fond billetterie en ligne

Knautia

Knautie à feuilles de cardère (Knautia dipsacifolia)

La Knautie à feuilles de cardère est une plante commune sur les monts d’une large moitié sud-est de la France. La plante est variable parfois divisée en sous-espèces qui se recoupent. Le nom latin actuel varie d’une source à l’autre car la discussion sur le premier nom valide est ouverte soit Knautia dipsacifolia soit Knautia maxima.

Étymologie du nom

Dédié par Lnné à Christophe Knaut botaniste allemand du 17e siècle qui a publié Enumeratio plantarum circa halam saxorum sponte provenientum en 1687 ouvrage dans lequel il répartit les pantes en 17 classes (son fils Chrétien Knaut également botaniste n’est pas passé à la postérité malgré une publication). L’épithète dipsacifolia fait allusion aux feuilles qui évoquent la cardère (Dipsacus fullonum). La plante n’a pas de nom populaire confondue en fait avec les scabieuses.

Description

Caractères distinctifs
Knautia dipsacifolia a des fleurs à 4 pétales de couleur rose à lilas mais non bleutées à dents calicinales dépassant 1 mm de longueur et des feuilles supérieures entières ou peu dentées.
Knautia dipsacifolia est souvent confondue avec Knautia arvernensis. La première a des tiges surgissant au milieu de la rosette (plante sympodique) souvent disparue à floraison donc semblant sortir du sol tandis que chez la seconde les tiges partent de côté sous la rosette (plante monopodique).
Enfin les tiges (au moins dans leur partie inférieure) et les feuilles de Knautia dipsacifolia sont velues et les feuilles sont assez souples (différence avec Knautia lebrunii endémique des Pyrénées orientales)..

Milieu principal
Lieux frais et ombragés.

Statut protection
Aucune protection.

Écologie
Bois et broussailles.

Étage altitude
Des monts aux montagnes de plus de 400 à 2000 m.

Répartition
Orophyte méridional : Est Centre Sud et Sud-Ouest. Europe centrale et méridionale.

Floraison
De mai à août.

Description
Taille 50 cm à 150 m. Fleur rose à lilas du rouge pourpre au bleu violet. Port dressé.

Type biologique
Vivace.

Knautie à feuilles de cardère description complète

Knautia dipsacifolia (Host) Kreutzer 1840

Plante : vivace polymorphe atteignant souvent 1 mètre (de 50 cm à 150 m) rémifiée dans le haut.
Pilosité : velue surtout à la base.
Racine : souche épaisse à tiges surgissant au milieu de la rosette souvent disparue à floraison donc semblant sortir du sol.
Feuilles : vert clair plus ou moins poilues oblongues lancéolées acuminées dentées ou presque entières à nervures saillantes à pédoncules velus ou pubescents.
Bractées de l’involucre : lancéolées acuminées presque aussi longues que les fleurs.
Fleurs : roses ou lilas du rouge pourpre au bleu violet dans une même population les extérieures à peine rayonnantes en têtes hémisphériques.
Calice : à limbe subsessile à dents lancéolées aristées égalant la moitié du calicule

Autre synonymie : Knautia maxima (Opiz) J.Ortmann 1842 Scabiosa dipsacifolia Host Knautia sylvatica var. vogesiaca (Rouy) P.Fourn. Knautia sylvatica var. sendtneri (BrÃ1?4gger) P. Fourn. Knautia sylvatica var. dolichophylla Briq. Knautia sylvatica var. dipsacifolia (Host) Briq. Knautia sendtneri Bragger Knautia dipsacifolia subsp. dipsacifolia Knautia arvensis var. vogesiaca Rouy Knautia arvensis subsp. dipsacifolia (Host) Rouy Trichera maxima (Opiz) Holub Scabiosa maxima Opiz

Knautie des champs (Knautia arvensis)

La Knautie des champs est une plante variable qui peut être grande dans les champs peite dans les prés et presque naine sur les causses comme le montrent les photos. Cependant elle forme toujours des touffes larges et denses à la différence d’autres Knautia..

Knautie des champs

Étymologie du nom

L’épithète « arvensis » habituellement traduit par « des champs » est en réalité un néologisme créé par Linné et qui ne veut rien dire. IIl est mal formé car le radical -ensis désigne l’habitant d’un lieu (nicaensis etc.). ll concerne en général des plantes considérées comme des mauvaises herbes.

Description

Caractères distinctifs
Knautia arvensis fait partie d’un groupe d’espèces difficiles à distinguer qui sera peut-être réuni en une seule.
On la distingue à ses feuilles caulinaires médianes pennatiséquées (et non pas entières ou dentées comme Knautia dipsacifolia K. arvernensis et K. lebrunii) et ses corolles bleu à lilas (et non pas rose franc à rouge pourpre comme Knautia collina)..

Milieu principal
Prés.

Statut protection
Aucune protection.

