fond billetterie en ligne

Osyris

Rouvet (Osyris alba)

Le Rouvet ou osyris blanc ne comporte rien de blanc… Si le muséum le nomme rouvet ce terme est de Languedoc alors qu’osyris est utilisé partout depuis l’antiquité. Plante hémiparasite (eau et sels minéraux) sur les arbres il vit en lisière de bois. Il servait de balais comme certains genêts auquel il ressemble. Ses baies sont réputées toxiques sans preuve.

Étymologie du nom

D’après Lieutaghi nom sans étymologie connue utilisé aussi loin qu’on puisse remonter (osuris chez Dioscoride). L’épithète alba a été ajoutée par Linné et n’a aucun sens connu. Soit il s’agit purement et simplement d’une erreur soit c’est une opposition avec une autre espcèe qui serait nigra par exemple. Le terme « rouvet » provient du latin rubetum « roncier » de rubus « ronce » par extension « buisson ». L’italien roveto a la même origine. Cependant « ronce » n’a pas pour origine rubus (qui est le nom latin donné ensuite) mais rumicem accusatif de rumex « « dard » du fait des épines et qui désignait anciennement tout arbuste épineux. Or le rouvet n’est en aucun cas épineux. Il me semble donc l’osyris n’étant par ailleurs pas particulièrement un buisson ou alors fort maigre qu’il faille plutôt lier l’origine de rouvet à rubeus rouge par référence à la couleur à l’automne et à celle du fruit.

Description

Caractères distinctifs
Osyris alba pourrait seulement être confondu avec un genêt mais n’en a pas le port bien plus élancé. Il ressemble également au jasmin (Jasminum fruticans) qui lui a les feuilles pour la plupart à trois folioles et des fruits noirs.
Comme la plupart des plantes de sa famille (Santalacées) il est hémiparasite c’est-à-dire qu’il est chlrorophyllien et assure l’essentiel de sa synthèse carbonée par lui-même mais prend de l’eau et des sels minéraux à son hôte ainsi qu’un certain nombre de composés organiques (en proportion inconnue).
Ses hôtes sont des arbres d’une espèce ou d’une autre au pied desquels il pousse en groupes et qu’il ne semble pas affecter..

Milieu principal
Llieux secs.

Statut protection
Protection régionale : Aquitaine.

Écologie
Garrigues méditerranéennes occidentales à romarin.

Étage altitude
Plaine et petites collines jusque vers 500 m.

Répartition
Européen méridional : sud élargi jusque dans l’Ain I’Aveyron. Ia Charente-Inférieure. Corse et région méditerranéenne.

Floraison
Mai à juillet fruit en août-septembre.

Description
Taille 40 60 cm jusqu’à 250 m dans la végétation. Fleur jaunâtre. Port dressé en buisson à port arbustif (élancé ramifié vers le haut).

Type biologique
Ligneux sous-arbrisseau (chaméphytes frutescents).

Classification
Règne : Plantae
Embranchement : Spermatophyta (Angiospermae)
Classe : Dicotyledones
Famille :
Genre : Osyris.

Description de Coste (tome 3 taxon n° 3174)

Osyris alba L.

Plante : sous-arbrisseau de 40 cm à 1 mètre vert très rameux.
Pilosité : glabre.
Tiges : rameaux dressés effilés grêles anguleux.
Feuilles : persistantes coriaces linéaires lancéolées aiguës uninervées
Fleurs : dioïques jaunâtres odorantes les mâles nombreuses pédicellées réunies en petits faisceaux latéraux formant d’étroites et longues panicules nues ou peu feuillées les femelles solitaires et sessiles au sommet de ramuscules assez longs et feuillés.
Périanthe : à 3 lobes triangulaires charnus alternant avec les 3 lobes d’un disque épigyne 3 étamines et 3 stigmates.
Fruit : drupe peu charnue grosse et globuleuse comme un pois à la fin rouge

Autre synonymie : Osyris mediterranea Bubani

Écologie Bonsai Plante Carnivore Orchidée Palmier Plantes Sauvages Comestibles Ail
Plante Méditerranéenne - Tous droits réservés. Mentions légales.