fond billetterie en ligne

Céphalanthère (Cephalanthera)

Céphalanthère

Céphalanthère rouge (Cephalanthera rubra)

La Céphalanthère rouge est une orchidée de mi-ombre en sous-bois thermophile surtout en lisière (interne ou externe). Elle est loin d’être rare mais elle est menacée par la fermeture des forêts due à un déficit d’exploitaiton ou aux plantations de résineux.

Céphalanthère rouge

Étymologie du nom

Du grec kephale « tête » et anthera « anthère » allusion à la forme de l’anthère ; l’épithète rubra réfère à la couleur de la fleur.

Description

Caractères distinctifs
Cephalanthera rubra est une orchidée peu variable facile à reconnapitre et qui ne peut être confondue avec aucune autre. Il n’y a ni espèce proche ni sous-espèce..

Milieu principal
Forêts.

Statut protection
Interdite de commerce sur tout le territoire. Protectionrégionale : Haute Normandie Champagne-Ardenne Pays de la Loire Auvergne Centre Ile de France.

Écologie
Bois secs et coteaux pierreux : sous-bois herbacés médioeuropéens basophiles montagnards des adrets. Association de la Seslérie bleue et de la Mercuraile pérenne.

Étage altitude
Des collines aux montagnes de 100 à 1800 m.

Répartition
Eurasiatique: Eutrope suaf nord-oust Asie occidentale. En France fréquente dans le sud-est de plus en plus rare voire absente vers le nord et l’ouest.

Floraison
De mai à juillet selon l’altitude.

Description
Taille 20 à 60 cm. Fleur rose vif. Port dressé élégant un peu penché vers l’avant feuilles à allure distique (disposées comme les barbes d’une plume).

Type biologique
Plante à rhizome (géophytes à rhizome).

Classification
Règne : Plantae
Embranchement : Spermatophyta (Angiospermae)
Classe : Monocotyledones
Famille : Orchidaceae
Genre : Cephalanthera.

Description de Coste (tome 3 taxon n° 3630)

Plante : vivace de 20 à 60 cm.
Pilosité : pubescente glanduleuse dans le haut.
Racine : à fibres filiformes.
Feuilles : presque distiques lancéolées pliées en carène 2 à 4 fois plus longues que les entrenœuds.
Fleurs : rose vif assez grandes 5 à 15 en épi lâche.
Bractées : herbacées égalant ou dépassant l’ovaire.
Périanthe : divisions ovales lancéolées toutes acuminées à peine plus longues que le labelle.
Labelle : muni à la base de 2 lobules latéraux dressés étroits à languette ovale acuminée marquée de crêtes sinueuses un peu jaunâtres.
Ovaire : grêle pubescent glanduleux

Autre synonymie : Serapias grandiflora Poir. Epipactis purpurea Crantz Serapias rubra L. Limodorum rubrum (L.) Kuntze Helleborine rubra (Dorycheile rubra (L.) Fuss

Céphalanthère à feuilles étroites (Cephalanthera longifolia)

La Céphalanthère à feuilles étroites est une orchidée peu variable si ce n’est que certains individus ne sont pas chlorophylliens. Qu’elle le soit ou non elle obtient des substances carbonées de l’arbre via son champignon sorte de parasitisme léger. Elle n’est menacée que par la disparition de son milieu surtout dans la moitié nord.

Céphalanthère à feuilles étroites

Étymologie du nom

Du grec kephale « tête » et anthera « anthère » allusion à la forme de l’anthère ; et longifolia réfère aux feuilles longues comparé aux autres espèces.

Description

Caractères distinctifs
Plante facile à reconnaître et qu’on ne peut confondre si ce n’est pour un débutant avec C. damasionum dont les fleurs semblent fermées.

En outre C. longifolia a des feuilles étroites (et non pas ovales) et des bractées courtes (et non pas en forme de feuilles et dépassant l’ovaire) enfin sa fleur est bien blanche (et non jaunâtre).

Milieu principal
Bois et coteaux.

Statut protection
Interdite de commerce Protection régionale : Bretagne Centre Champagne-Ardennes Pays-de-Loire Picardie.

Écologie
Forêts thermophiles y compris hêtre en lisière interne ou externe à mi-ombre sur calcalire ou sol peu acide bien drainé. Dans l’association d’Anthericum ramosum et de Geranium sanguineum.

Étage altitude
De la plaine à la base de l’étage montagnard 0 à 1400 mètres.

Répartition
Eurasiatique méridional : France mais absente en maints endroits à l’ouest notamment et rare au nord de la Loire et dans le sud-ouest. Europe Asie occidentale Afrique septentrionale.

Floraison
Avril à fin mai en plaine plus trd en montagne.

Description
Taille 20 à 60 cm. Fleur blanche. Port dressé élégant souvent penché.

Type biologique
Vivace (géophyte à rhizome).

Classification
Règne : Plantae
Embranchement : Spermatophyta (Angiospermae)
Classe : Monocotyledones
Famille : Orchidaceae
Genre : Cephalanthera.

Description de Coste (tome 3 taxon n° 3631)

Cephalanthera ensifolia Rich.

Plante : vivace de 20 à 60 cm.
Pilosité : entièrement glabre.
Racine : à fibres radicales filiformes.
Feuilles : distiques rapprochées longuement lancéolées 3 à 5 fois plus longues que les entre-noeuds.
Fleurs : d’un blanc pur assez grandes 6 à 18 en épi lâche.
Bractées : très petites membraneuses bien plus courtes que l’ovaire sauf parfois 1 ou 2 à la base foliacées.
Périanthe : divisions extérieures lancéolées aiguës dépassant le labelle les intérieures elliptiques obtuses.
Labelle : taché de jaune au sommet à languette plus large que longue triangulaire obtuse marquée de 5 crêtes en dessus ; ovaire glabre

Autre synonymie : Serapias xiphophyllum L.f. Serapias palustris Salisb. Serapias ensifolia L. Epipactis grandiflora All. Epipactis ensifolia F.W.Schmidt Cephalanthera xiphophyllum (L.f.) Rchb.f. Cephalanthera ensifolia (L.) Rich. Cephalanthera angustifolia Simonk. Serapias longifolia (L.) Huds. Serapias helleborine var. longifolia L.

Écologie Bonsai Plante Carnivore Orchidée Palmier Plantes Sauvages Comestibles Ail
Plante Méditerranéenne - Tous droits réservés. Mentions légales.