fond billetterie en ligne

Helichrysum

Helichrysum

Immortelle (Helichrysum stoechas)

L’Immortelle est commune dans les lieux sableux et rocheux sur tous types de sols et en tous lieux pourvu qu’ils soient pauvres. De formes très variables (écotypes) elle constitue un buisson allant du minuscule (5 cm) au mètre de diamètre. On la reconnaît de loin à son odeur de curry.

Immortelle

Étymologie du nom

Du grec helios « soleil » et chrusos « or » allusion à la couleur des capitules d’après Coste mais d’après Fournier d’après l’ancien nom grec et latin (helycrysos) d’une plante grimpante à fleurs jaunes de helix « roulé en spirale ». Cette étymologie est plus probable helix et helios étant bien séparés aussi bien en grec qu’en latin et dans leurs composés en français. À noter que si helio- est bien un élément héli- est un faux élément mauvaise coupure de hélicoptère (la coupure aurait dû se faire en hélico-). Si l’étymologie semble probable on reste dubitatif quant au sens l’immortelle n’ayant absolument rien de vrillé ou enroulé… L’épithète stoechas correspond à l’ancien nom botanique Stoechas citrina commun à plusieurs Helicrysum. Stœchas vient du grec stoichas « aligné » par copie sur la lavande Lavandula stoechas : dans les anciens usages on parlait du stœchas bleu (lavande) et du stœchas jaune (immortelle) les deux plantes se ressemblant un peu (de loin) poussant dans des configurations analogues et ayant des odeurs fortes. Plus difficile est de mettre au clair l’étymologie. On lit dans les anciens ouvrages qu’on ramassait ces plantes (surtout la lavande) aux ïles d’Hyères nommées aussi les stœchades en raison de leur caractère aligné mais Fournier indique que stœchas ne vient pas de là (sur quelles bases ?).

Description

Caractères distinctifs
Les Helichrysum sont des sous-arbrisseaux aromatiques à feuilles alternes linéaires tomenteuses blanchâtres à petis capitules de fleurs en tubes en corymbes terminaux.
Helichrysum stoechas se reconnaît à ses capitules épanouis à peu près aussi larges que longs et à bractées extérieures de l’involucre dépassant en majorité la moité des intérieures..

Milieu principal
Lieux sablonneux et rocailleux.

Statut protection
Protection régionale : Centre ; départementale : Isère Alpes de Haute Provence Finistère.

Écologie
Rochers coteaux pierreux sables maritimes.

Étage altitude
De 0 à 600 m davantage sur coteaux bien exposés.

Répartition
Euryméditerranéen : tout le sud à partir de Lyon de la Lozère et de l’Aveyron littoral de l’Ouest de la Charente- nférieure au Finistère Basses Pyrénées. Espagne et Portugal Italie Dalmatie.

Floraison
De avril à juillet également en octobre.

Description
Taille 5 à 50 cm. Fleur jaune d’or. Port dressé ou couché en petits buissons aérés.

Type biologique
Vivace buisson.

Immortelle description complète

Helichrysum stoechas (Linné) Moench 1794

Plante : vivace de 5 à 50 cm dressée ascendante ou étalée voire prostrée sous-frutescente blanche tomenteuse.
Pilosité : douce tomenteuse.
Tiges : très rameuses à la base.
Feuilles : linéaires étroites roulées par les bords en dessous blanches tomenteuses sur les deux faces ou souvent verdâtres en dessus lâchement dressées.
Involucre : globuleux aussi larges que longs 4 à 6 mm de diamètre jaune soufre à jaune d’or.
Bractées de l’involucre : lâchement imbriquées les extérieures ovales lancéolées les intérieures oblongues très obtuses velues sur le dos à glandes nulles ou très rares.
Inflorescence : 5 à 50 capitules en corymbe serré.
Fleurs : toutes en tubes jaune d’or.
Fruit : akènes chargés de petites glandes brillantes

Autre synonymie : aucune.

Écologie Bonsai Plante Carnivore Orchidée Palmier Plantes Sauvages Comestibles Ail
Plante Méditerranéenne - Tous droits réservés. Mentions légales.