fond billetterie en ligne

Euphorbe (Euphorbia)

Euphorbe

Euphorbe de nice (Euphorbia nicaeensis)

L’Euphorbe de Nice se reconnaît de loin à ses feuilles glauques et sa base dénudée en « palmier ». Elle est pourtant très variable pouvant être naine voire rampante dans les lieux ventés au sol maigre (Corbières) ou devenir grande et touffue en terrain plus riche. Ses feuilles rougissent à l’automne ou l’hiver en un festival de teintes.

Euphorbe de nice

Étymologie du nom

L’allusion à Nice concerne le lieu où a été récoltée et/ou la première description mais cette euphorbe est loins d’être typique de la région niçoise à la différence d’autres).

Description

Caractères distinctifs
Euphorbia nicaeensis est une euphorbe vivace à souche ligneuse dressée ou rampante à tige ligneuse à la base et à feuilles éparses étalées ou réfléchies (jamais appliquées) très glauques.
Euphorbia nicaeensis a des glandes de l’involucre échancrées en croissant comme E. paralias mais à cornes courtes. La capsule ne porte pas de sillons profonds (juste des sillons superficiels) et elle n’est pas rugueuse (juste légèrement ridée)..

Milieu principal
Lieux secs.

Statut protection
Aucune protection.

Écologie
Lieux arides rochers pierraille crêtes (alors couchée) et aussi bords de chemins talus.

Étage altitude
Coteux et montagnes de 0 à 1800 m.

Répartition
Ouest-méditerranéen : quart sud-est jusque dans les Hautes-Alpes la Drôme l’Aveyron. Espagne et Portugal Italie Croatie Carniole Dalmatie Herzégovine ; Algérie..

Floraison
De mai à juillet.

Description
Taille 10 à 60 cm (les formes petites font en réalité bien plus de 10 cm mais sont couchées ou sortent des fissures de la roche). Fleur jaune à glauque. Port en touffes souvent denses dressé couché voire en buisson.

Type biologique
Vivace.

Classification
Règne : Plantae
Embranchement : Spermatophyta (Angiospermae)
Classe : Dicotyledones
Famille : Euphorbiaceae
Genre : Euphorbia.

Euphorbe de Nice description complète

Euphorbia nicaeensis All.

Plante : vivace de 10 à 60 cm glauque dressée ou couchée en groupes.
Pilosité : glabre.
Racine : souche épaisse.
Tiges : sous-ligneuses et nues à la base dressées portant souvent des ramuscules florifères sous l’ombelle.
Feuilles : éparses étalées dressées ou réfléchies coriaces oblongues ou lancéolées mucronées entières.
Ombelle : 5 à 15 rayons bifurqués.
Bractées : arrondies en cœur mucronulées.
Glandes : en croissant à cornes courtes et obtuses.
Fruit : capsule de 3 à 4 mm subglobuleuse glabre à sillons superficiels à coques légèrement ridées.
Graines : ovoïdes grisâtres lisses caronculées

Autre synonymie : aucune.

Euphorbe de séguier (Euphorbia seguieriana subsp. seguieriana)

L’Euphorbe de Séguier est une plante caractéristique des coteaux et plateaux calcalires et des dolomies. Abondante dans ces milieux dans son aire naturelle au sud elle est moins fréquente voire menacée autour de cette zone (information qui paraîtra étrange à qui connaît les causses où elle abonde).

Étymologie du nom

Description

Caractères distinctifs
L’Euphorbe de Séguier est caractérisée par une ombelle jaune sur des tiges nombreuses sortant d’une souche ligneuse avec des feuilles entières sans la moindre dent (et non finement denticulées) glabres et glauques.
Elle ne forme pas un buisson seulement un éventail sans vieux rameaux desséchés simulant des épines (différence avec E. spinosa).
On distingue Euphorbia seguieriana subsp. seguieriana de la sous-espèce loiseuleri au port dressé et non pas couché et à la taille (les petites plantes ont comme voisines des plantes de plus de 20 cm et toujours dressées ou obliques au lieu que toutes les plantes soient petites avec seulement certaines plus grandes toujours couchées).

Milieu principal
Coteaux secs.

Statut protection
Protection régionale : Alsace Lorraine franche-Conté Pays de Loire Aquitaine.

Écologie
Plateaux et coteaux calcaires reliefs dolomitiques : pelouses basophiles médioeuropéennes.

Étage altitude
Surtout sur les causses et de la plaine à l’étage montagnard vers 1600 m.

