fond billetterie en ligne

Gesses (Lathyrus)

Gesse annuelle (Lathyrus annuus)

La Gesse annuelle est une plante fréquente dans le sud où elle éclaire l’herbe de sa fleur jaune vif élégante au bout de son long pédoncule. Normalement commensale des cultures on la trouve dans la plupart des lieux herbeux pour peu qu’ils ne soient pas humides.

Étymologie du nom

L’épithète annuus signifie qu’elle est annuelle caractère qu’elle partage avec peu de gesses

Description

Caractères distinctifs
La Gesse annuelle a une fleur typique trapue presque cubique (d’apparence).

Elle fait partie des gesses à fleurs jaunes dont les feuilles comportent toutes plusieurs folioles. Toutes ses feuilles possèdent une paire de folioles longs et étroits et sont terminées par une vrille.

On la distingue de L. pratensis au fait que les folioles sont grands (6 à 15 cm et non 2 à 4 cm) que les fleurs sont solitaires ou par 2 ou 3 (et non par 5 à 10) et que la tige est bordée de deux ailes bien visibles dans le haut.

Milieu principal
Lieux herbeux secs.

Statut protection
Aucune protection.

Écologie
Lieux secs et arides bords de champs talus bords de chemins : annuelles commensales des moissons basophiles thermophiles.

Étage altitude
Plaine et collines méditerranéennes.

Répartition
Méditerranéen : Provence Languedoc Roussillon Corse région méditerranéenne de l’Europe de l’Asie de l’Afrique.

Floraison
Mai et juin.

Description
Taille 40 à 60 cm. Fleur jaune vif. Port grimpant étalé souvent redressé.

Type biologique
Annuelle printannière (thérophytes vernaux).

Classification
Règne : Plantae
Embranchement : Spermatophyta (Angiospermae)
Classe : Dicotyledones
Famille : Fabaceae
Genre : Lathyrus.

Description de Coste (tome 1 taxon n° 1030)

Lathyrus annuus L.

Plante : annuelle de 40 cm à 1 mètre.
Pilosité : glabre.
Tiges : ailées dans le haut grimpantes.
Feuilles : à pétioles étroitement ailés à 1 paire de folioles linéaires lancéolées longues de 6 à 15 cm. à vrilles très rameuses.
Stipules : linéaires acuminées.
Fleurs : jaunes assez grandes (12 à 14 mm) 1 à 3 sur des pédoncules plus courts que la feuille ou l’égalant.
Calice : à dents égalant le tube.
Style : droit tordu sur son axe.
Fruit : gousses de 6 cm sur 1 cm largement linéaires canaliculées sur le dos veinées en réseau glabres à graines anguleuses

Autre synonymie : Lathyrus trachyspermus Webb ex Rodr. Lathyrus chius Boiss. & Orph.

Gesse à larges feuilles (Lathyrus latifolius)

La Gesse à larges feuilles est une plante spectaculaire présente presque partout mais bien moins fréquente qu’on le pense : comme elle ne passe pas inaperçue on remarque chaque pied mais on n’en rencontre souvent pas plus de deux ou trois dans une journée. Elle n’est pour autant pas menacée..

Gesse à larges feuilles

Étymologie du nom

L’épithète latifolius « à large feuilles » est simplement traduit en français parfois en spécifiant « à larges folioles » puisqu’en effet la feuille est l’ensemble des folioles et des vrilles.

Description

Caractères distinctifs
Lathyrus latifolius est une grande gesse à feuilles toutes munies de folioles (feuilles jamais réduites à des vrilles) vivace à grappes plus ou moins fournies de 3 à 12 fleurs.
Lathyrus latifolius a des folioles à nervures principales arquées à parallèle (mais non pas anostomosées à fleurs odorantes Lathyrus tuberosus) et des fleurs rose vif sans traces de vert (et non pas rose sale avec du vert Lathyrus sylvestris)..

Milieu principal
Bois et buissons.

Statut protection
Aucune protection.

Écologie
Coteaux bords de chemins et de routes talus bord de garrigue bois clairs et lisières de préférence sur calcaire et dans l’association d’Anthericum ramosum et Geranium sanguineum (Antherico ramosi – Geranietalia sanguinei Julve 1993).

Étage altitude
Plaine et collines de 0 à 1200 m.

Répartition
Toute la France (avec des variations ne donnant pas lieu à découpage en sous-espèces) Corse. Souvent sub-spontanée en dehors du sud-est ou naturalisée. Europe méridionate du Portugal à la Russie.

Floraison
De juin à août.

Description
Taille 60 cm à 2 ou 3 m. Fleur rose soutenu sans vert dedans. Port couché ou mêlé à la végétation.

