fond billetterie en ligne

Ornithogale (Ornithogalum)

Ornithogale

Ornithogale à grandes fleurs (Ornithogalum divergens)

L’Ornithogale à grandes fleurs est une espèce contestée mais vu les difficultés taxonomiques propres aux ornithogales il est imprudent d’éliminer un taxon sans qu’un consensus ne se dégage au risque de perdre une information. S’il existe des intermédiaires avec Ornithogalum umbellatum elle en diffère nettement et pousse dans les lieux humides..

Étymologie du nom

Le terme divergens « divergent » est sans doute donné par opposition à umbellatum les pédicelles floraux étant à la fois inégaux et divergents et ne formant pas véritablement une ombelle

Description

Caractères distinctifs
Ornithogalum divergens se reconnaît à son allure en parapluie plutôt qu’en ombelle avec un aspect légèrement dégingandé les pédicelles étant de longueurs inégales mais ne convergeant pas en ombelle ayant plutôt tendance à partir dans toutes les directions. Il n’est pas rare de trouver des individus avec un port de côté comme couchés par un coup de vent.
Les fleurs sont grosses à très grosses pour la plupart supérieures à 2 cm même si certaines de la même inflorescence peuvent les atteindre à peine (alors que chez Ornithogalum umbellatum seules les plus grandes fleurs atteignent sans les dépasser 2 cm).
Les pédicelles floraux d’Ornithogalum divergens sont longs de 4 à 7 cm (et non pas 2 à 4 cm chez Ornithogalum umbellatum).
Les feuilles d’Ornithogalum divergens sont très longues bien plus longues que l’inflorescence assez larges (5 à 8 mm de large et non pas au maximum 5 mm) avec une bande blanche centrale marquée (et non pas étroites plus courtes ou à peine plus longues que l’inflorescence et à bande plus ou moins marquée comme chez Ornithogalum umbellatum). Mais attention les feuilles sont souvent mangées par les lapins.
Les individus caractéristiques d’Ornithogalum divergens se reconnaissent de loin et au premier coup d’œil tant les fleurs sont grosses et l’inflorescence étalée à plat (et non pas regroupée) dans une prairie récemment inondée et à une époque où Ornithogalum umbellatum n’est pas encore fleurie (et le sera 15 jours plus tard).
Discussion
Ornithogalum divergens est une espèce considérée comme « bonne » à l’époque de la flore de Coste puis par Fournier qui la traite en sous-espèce d’Ornithogalum umbellatum selon son point de vue annoncé de regroupement pour des raisons qu’il estime pédagogiques. Les botanistes locaux n’éprouvent en général aucune difficulté à caractériser Ornithogalum divergens même si des individus moins gros peuvent être confondus avec de grandes Ornithogalum umbellatum. Cependant même dans ce cas les proportions sont différentes.
Si la morphologie ne permet guère de statuer sur la réalité de l’espèce il est à noter que le problème se pose avec toutes les ornithogales. La tendance actuelle dans toutes les études est de distinguer un nombre important d’espèces sur des bases moléculaires (génétique). Dans toutes les flores et les sites hors de France que nous avons consultés Ornithogalum divergens est considérée non plus comme une sous-espèce ou une variété d’Ornithogalum umbellatum mais comme une espèce à part entière selon la logique appliquée à tout le genre.
Cette position est suivie par Flora italiana Flora iberica et Euro+Med. Seul auteur français à considérer que l’espèce ne fait pas de doute Christian Bernard réputé pour son œil de terrain.
Les autres positions en France tant celles du muséum que de Tison (Flore de la France méditerranéenne continentale) et Jauzein (Flore des champs cultivés) et d’autres sont de supprimer purement et simplement Ornithogalum divergens y compris sous la forme d’une sous-espèce ou d’une variété mais ces auteurs ne donnent pas la moindre étude pour appuyer leur position.
Or il est dommage d’agir de la sorte car les relevés ne comportent de ce fait plus aucune Ornithogalum divergens et on ne sait pas si elle est menacée ou non (il ne semble pas). Si demain il apparaît certain que cette espèce existe on aura perdu des années de terrain. Pour toutes ces raisons nous avons décidé de traiter Ornithogalum divergens comme une espèce à part entière..

Milieu principal
prairies humides.

Statut protection
Aucune protection.

Écologie
Prairies inondées l’hiver ou autres lieux en contrebas de talus bien humides lieux incultes et cultivés.

Étage altitude
Plaine ou fond de vallon.

Répartition
Euryméditerranéen : France de l’Ouest au Sud en passant par le centre Corse. Europe du Sud. Autres : à préciser.

Floraison
Mars plus tôt que Ornithogalum umbellatum (et donc que Ornithogalum angustifolium).