Répartition
Eurasiatique méridional : presque toute la France mais rare ailleurs que dans le sud Europe centrale et méridionale Asie occidentale.

Floraison
Avril à juillet.

Description
Taille 20 à 60 cm. Fleur jaune. Port dressé raide souvent comme un éventail de crayons.

Type biologique
Vivace à souche ligneuse ( chaméphytes suffrutescents).

Classification
Règne : Plantae
Embranchement : Spermatophyta (Angiospermae)
Classe : Dicotyledones
Famille : Euphorbiaceae
Genre : Euphorbia.

Description de Coste (tome 3 taxon n° 3218)

Euphorbia gerardiana Jacq.

Plante : vivace de 10 à 50 cm glauque à souche ligneuse.
Pilosité : glabre.
Tiges : dures dressées portant souvent sous l’ombelle des ramuscules florifères.
Feuilles : épaisses très rapprochées et dressées linéaires ou lancéolées atténuées mucronées très entières les ombellaires oblongues.
Ombelle : jaune à 6-15 rayons 1 à 3 fois bifurqués.
Bractées : ovales triangulaires mucronées.
Glandes : entières.
Fruit : capsule de 2 mm trigone à 3 sillons glabre lisse ou très finement chagrinée.
Graines : ovoïdes gris perle lisses caronculées

Autre synonymie : Euphorbia gerardiana [n-var.] minor Sadler Tithymalus seguierianus subsp. saxicola (Velen.) Chrtek & Krisa Tithymalus seguierianus subsp. minor (Sadler) Chrtek & Krisa Tithymalus rupestris Bubani Tithymalus firmus Klotzsch & Garcke Tithymalus cajogalus (Ehrh.) Moench Keraselma seguieri Raf. Euphorbia syrmiensis Kitt. Euphorbia multicaulis Thuill. Euphorbia gerardiana var. dolomitica Liou Euphorbia gerardiana subsp. saxicola Velen. Euphorbia gerardiana Jacq. Euphorbia cajogala Ehrh. Esula gerardiana (Jacq.) Fourr. Tithymalus seguierianus (Neck.) Prokh. Euphorbia linariifolia Lam.

Euphorbe des moissons (Euphorbia segetalis)

L’Euphorbe des moissons est une plante qui fleurit lors des moissons mais ne pousse pas spécialement dans les champs plutôt partout en pionnière dans le sable comme dans la roche. Très variable elle se reconnaît pourtant facilement à son allure de bonsaï feuillé et de plus près à ses glandes en croissant.

Étymologie du nom

L’épithète segetalis signifie « des champs de céréales ».

Description

Caractères distinctifs
Euphorbia segetalis se reconnaît à ses feuilles caulinaires éparses et réfléchies celles de l’ombelle ovales ses glandes en croissant et ses bractées presque orbiculaires.
En outre sa tige est herbacée simple ou peu rameuse à la base (et non ramifiée en buisson dès la base)..

Milieu principal
Lieux sablonneux.

Statut protection
Aucune protection.

Écologie
Sols légers lieux sablonneux ou rocailleux champs friches rochers.

Étage altitude
Bord de mer plaine et collines.

Répartition
Euryméditerranéen : moitié sud du Sud-Ouest au Sud-Est Corse. Région méditerranéenne.

Floraison
Toute l’année surtout avril et octobre.

Description
Taille 10 à 50 cm. Fleur jaune vert. Port de bonsaï feuillé et souvent déplumé en bas tige maigre (annuelle) ou au contraire boule (pérennante).

Type biologique
Annuelle ou pérennante.

Classification
Règne : Plantae
Embranchement : Spermatophyta (Angiospermae)
Classe : Dicotyledones
Famille : Euphorbiaceae
Genre : Euphorbia.

Euphorbe des moissons description complète

Euphorbia segetalis L.

Plante : annuelle ou pérennante de 20 à 40 cm glauque.
Pilosité : glabre.
Racine : pivotante.
Tige : dressée herbacée simple ou peu rameuse à la base.
Feuilles : éparses réfléchies ou étalées linéaires ou lancéolées mucronées.
Feuilles ombellaires : elliptiques ou ovales rhomboïdales.
Ombelle : 5 à 7 rayons dressés et 1 à 3 fois bifurqués.
Bractées : orbiculaires en rein mucronulées.
Glandes : en croissant à cornes longues.
Fruit : capsule de 3 mm trigone glabre à coques arrondies et finement granuleuses sur le dos.
Graines : grises ovoïdes creusées de petites fossettes

Autre synonymie : aucune.