Type biologique
Liane vivace.

Gesse à larges feuilles description complète

Lathyrus latifolius Linné 1753

Plante : vivace de 60 cm à 2 ou 3 mètres
Pilosité : glabre
Tiges : largement ailées robustes grimpantes
Feuilles : à 1 paire de folioles ovales ou lancéolées larges à étroites très variables comme les stipules pétioles largement ailés vrilles rameuses
Inflorescence : grappes de 3 à 12 fleurs sur des pédoncules robustes bien plus longs que la feuille
Fleurs : rose vif sans vert dedans grandes (20 à 25 mm)
Fruit : gousses de 5 à 11 cm subcylindriques veinées glabres munies sur le dos de 3 côtes lisses la médiane saillante et tranchante
Graines : 4 à 22 fortement tuberculeuses hile égalant le tiers du contour de la graine

Autre synonymie : Lathyrus sylvestris subsp. ensifolius (Badaro) Nyman Lathyrus neglectus Puel Lathyrus membranaceus C.P resl Lathyrus megalanthos Steud. Lathyrus laevigatus Arechav. Lathyrus grandiflorus Láng Lathyrus brachypterus Alef. Lathyrus algericus Ginzb. Lathyrus sylvestris subsp. latifolius Bonnier & Layens Pisum latifolium (L.) E.H.L. Krause Lathyrus sylvestris subsp. latifolius (L.) Arcang. Lathyrus purpureus Gilib.

Gesse ocre (Lathyrus ochrus)

La Gesse ocre est curieusement nommée officiellement gesse ochre terme qui n’existe pas ; de plus ochrus signifie jaune brunâtre et non jaune pâle. Cette gesse à tige largement ailée pousse sur sols sec mais dans des zones herbeuses et plutôt fraiches. Elle peut être rare ou au moins très localisée.

Étymologie du nom

De lathyros nom donné par les Grecs à une sorte de pois-chiche. Le terme français gesse est d’origine obscure et contestée. Il est attesté dès l’an mille sous la forme jesse ou jaisse devenu geissa peut-être issu du latin Aegyptia dans l’expression fève d’Égypte ; à moins qu’il faille le rapprocher de ses synonymes jarosse garoche qui seraient liés à jard « aiguillon » du fait de la forme des folioles

Description

Caractères distinctifs
La Gesse ocre fait partie des quelques gesses annuelles à feuilles inférieures réduites à la vrille. Ses feuilles supérieures ont des folioles paires de une à deux paires larges.

Sa tige ailée sa grande taille son caractère glauque et ses fleurs jaunes sont des caractères vraiment uniques..

Milieu principal
Lieux herbeux.

Statut protection
Aucune protection.

Écologie
Lieux secs et arides bords de champs talus clairs : annuelles commensales des moissons basophiles thermophiles.

Étage altitude
Plaine.

Répartition
Circumméditerranéen : Provence Languedoc Roussillon région méditerranéenne de l’Europe de l’Asie de l’Afrique.

Floraison
Avril et mai.

Description
Taille 30 à 70 cm. Fleur jaune clair. Port grimpant dans la végétation plus ou moins étalé.

Type biologique
Annuelle de printemps (thérophytes vernaux).

Classification
Règne : Plantae
Embranchement : Spermatophyta (Angiospermae)
Classe : Dicotyledones
Famille : Fabaceae
Genre : Lathyrus.

Description de Coste (tome 1 taxon n° 1028)

Lathyrus ochrus DC.

Plante : annuelle de 30 à 60 cm.
Pilosité : glabre.
Tiges : largement ailées grimpantes.
Feuilles : les inférieures et les moyennes simples ovales oblongues décurrentes les supérieures à 1-2 paires de folioles ovales et à vrilles rameuses.
Stipules : ovales lancéolées entières.
Fleurs : jaunâtres assez grandes (16 à 18 mm) 1 à 2 sur des pédoncules non aristés plus courts que la feuille.
Corolle : étendard égalant les ailes muni de 2 bosses à la base style droit.
Fruit : gousses linéaires comprimées munies de 2 ailes membraneuses sur le dos veinées glabres à graines globuleuses

Autre synonymie : Pisum decurrens Stokes Lathyrus thirkaeanus K.Koch Pisum ochrus L. Orobus ochrus (L.) A.Braun Ochrus uniflorus Moench Ochrus pallidus Pers. Ochrus lathyroides Medik. Lathyrus currentifolius Lam. Clymenum ochrus (L.) Link

Écologie Bonsai Plante Carnivore Orchidée Palmier Plantes Sauvages Comestibles Ail
Plante Méditerranéenne - Tous droits réservés. Mentions légales.