Écologie
Champs prés secs broussailles et coteaux.

Étage altitude
Plaine et montagne de 0 à 2000 m.

Répartition
Eurosibérien : toute la France et Corse. Toute l’Europe Asie occidentale Afrique septentrionale..

Floraison
De mai à octobre.

Description
Taille 10 à 120 cm. Fleur bleu à lilas voire rosé mais pas rose vif. Port en touffes denses dressé.

Type biologique
Vivace.

Knautie des champs description complète

Knautia arvensis (Linné) Coulter 1828

Plante : vivace polymorphe de 10 à 120 cm.
Pilosité : velue.
Racine : souche épaisse et oblique.
Feuilles : d’un vert terne et grisâtre les inférieures entières dentées ou pennatifides à lobes lancéolés linéaires aigus les moyennes ordinairement pennatiséquées.
Pédoncules : non ou peu glanduleux hérissés de poils longs entremêlés d’un duvet court et crépu.
Fleurs : roses ou lilas les extérieures rayonnantes en têtes hémisphériques.
Bractées de l’involucre : lancéolées plus courtes que les fleurs.
Calice : à limbe stipité à 8 dents en arête égalant les 2/3 de la longueur du calicule

Autre synonymie : aucune.

Knautie d’auvergne (Knautia arvernensis)

La Knautie d’Auvergne est méconnue car confondue avec la scabieuse des bois ou knautie des bois (Knautia maxima = Knautia dipsacifolia = Knautia sylvatica) dont elle se distingue uniquement par le mode de croissance monopodique avec une tige florifère partant latéralement sous la rosette de feuilles (plus ou moins fânées à floraison)..

Étymologie du nom

Le terme arvernensis « d’Auvergne » réfère à la possibilité que cette espèce soit endémique même s’il est plus probable que ce soit une variation de la Knautie des chênes (d’où son autre nom vernaculaire) Knautia drymeia c’est-à-dire Knautia drymeia Heuffel var. arvernensis (Briquet) Szabo l’un des synonymes

Description

Caractères distinctifs
Knautia arvernensis se reconnaît à sa rosette de feuilles nombreuses d’où part latéralement une ou plusieurs tiges florifères. Les feuilles sont parfois fânées à floraison mais non pas disparues.
Il s’agit d’une croissance monopodique c’est-à-dire que le bourgeon terminal reste actif (comme chez un arbre) et poursuit sa croissance végétative. Ainsi les feuilles de la rosette en réalité fausse rosette continuent à pousser à être générées et sont encore vertes ou simplement fânées mais pas disparues à la floraison. Les tiges florifères naissent dessous (comme les branches d’un arbre).
Toutefois il faut vérfier que la tige latérale est bien une première pousse et non pas une repousse comme cela arrive fréquemment chez Knautia dispsacifolia (Knautia maxima = Knautia sylvatica) et ce d’autant plus que les autres différences ne sont pas constantes..

Milieu principal
bois et pâturages.

Statut protection
Aucune protection.

Écologie
Lieux frais et ombragés des montagnes.

Étage altitude
Monts de 800 à 1500 m.

Répartition
Orophyte sud-ouest européen : Auvergne Corbières.

Floraison
De mai à août.

Description
Taille 40 cm à plus d’un mètre. Fleur du rouge pourpre au bleu violet. Port redressé tige florifère naissant sous la rosette.

Type biologique
Vivace.

Knautie d’Auvergne description complète

Knautia arvernensis (Briquet) Szabó 1934

Note : le dessin est celui de Knautia dipsacifolia dont Knautia arvernensis n’est pas distinguable autrement que par la manière de pousser monopodique et non pas sympodique.
Plante : vivace polymorphe atteignant souvent 1 mètre à croissance monopodique (à tiges florifères latérales).
Pilosité : velue à hirsute.
Feuilles : d’un vert clair plus ou moins poilues oblongues lancéolées acuminées dentées ou presque entières à nervures saillantes.
Tige florifère : souvet nombreuses en touffes naissant sous la rosette de feuilles persistante à la floraison (mais parfois fânée) velue.
Fleurs : du rouge pourpre au bleu violet les extérieures à peine rayonnantes en têtes hémisphériques.
Involucre : à bractées lancéolées acuminées presque aussi longues que les fleurs

Autre synonymie : Knautia drymeia Heuffel var. arvernensis (Briquet) Szabo Knautia arvernica Chass. & Szabó 1934 Knautia drymeia sensu Guin. & R.Vilm. 1975 Knautia sylvatica var. angustata Rouy Knautia lacaitae Szabo Knautia arvensis subsp. angustata (Rouy) Bonnier & Douin Trichera arvernensis (Briq.) Sojak Knautia subcanescens var. arvernensis Briq.

Écologie Bonsai Plante Carnivore Orchidée Palmier Plantes Sauvages Comestibles Ail
Plante Méditerranéenne - Tous droits réservés. Mentions légales.