun noir les jeunes pubescents.
Feuilles : petites obovoles oblongues ou lanceolées finement dentées d’abord pubescentes puis glabres.
Stipules : pubescentes.
Fleurs : blanches petites la plupart solitaires à pédoncules ordinairement glabres.
Calice : glabre en dedans.
Fruit : drupe petite (6 à 12 mm de diamètre) globuleuse dressée d’un bleu noirâtre très acerbe ; noyau subglobuleux peu déprimé presque lisse

Autre synonymie : Prunus vulgatior [var.] stenopetala Clavaud Prunus erythrocalyx [var.] rubella Clavaud Prunus lucida Clavaud Prunus virgata Martrin-Donos Prunus subvillosa Debeaux Prunus subcylindrica Sav. Prunus spiraeiflora Sav. Prunus spinosa var. virgata (Martrin-Donos) Rouy & E.G.Camus Prunus spinosa var. subcinerea Cout. Prunus spinosa var. stenopetala (Clavaud) Rouy & E.G. Camus Prunus spinosa var. rubella (Clavaud) Rouy & E.G. Camus Prunus spinosa var. pubescens Ficalho & Cout. Prunus spinosa var. oxypyrena (Clavaud) Rouy & E.G.Camus Prunus spinosa var. insititioides Ficalho & Cout. Prunus spinosa var. erythrocalyx (Clavaud) Rouy & E.G. Camus Prunus spinosa var. dasyphylla Schur Prunus spinosa var. balearica Willk. Prunus spinosa subsp. insititioides (Ficalho & Cout.) Franco Prunus spinosa subsp. dasyphylla (Schur) Domin Prunus spinosa proles subinermis (Clavaud) Rouy & E.G. Camus Prunus spinosa proles subcylindrica (Sav.) Rouy & E.G.Camus Prunus spinosa proles pubescens (Clavaud) Rouy & E.G. Camus Prunus spinosa proles parviflora (Paill.) Rouy & E.G. Camus Prunus spinosa proles ovata Rouy & E.G.Camus Prunus spinosa proles lucida (Clavaud) Rouy & E.G. Camus Prunus spinosa proles lucens (Sav.) Rouy & E.G. Camus Prunus spinosa proles latiflora (Clavaud) Rouy & E.G.Camus Prunus spinosa proles lamottei (Sav.) Rouy & E.G.Camus Prunus spinosa proles foecundissima (Clavaud) Rouy & E.G. Camus Prunus spinosa proles ericiflora (Sav.) Rouy & E.G. Camus Prunus spinosa proles depressa (Clavaud) Rouy & E.G. Camus Prunus spinosa proles densa (Martrin-Donos) Rouy & E.G. Camus Prunus rusticana Jord. & Fourr. Prunus rhamnifructa Sav. Prunus recta Sav. Prunus praecox Sav. Prunus platyphylla Gand. Prunus peduncularis Jord. & Fourr. Prunus parviflora Paill. Prunus oviformis Jord. & Fourr. Prunus lucens Sav. Prunus lloydii Sav. Prunus lamottei Sav. Prunus glomerata Sav. Prunus ericiflora Sav. Prunus densiflora Jord. & Fourr. Prunus densa Martrin-Donos Prunus communis proles subinermis Clavaud Prunus communis proles pubescens Clavaud Prunus communis proles oxypyrena Clavaud Prunus communis proles latiflora Clavaud Prunus foecundissima Clavaud Prunus communis proles erythrocalyx Clavaud Prunus communis proles depressa Clavaud Prunus communis proles coronata Clavaud Prunus approximata Giraudias Druparia spinosa Clairv. Prunus praecox Salisb. Prunus insititia var. spinosa (L.) Weston Prunus communis var. spinosa (L.) Hook. & Arn. Prunus communis subsp. spinosa (L.) Syme Prunus acacia Crantz

Écologie Bonsai Plante Carnivore Orchidée Palmier Plantes Sauvages Comestibles Ail
Plante Méditerranéenne - Tous droits réservés. Mentions légales.