fond billetterie en ligne

Liseron (Convolvulus)

Liseron

Liseron des monts cantabriques (Convolvulus cantabrica)

Le Liseron des monts Cantabriques agrémente les rocailles de la moitié sud de la France de ses fleurs roses dressées sur une tige à feuilles linéaires. Abondant dans le sud présent partout où son milieu est développé terrains nus sur calcalire ou schiste neutre il peut être rare ailleurs même si le protéger semble exagéré.

Étymologie du nom

L’épithète cantabrica réfère à la région d’Espagne d’où le type a été décrit les Monts Cantabriques une cordilière à l’ouest des Pyrénées dans leur continuité.

Description

Caractères distinctifs
Convolvulus cantabrica est un liseron à fleurs roses et à feuilles linéaires ou oblongues (pour les basales) à plusieurs nervures. Il est hérissé et non pas soyeux comme C. lineatus ou laineux comme C. lanuginosus.
Commun et donc confondu par les débutants avec C. arvensis il en diffère pourtant nettement : feuilles linéaires (et non pas en fer de lance) tiges non volubiles fleur portée par une tige redressée (et non pas couchée)..

Milieu principal
Lieux secs.

Statut protection
Protection régionale : Auvergne Bourgogne. Protection départementale : Ain Gers Haute Garonne.

Écologie
Lieux arides nus : pelouses basophiles méditerranéennes.

Étage altitude
Collines de 100 à 700 m environ.

Répartition
Euryméditerranéen : moitié sud Corse région méditerranéenne.

Floraison
Mai à juillet.

Description
Taille 10 à 20 cm jusqu’à 40 cm. Fleur rose souvent assez clair. Port étalé puis nettement redressé.

Type biologique
Vivace (chaméphytes suffrutescents).

Classification
Règne : Plantae
Embranchement : Spermatophyta (Angiospermae)
Classe : Dicotyledones
Famille : Convolvulaceae
Genre : Convolvulus.

Liseron des monts Cantabriques description complète

Convolvulus cantabrica L.

Plante : vivace de 10 à 40 cm verte ascendante.
Pilosité : hérissée à poils étalés.
Racine : souche ligneuse.
Tiges : herbacées très rameuses feuillées.
Pédoncules axillaires : nus velus bien plus longs que la feuille.
Feuilles : vertes velues lancéolées ou linéaires à plusieurs nervures les inférieures obtuses et atténuées en pétiole.
Fleurs : roses d’environ 3 cm pédicellées par 1 à 4 sur les rameaux formant une panicule lâche et étalée.
Bractées : linéaires hérissées.
Calice : hérissé.
Corolle : trois fois plus longue que le calice.
Fruit : capsule hérissée

Autre synonymie : Convolvulus villiflorus Gand. Convolvulus longipilus Gand. Convolvulus leptosepalus Gand. Convolvulus euxinus Petrov Convolvulus dorycnioides De Not. Convolvulus cardiosepalus Boiss. Nemostima cantabrica (L.) Raf. Convolvulus terminalis Salisb.

Liseron rayé (Convolvulus lineatus)

Le Liseron rayé est une plante spécifique des talus et pentes marneuses dépourvues de végétation d’où sa relative rareté ; mais là où existe son milieu il est abondant en concurrence toutefois avec Plantago albicans (aux feuilles semblables) qui tend à prendre le dessus. Les fleurs du liseron égayent ces talus austères !.

Étymologie du nom

Du latin convolvere « s’enrouler » allusion aux tiges volubiles de certaines espèces et aussi d’après Coste à la corolle contournée sens que Fournier ne reprend pas. Le français liseron (1538) est un dérivé de lis (1150) lequel provient sans doute d’une langue méditerranéenne peut-être le copte ; le lis apparaît en tout cas dans les décorations crétoises d’époque minoenne. L’épithète lineatus signifie « marqué de rayures parallèles » et s’applique à la fleur.

Description

Caractères distinctifs
On différencie les feuilles de Convolvulus lineatus de celles de Plantago albicans par leurs nervures obliques (et non pas parallèles).

