fond billetterie en ligne

Linaigrette (Eriophorum)

Linaigrette

Linaigrette à feuilles étroites (Eriophorum angustifolium)

La Linaigrette à feuilles étroites est l’une des Cypéracées les plus connues spectaculaire et facile à identifier. Elle égrène son « coton » dans les landes tourbeuses un peu partout en France. Elle n’est pas menacée mais dans certaines régions ses milieux sont en régression drastique et sa disparition accompagne celle d’une végétation spécifique.

Linaigrette à feuilles étroites

Étymologie du nom

Du grec erion « laine » et phorein « porter » en raison de la ressemblance des épillets avec du coton après la floraison. Le français linaigrette est apparu tardivement en 1789 comme dérivé de lin dans le sens de « touffes en forme d’aigrettes de fil de lin ».

Description

Caractères distinctifs
Eriophorum angustifolium fait partie des linaigrettes à plusieurs épis.
Elle se reconnaît à ses pédoncules lisses : ni velus hérissés presque cotonneux comme Eriophorum gracile ni scabres à poils raides espacés et tournés vers l’avant comme Eriophorum latifolium..

Milieu principal
marais et landes tourbeux.

Statut protection
Protection régionale : Centre Île de France Nord-Pas de Calais Picardie. Protection départementale : Aquitaine.

Écologie
Milieux asphyxiques avec de l’eau libre sur silice : tourbières basses holarctiques.

Étage altitude
De la plaine à la haute montagne de 0 à 2500 m.

Répartition
Holarctique : presque toute la France sauf régions méditerranéennes du Sud. Europe Asie et Amérique boréales..

Floraison
De avril à juillet.

Description
Taille 15 à 60-70 cm. Fleur sans péigone épillets devenant cotonneux après floraison. Port dressé.

Type biologique
Vivace (géophytes à rhizome).

Linaigrette à feuilles étroites description complète

Eriophorum angustifolium Honckeny 1782

Plante : vivace de 15 à 60-70 cm.
Pilosité : glabre.
Souche : rampante stolonifère.
Tiges : (hampes en réalité) subcylindriques lisses feuillées.
Feuilles : allongées linéaires canaliculées trigones dans le haut larges de 3 à 6 mm à bords presque lisses.
Inflorescence : 2 à 6 ou 8 épis en ombelle penchés après la floraison à pédoncules inégaux longs ou courts lisses et glabres.
Épillets : longs de 10 à 11 mm ovales lancéolés brunâtres soies longues de 3 à 4 cm et anthères de plus de 23 mm.
Fruit : akène brun elliptique lancéolé atténué au sommet et apiculé

Autre synonymie : Eriophorum polystachion var. angustifolium (Roth) A.Gray Eriophorum angustifolium Roth Scirpus speciosus Salisb. Plumaria angustifolia Bubani Linagrostis polystachya (L.) Scop. Linagrostis paniculata Lam. Eriophorum vulgare Pers. Eriophorum vaillantii A.Poit. & Turpin Eriophorum polystachion var. sessile Cariot & St.-Lag. Eriophorum polystachion subsp. minus (Dalla Torre) K.Richt. Eriophorum polystachion subsp. angustifolium Bonnier & Layens Eriophorum polystachion L. Eriophorum minus Dalla Torre Eriophorum angustifolium var. vaillantii Duby Eriophorum angustifolium var. minus W.D.J.Koch Eriophorum angustifolium var. laxum Mert. & W.D.J.Koch Eriophorum angustifolium var. congestum Mert. & W.D.J.Koch Eriophorum angustifolium var. alpinum Gaudin Eriophorum angustifolium subsp. minus (Dalla Torre) Holub Eriophorum angustifolium subsp. alpinum (Gaudin) Rothm.

Écologie Bonsai Plante Carnivore Orchidée Palmier Plantes Sauvages Comestibles Ail
Plante Méditerranéenne - Tous droits réservés. Mentions légales.