Description
Taille 20 à 40 cm. Fleur blanche. Port en ombelle dégingandée.

Type biologique
Plante à bulbe (géophyte).

Ornithogale à grandes fleurs description complète

Ornithogalum divergens Boreau 1857

Plante : vivace à bulbe de 20 à 40 cm.
Pilosité : glabre.
Bulbe : arrondi entouré dans sa tunique de bulbilles ne portant ni feuilles ni tiges.
Feuilles : dépassant la tige linéaires larges de 5 à 8 mm à ligne blanche longitudinale large et marquée.
Inflorescence : 5 à 15 fleurs en corymbe lâche.
Pédicelles floraux : longs de 4 à 7 cm très inégaux et un peu en tous sens ascendants puis rapidement étalés ou réfractés après la floraison dépassant longuement les bractées.
Fleurs : blanches en dedans vertes en dehors grandes de plus de 2 cm voire 3 cm.
Fruit : capsule ovale à 6 côtes saillantes équidistantes

Autre synonymie : Ornithogalum umbellatum subsp. divergens (Boreau) Asch. & Graebn. Ornithogalum umbellatum var. divergens (Boreau) Beck Ornithogalum declinatum Jord. & Fourr. Ornithogalum hortense (Neilr.) Jord. & Fourr. Ornithogalum pater-familias Godr. Ornithogalum proliferum Jord. & Fourr. nom. illeg. Ornithogalum siculum Ucria nom. provis. Ornithogalum umbellatum subsp. pater-familias (Godr.) Asch. & Graebn. Ornithogalum umbellatum prol. pater-familias (Godr.) Rouy Ornithogalum divergens var. pater-familias (Godr.) Nyman Ornithogalum umbellatum var. declinatum (Jord. & Fourr.) Rouy Ornithogalum umbellatum var. hortense Neilr.

Ornithogale des collines (Ornithogalum collinum)

L’Ornithogale des collines est une plante de la garrigue et des collines sèches. L’étude du genre est très difficile et peut-être pas terminée. On trouve l’espèce sous des dénominations diverses pas synonymes mais correspondant à des individus morphologiquement identiques bien que différents génétiquement et géographiquement..

Étymologie du nom

L’épithète collinum « des collines » décrit bien l’habitat de cette plante même si elle partage cette préférence avec de très nombreuses autres espèces poussant ailleurs qu’en France.

Description

Caractères distinctifs
Ornithogalum collinum se caractérise essentiellement voire exclusivement par sa répartition : collines méditerranéennes françaises des Pyrénées aux Alpes en passant par le sud du Massif central. Les autres critères ne semblent pas résister à la comparaison avec d’autres ornithogales d’autres pays comme celles d’Italie ou d’Espagne. Cependant parmi les ornithogales de France Ornithogalum collinum se reconnaît à son port érigé les fleurs formant une gerbe plutôt qu’une ombelle comme Ornithogalum umbellatum ou un parapluie comme Ornithogalium divergens.
De plus les feuilles d’Ornithogalum collinum sont plus courtes et plus étroites souvent disparues ou séches au moins en partie à floraison.
Ornithogalum collinum est également plus tardive : quand on herborise régulièrement on voit apparaître dans l’ordre Ornithogalum divergens Ornithogalum umbellatum puis Ornithogalum collinum au fur et à mesure qu’on remonte avec la floraison en altitude ; ce qui n’empêche pas de trouver le même jour Ornithogalum umbellatum dans des pelouses fraîches et Ornithogalum collinum dans des pelouses sèches mais le changement de milieu associé à l’aspect plus ténu dans toutes ses parties est alors parlant à défaut d’être sans équivoque..

Milieu principal
garrigues des collines.

Statut protection
Aucune protection.

Écologie
Rocailles causses garrigues pelouses sèches.

Étage altitude
Des basses collines auxmonts de 100 à 2000 m.

Répartition
Méditerranéenne : toute la France. De l’Espagne à la Turquie.

Floraison
Avril à juin.

Description
Taille 5 à 20 cm. Fleur blanche. Port dressé en touffes.

Type biologique
Géophyte.