Parmi les liserons à fleurs roses ou rosées Convolvulus lineatus se différencie de C. lanuginosus par ses feuilles à plusieurs nervures (et non une seule).

Convolvulus lineatus se distingue de C. cantabrica par son caractère soyeux à poils appliqués (et jamais étalés) ainsi que par son caractère gazonnant.

Milieu principal
Lieux secs.

Statut protection
Protection régionale : PACA Pays-de-la-Loire Auvergne Poitou-Charentes.

Écologie
Lieux secs et pierreux surtout marneux talus ravins : pelouses basophiles mésoméditerranéennes mésohygrophiles.

Étage altitude
Plaine rare mais présent sur le Plateau central.

Répartition
Méditerranéen : Provence Languedoc Roussillon Chararente-lnférieure Vendée Puy-de-Dome région méditerranéenne.

Floraison
Relativement tardif par rapport à sa zone de végétation mai à juillet.

Description
Taille 5 à 20 cm. Fleur rose rayée. Port gazonnant mais pas toujours de manière évidente à peine couvrant étalé.

Type biologique
Vivace ligneux (chaméphytes suffrutescents).

Classification
Règne : Plantae
Embranchement : Spermatophyta (Angiospermae)
Classe : Dicotyledones
Famille :
Genre : Convolvulus.

Description de Coste (tome 2 taxon n° 2525)

Convolvulus lineatus L.

Plante : vivace de 5 à 30 cm toute soyeuse blanchâtre densément gazonnante.
Pilosité : poils appliqués.
Racine : à souche sous-ligneuse.
Tiges : herbacées ascendantes peu rameuses lâchement feuillées.
Feuilles : argentées-soyeuses sur les 2 faces lancéolées ou lancéolées linéaires aiguës à plusieurs nervures la plupart longuement atténuées en pétiole.
Pédoncules : pédoncules axillaires tomenteux blanchâtres plus courts que la feuille.
Fleurs : rosées moyennes (2 à 3 cm) pédicellées 1 à 4 au sommet des rameaux.
Bractées : linéaires dépassant les calices soyeux.
Corolle : 3 fois plus longue que le calice.
Fruit : capsule velue

Autre synonymie : Convolvulus spicifolius Desr. Convolvulus lineatus var. intermedius (Loisel.) Duby Convolvulus lineatus var. gerardi (Roem. & Schult.) Rouy Convolvulus lineatus var. besseri (Spreng.) Rouy Convolvulus intermedius Loisel. Convolvulus gerardi Roem. & Schult. Convolvulus besseri Spreng. Convolvulus humilis Salisb

Liseron duveté (Convolvulus lanuginosus)

Le Liseron duveté ou plus habituellement liseron laineux est une apparition plutôt rare qui égaye falaises et cailloutis. Endémique de Catalogne et du Roussillon il se trouve parfois jusqu’en Provence. .

Étymologie du nom

L’épithète lanuginosus signifie « laineux » ou encore « duveté duveteux » c’est à dire soit à poils longs et abondants comme la laine soit à poils plus courts et doux comme le duvet. Laineux est peut-être une dénomination excessive pour le nom commun de ce liseron mais pourtant son nom habituel. Le muséum a choisi le nom le moins usité l’inesthétique et littéraire « duveté ».

Description

Caractères distinctifs
Convolvulus lanuginosus est un liseron vivace à fleurs roses ou blanches (et non pas bleues) à feuilles allongées (et non larges ou en cœur) et une seule nervure.
En outre les tiges du liseron laineux sont simples et droites et il est bien sûr densément velu ou laineux. Enfin ses fleurs sont sessiles ou à pédicelles très courts et non visibles..

Milieu principal
Rochers calcaires.

Statut protection
Protection régionale : PACA.

Écologie
Coteaux pierreux et rochers calcaires : pelouses basophiles mésoméditerranéennes mésoxérophiles.

Étage altitude
Bord de mer (falaises) et coteaux rocheux de faible altitude.