Euphorbe dentée (Euphorbia serrata)

L’Euphorbe dentée est une des quelques euphorbes faciles à reconnaitre même pour le néophyte de par ses feuilles dentées comme son nom le rappelle opportunément. Commune dans le sud plus ou moins liée à l’homme le promeneur la dédaigne ; mais comme toutes les euphorbes elle vaut qu’on s’y penche .

Euphorbe dentée

Étymologie du nom

Nom latin de la plante donné selon Pline par le roi Juba de Mauritanie en hionneur à son médecin Euphorbe (1er siècle après JC) prince savant en histoire naturelle. Le nom français est attesté dès 1256 sous la forme « eufourbe ». Quant à l’épithète serrata il signifie « denté en scie ».

Description

Caractères distinctifs
L’Euphorbe dentée ne peut pas être confondue avec une autre avec ses feuilles dentées un peu molles sa tige dressée issue d’une souche épaisse et ses glandes à peine en croissant à cornes minuscules et obtuses.

Milieu principal
Lieux cultivés et incultes.

Statut protection
Aucune protection.

Écologie
Tendance à être rudérale. Pelouses basophiles mésoméditerranéennes mésohygrophiles.

Étage altitude
Plaine et collines jusque vers 900 mètres.

Répartition
Méditerranéen occidental : sud sud Massif Central et Charentes sud-est Espagne et Portugal Italie Afrique du Nord.

Floraison
Printemps et été de mai à juillet.

Description
Taille 20 à 50 cm. Fleur verdâtre. Port dressé raide.

Type biologique
Vivace (hémicryptophytes érigés).

Classification
Règne : Plantae
Embranchement : Spermatophyta (Angiospermae)
Classe : Dicotyledones
Famille : Euphorbiaceae
Genre : Euphorbia.

Description de Coste (tome 3 taxon n° 3237)

Euphorbia serrata L.

Plante : vivace de 20 à 60 cm glauque.
Pilosité : glabre.
Racine : souche épaisse.
Tiges : herbacées dressées portant souvent des rameaux stériles.
Feuilles : éparses dentées en scie très inégales lancéolées et ovales lancéolées les ombellaires largement ovales en cœur et acuminées.
Ombelle : à 3-5 rayons bifurqués.
Bractées : largement en cœur dentées.
Glandes : à peine en croissant à cornes obtuses très courtes.
Fruit : capsule de 5 mm ovale trigone à sillons ouverts glabre et lisse.
Graines : cylindracées tronquées brunâtres lisses

Autre synonymie : Chylogala serrata (L.) Fourr. Tithymalus serratus (L.) Hill Esula serrata (L.) Haw

Euphorbe de duval (Euphorbia duvalii)

L’Euphorbe de Duval est assez variable selon son milieu. Verte et légère en lisière de bois clair elle est glauque et raide à feuilles épaisses rampante ou en coussins dans les rochers surtout ventés. Ainsi cette sous espèce ruscinonensis glauque sur les photos est actuellement considérée comme un simple état lié aux conditions..

Étymologie du nom

La plante est dédiée à Henri Auguste Duval médecin et botaniste français de la fin du XVIII et début du XIXe siècle mort à 34 ans en 1814 auteur d’un livre et d’un complément à la flore parisienne.

Description

Caractères distinctifs
Euphorbia duvalii se reconnait à ses feuilles ovales (et non pas ellipitiques ou obovales) un peu dures (et non pas molles) ses bractées et bractéoles plus larges que longues donc suborbiculaires à subtriangulaires son ombelle verte (et non pas jaune) et ses coques à tubercules espacés ou simplement serrés sans être très denses.
Euphorbia duvalii subsp. ruscinonensis semble n’être qu’un état : sur éboulis instables l’espèce fleurit sur rejets juvéniles à feuilles allongées. Il ne semble pas s’agir d’un écotype stabilisé. Notons que dans les Corbières un tel type se trouve aussi dans des éboulis stables ou au pied de rochers mais dans un environnement particulièrement sec et venté.

Milieu principal
Prés et rochers.

Statut protection
Endémique du sud du Massif Central.

Écologie
Pelouses rocailleuses calcaires des monts. Euphorbia duvalii en lisières de bois clair broussailes pelouses rocailleuses. Euphorbia duvalii subsp. ruscinonensis dans les éboulis ou les rochers.

Étage altitude
Collines et monts : 100 à 900 mètres environ.

Répartition
Endémique du sud du Massif Central : Causses des Cévennes et du Quercy Corbières et Pyrénées-0rientales.

Floraison
Mai et juin voire juillet.