Ornithogale des collines description complète

Ornithogalum collinum Gussone 1825

Plante : vivace à bulbe de 5 à 20 cm.
Pilosité : glabre.
Bulbe : ovoïde simple.
Feuilles : ne dépassant pas 5 mm de large souvent filiformes égalant ou dépassant peu la tige et souvent bien plus courtes linéaires à ligne blanche longitudinale peu marquée ou étroite parfois plus courtes et presque coriaces ou charnues souvent disparue ou en partie séchées à floraison.
Inflorescence : 1 à 5 à 15 en corymbe dense et irrégulier mimant une gerbe plutôt qu’une ombelle.
Pédicelles : inégaux courts à la floraison toujours dressés les inférieurs plus longs que les bractées lancéolées en alène.
Fleurs : blanches en dedans vertes en dehors de 2 à 3 cm de diamètre mais parfois jusqu’à 4 cm.
Fruit : capsule subglobuleuse à trois angles à 6 côtes aigues rapprochées deux à deux

Autre synonymie : Ornithogalum alpestre Jord. & Fourr. Ornithogalum bracteosum Davidov Ornithogalum comosum Sadler nom. illeg. Ornithogalum monticola Jord. & Fourr. Ornithogalum polymorphum F. W. Schultz Ornithogalum propinquum Jord. & Fourr. Ornithogalum rigidulum Jord. & Fourr. Ornithogalum saxatile Vis. Ornithogalum subalpinum J. Gay ex Baker Ornithogalum kochii subsp. monticola (Jord. & Fourr.) Peruzzi Ornithogalum umbellatum subsp. monticola (Jord. & Fourr.) O. Bolòs & Vigo Ornithogalum gussonei var. bosniacum (Beck) Soó Ornithogalum kochii var. saxatile (Vis.) Nyman Ornithogalum orthophyllum var. bosniacum (Beck) Soó Ornithogalum tenuifolium var. bosniacum Beck

Dame d’onze heures (Ornithogalum umbellatum)

La Dame d’onze heures est répandue dans les lieux herbeux. On la distingue des espèces proches par ses fleurs en ombelle régulière et ses pédicelles de moins de 4 cm et par ses feuilles de largeur moyenne à étroite bande blanche centrale. Dans les basses plaines elle est souvent confondue avec Ornithogalum divergens.

Dame d'onze heures

Étymologie du nom

L’épithète umbellatum « en ombelle » est bien adapté car il décrit le port de la plante qui se toruve être réellement distinctif (avec d’autres critères).

Description

Caractères distinctifs
Ornithogalum umbellatum est intermédiaire d’allure entre Ornithogalum angustifolium l’ornithogale de la garrigue et Ornithogalum divergens une grande ornithogale des prairies. Son aspect en ombelle étalée est cependant typique alors que chez Ornithogalum divergens les fleurs sont un peu dans tous les sens et chez Ornithogalum angustifolium elles sont souvent serrées en faisceau.
Ornithogalum umbellatum est caractérisée par ses pédicelles de moins de 4 cm de long ses fleurs de moins de 20 mm et ses feuilles de moins de 5 mm de large mais de plus de 2 mm. L’axe de l’inflorescence et les pédicelles font souvent penser à un tourniquet..

Milieu principal
lieux herbeux.

Statut protection
Aucune protection.

Écologie
Bord des chemins talus herbeux pelouses et prés (plutôt que prairies) lieux incultes bord de garrigue.

Étage altitude
Plaine et monts jusque vers 1500 m.

Répartition
Sud-européen : France dont Corse. Europe Asie occidentale Afrique et Amérique du Nord.

Floraison
Avril à mai.

Description
Taille 10 à 30 cm. Fleur blanche. Port en ombelle régulière.

Type biologique
Géophyte (plante à bulbe).

Dame d’onze heures description complète

Ornithogalum umbellatum Linné 1753

Plante : vivace à bulbe de 10 à 30 cm.
Pilosité : glabre.
Bulbe : entouré hors de sa tunique de bulbilles portant des feuilles et des tiges.
Feuilles : ne dépassant pas 5 mm de large égalant ou dépassant peu la tige linéaires à ligne blanche longitudinale peu marquée ou étroite.
Fleurs : blanches en dedans vertes en dehors de 15 à 20 mm de diamètre.
Inflorescence : 5 à 15 fleurs en corymbe lâche mais assez régulier mimant une ombelle.
Pédicelles : inégaux longs de 2 à 4 cm ascendants et restant pour la plupart dressés dépassant les bractées lancéolées acuminées.
Fruit : capsule ovale à 6 côtes saillantes équidistantes

Autre synonymie : Stellaris narbonensis Walther Ornithogalum tardans Jord. & Fourr. Ornithogalum rusticum Jord. & Fourr. Ornithogalum parviflorum Jord. & Fourr. Ornithogalum cespititium Jord. & Fourr. Ornithogalum boraeanum Jord. & Fourr. Stellaris corymbosa Moench Scilla campestris Savi Ornithogalum stellare Salisb. Ornithogalum dioscoridis Bubani Ornithogalum corymbosum Gaterau E.H.L.Krause

Écologie Bonsai Plante Carnivore Orchidée Palmier Plantes Sauvages Comestibles Ail
Plante Méditerranéenne - Tous droits réservés. Mentions légales.