Répartition
Ibéro-provençal : du Var à l’Hérault (rare) aux Pyrénées Orientales Espagne.

Floraison
L’été seulement juillet et même août.

Description
Taille 10 à 30 cm. Fleur rose. Port étalé redressé un peu raide.

Type biologique
Vivace ligneux (chaméphytes suffrutescents).

Classification
Règne : Plantae
Embranchement : Spermatophyta (Angiospermae)
Classe : Dicotyledones
Famille : Convolvulaceae
Genre : Convolvulus.

Liseron duveté description complète

Convolvulus lanuginosus Desr.

Plante : vivace de 10 à 30 cm argentée très rameuse dressée ou ascendante.
Pilosité : plante velue laineuse.
Racine : souche ligneuse.
Tiges : ligneuses à la base simples droites feuillées.
Feuilles : petites soyeuses argentées linéaires ou lancéolées à une nervure les caulinaires sans pédoncule.
Fleurs : roses moyennes 2 à 3 cm subsessiles en têtes involucrées au sommet des tiges longuement nues.
Bractées : 5 à 6 lancéolées dépassant les calices.
Calice : velu à lobes lancéolés.
Corolle : 2 fois plus longue que le calice poilue à l’extérieur.
Fruit : capsule glabrescente

Autre synonymie : Convolvulus linearis DC. Convolvulus saxatilis Vahl Convolvulus lanuginosus var. canescens Choisy Convolvulus lanuginosus var. argenteus Choisy Convolvulus lanuginosus subsp. sericeus (Boiss.) Rivas Goday & Rivas Mart. Convolvulus capitatus Cav. Convolvulus argenteus Pourr.

Liseron des haies (Convolvulus arvensis)

Le Liseron des haies ou liseron des champs pousse un peu partout dès lors qu’une action de l’homme est visible : champ chemin haie. Même si ses fleurs ne sont guère différentes de celles des autres liserons elles n’en sont pas moins splendides..

Liseron des haies

Étymologie du nom

L’épithète arvensis qui signifie « des champs » est plutôt bien choisi en voyant les champs de manière large incluant haies et chemins etc.

Description

Caractères distinctifs
Convolvulus arvensis est facile à reconnaître. C’est un liseron volubile vert à feuilles hastées glabres ou à poils courts mais jamais densément velues (regarder de jeunes feuilles) à fleurs roses ou blanches mais jamais bleues.

Milieu principal
Champs et vignes.

Statut protection
Aucune protection.

Écologie
Champs jardins chemins haies pelouses vignes etc..

Étage altitude
Plaine et montagne de 0 à plus de 2000 m.

Répartition
Paléotempéré devenu cosmopolite : France Corse Europe Amérique Asie Afrique presque tout le globe..

Floraison
De mai à octobre par beau temps et le jour. Les fleurs se ferment par temps très couvert et le soir quand la lumière chute.

Description
Taille 20 cm à 1 mètre ou davantage. Fleur blanche à rose rayée ou non. Port couché ou grimpant à vrilles.

Type biologique
Vivace géophyte.

Liseron des haies description complète

Convolvulus arvensis Linné 1753

Plante : vivace de 20 cm à 1 mètre verte.
Pilosité : glabre ou pubescente.
Racine : souche grêle longuement traçante.
Tiges : couchées ou volubiles grimpantes faibles anguleuses.
Feuilles : petites sagittées ou hastées obtuses ou suraiguës entières pétiolées à oreillettes divergentes et plus ou moins aiguës.
Fleurs : blanches ou roses d’environ 2 cm solitaires ou géminées.
Pédoncules : axillaires grêles plus longs que la feuille.
Bractées : linéaires éloignées de la fleur.
Calice : glabre à lobes ovales arrondis.
Corolle : 1 à 5 fois plus longue que le calice glabre.
Fruit : capsule réfléchie glabre

Autre synonymie : aucune.

Écologie Bonsai Plante Carnivore Orchidée Palmier Plantes Sauvages Comestibles Ail
Plante Méditerranéenne - Tous droits réservés. Mentions légales.