Description
Taille 20 à 40 cm. Fleur jaune mais ombelle verte. Port dressé et un peu maigre ou Euphorbia duvalii subsp. ruscinonensis en buissons aplatis redressée assez robuste.

Type biologique
Vivace.

Classification
Règne : Plantae
Embranchement : Spermatophyta (Angiospermae)
Classe : Dicotyledones
Famille : Euphorbiaceae
Genre : Euphorbia.

Euphorbe de Duval description complète

Euphorbia duvalii Lecoq & Lamotte

Plante : vivace de 20 à 40 cm dressées ou ascendantes.
Pilosité : glabre.
Racine : souche épaisse et ligneuse.
Tiges : rouges écailleuses à la base portant souvent sous l’ombelle des ramuscules florifères.
Feuilles : fermes rapprochées obovales ou lancéolées entières ou denticulées un peu élargies à la base.
Ombelle : verte à 5 rayons bifurqués.
Bractées : suborbiculaires.
Bractéoles : ovales subtriangulaires.
Glandes : entières.
Fruit : capsule de 4 mm subglobuleuse glabre à sillons superficiels couverte de gros tubercules dentés.
Graines : ovoïdes brunes lisses caronculées

Autre synonymie : aucune.

Euphorbe petit-cyprès (Euphorbia cyparissias)

L’ Euphorbe petit-cyprès est la plus connue des Euphorbes et certainement l’une des plus faciles à identifier. Mais dans le sud elle n’est pas la plus fréquente et de loin. Elle prend souvent des couleurs rouges et également des formes diverses quand elle est paraisitée. Elle pousse souvent en colonies (du fait de ses stolons).

Euphorbe petit-cyprès

Étymologie du nom

Nom latin de la plante donné par le roi Juba de Mauritanie en hionneur à son médecin Euphorbe (1er siècle après JC) selon Pline. Quant à cyparissias c’est un nom ancien qui fait allusion aux feuilles (supposées ressembler à des feuilles de cyprès)

Description

Caractères distinctifs
Parmi les plus de 60 espèces d’Euphorbes l’Euphorbe petit-cyprès ne semble poser aucun problème de détermination simplement par son allure avec ses nombreuses feuilles étroites et molles ses stolons et ses rejets stériles en forme d’écouvillon. Il existe toutefois deux espèces proches dans le sud-est aux feuilles bien plus grandes (4 à 6 cm et non pas 1 à 2 cm) E. alepicca et E. esula subsp. saratoi.

Milieu principal
Lieux cultivés et incultes.

Statut protection
Aucune protection.

Écologie
Pelouses basophiles médioeuropéennes. On la trouve surtout sur calcalire principalement parce qu’elle recherche les lieux secs et chauds (xérophile).

Étage altitude
De la plaine à 1000-1500 mètres voire plus selon sol et exposition.

Répartition
Eurasiatique : France Europe Asie.

Floraison
Printemps et été de mars à septembre.

Description
Taille 10 à 40 cm. Fleur jaune vert. Port dressé aspect très feuillé.

Type biologique
Plante à stolons (hémicryptophytes stolonifères).

Classification
Règne : Plantae
Embranchement : Spermatophyta (Angiospermae)
Classe : Dicotyledones
Famille : Euphorbiaceae
Genre : Euphorbia.

Description de Coste (tome 3 taxon n° 3238)

Euphorbia cyparissias Linné

Plante : vivace de 20-50 cm.
Pilosité : glabre.
Racine* : rampante stolonifère.
Tiges : herbacées dressées portant de nombreux rameaux stériles et florifères.
Feuilles : nombreuses linéaires étroites (1 à 3 mm) entières celles des rameaux stériles sétacées et rapprochées en pinceau les ombellaires linéaires.
Ombelle : à rayons nombreux et grêles.
Bractées : largement ovales triangulaires.
Glandes : en croissant à cornes courtes.
Fruit : capsule de 3 mm trigone glabre finement chagrinée graines ovoïdes brun pâle lisses à caroncule arrondie.
*Note : un stolon est une tige

Autre synonymie : Euphorbia esuloides Ten. Tithymalus cyparissias (L.) Hill Tithymalus acicularis Dulac Keraselma cyparissias (L.) Raf. Galarhoeus cyparissias (L.) Small ex Rydb. Esula cyparissias (L.) Haw. Esula cupressina Gray

Écologie Bonsai Plante Carnivore Orchidée Palmier Plantes Sauvages Comestibles Ail
Plante Méditerranéenne - Tous droits réservés. Mentions légales.