fond billetterie en ligne

Armérie (Armeria)

Armérie

Armérie faux buplèvre (Armeria arenaria subsp. bupleuroides)

L’Armérie faux buplèvre forme des touffes très denses aux tiges les unes contre les autres portant haut les capitules souvent rose clair (de blanc à rose foncé) qui s’agitent au vent des plateaux. Typique des causses elle pousse surtout sur calcaire et dans les sables dolomitiques..

Étymologie du nom

L’épithète arenaria signifie « des sables » en référence au milieu dans lequel pousse préférentiellement l’espèce. Le secvnd épithète celui de la sous-espèce signifie « qui ressemble à un buplevre » et fait allusion à la couleur glauque (= bleu vert comme la mer) et à des feuilles un peu ovales.

Description

Caractères distinctifs
Armeria arenaria est une grande plante aux feuilles en touffe toutes identiques et un peu coriaces.
Armeria arenaria subsp. bupleuroides est un peu glauque au moins pas verte et a des fleurs rose clair de blanc à rose foncé en mélange dans une population.

Milieu principal
Lieux sablonneux et rocailleux.

Statut protection
Aucune protection.

Écologie
Surtout sur calcaire et sur dolomies ou sur terrains peu acides.

Étage altitude
De 0 à 1200 m.

Répartition
Européen méridional : des Pyrénées orientales aux Alpes Maritimes jusqu’aux Causses à la Drôme et aux Hautes-Alpes.

Floraison
De mai à juillet.

Description
Taille 20 à 80 cm. Fleur rose clair de blanc à rose foncé en mélange dans une population. Port dressé élancé en touffes serrées.

Type biologique
Vivace (hémicryptophytes capiteux).

Armérie faux buplèvre description complète

Armeria arenaria subsp. bupleuroides (Godr. & Gren.) Greuter & Burdet 1989

Plante : vivace de 20 à 60 cm gazonnante un peu glauque.
Pilosité : glabre.
Feuilles : un peu fermes linéaires lancéolées ou lancéolees acuminées planes à 3-7 nervures souvent ondulées.
Tiges : hampes raides mais un peu grêles.
Gaine : allongée 2 à 4 cm 2 à 4 fois plus longue que le capitule.
Involucre : fauve à folioles plurisériées les extérieures triangulaires lancéolées acuminées en pointe égalant presque les fleurs sans les dépasser.
Bractéoles : égalant le fruit.
Capitule : subglobuleux large d’environ 12 à 15 mm.
Fleurs : rose clair de blanc à rose foncé en mélange dans une population.
Calice : à tube égalant le pédicelle à côtes plus étroites que les sillons à lobes triangulaires brusquement contractés en arête plus longue qu’eux

Autre synonymie : Armeria rigida var. reducta Rouy Armeria plantaginea var. leucantha Boiss. Armeria rigida proles bupleuroides (Godr. & Gren.) Rouy Armeria plantaginea var. bupleuroides (Godr. & Gren.) Lawr. Armeria plantaginea subsp. bupleuroides (Godr. & Gren.) Nyman Armeria bupleuroides Godr. & Gren. Armeria alliacea subsp. bupleuroides (Godr.) O. Bolòs & Vigo Statice plantaginea Allioni var. leucantha Boisset

Armérie de girard (Armeria girardii)

L’Armérie de Girard est une plante spécifique aux causses et sables dolomitiques où elle est abondante et non menacée. Anciennement appelée faux jonc ses feuilles surtout l’hiver évoquent une touffe de jonc ses feuilles étant abondantes pour une armérie.

Étymologie du nom

Du celtique ar mor « au bord de la mer » plantes recherchant les côtes de l’Océan d’après Coste. Étymologie reprise par d’autres mais comme il s’agissait du nom grec de la plante il reste des points à éclaircir (comment un nom grec peut être calqué sur le celte ?). L’espèce est dédiée à Charles René Girard de Villars naturaliste français du XVIIIe siècle médecin et membre de l’Académie des belles-lettres sciences et arts de La Rochelle correspondant de l’Académie des sciences auprès de Jussieu

Description

Caractères distinctifs
Cette armérie n’est pas présente hors de sa zone d’endémisme. On peut la rechercher dans une formation dolomitique mais sa présence hors de la zone serait une découverte.
Armeria girardii est une armérie de petite taille d’allure compacte aux feuilles à 1 nervure en touffes denses. Elle a une gaine courte à peu près aussi longue que le capitule et un involucre fauve ferrugineux.
On la différencie de A. maritima pas ses hampes glabres et filiformes (et non pubescentes un peu épaissies)..

Milieu principal
Rochers dolomitiques.

Statut protection
Protection régionale : Midi-Pyrénées.

Écologie
Sables et rochers dolomitiques : pelouses sabulicoles médioeuropéennes subméditerranéennes de l’intérieur des terres dolomiticoles dans une association dont elle est la caractéristique.

Étage altitude
Indifférent dépend du susbstrat (soit de 100 à 1100 m dans la zone d’endémisme).

Répartition
Endémique des Causses et alentours : Gard Lozère Aveyron Hérault.

Floraison
Mai et juin.

Description
Taille 5 à 20 voire 30 cm. Fleur rose. Port en touffes aspect compact (hampe peu élevée).

Type biologique
Vivace (hémicryptophytes capiteux).

Classification
Règne : Plantae
Embranchement : Spermatophyta (Angiospermae)
Classe : Dicotyledones
Famille : Plumbaginaceae
Genre : Armeria.

Description de Coste (tome 3 taxon n° 3028)

Armeria juncea Gir.

Plante : vivace de 5 à 15 cm densément gazonnante.
Pilosité : glabre.
Feuilles : non charnues de 2 sortes les extérieures linéaires aplanies les autres longues filiformes canaliculées très aiguës.
Hampes : grêles 1 à 2 fois seulement plus longues que les feuilles.
Gaine : de 6 à 10 mm égalant à peu près le capitule.
Capitule : peu dense large de 10 à 15 mm.
Fleurs : roses.
Involucre : fauve à folioles sur 2 rangs les extérieures lancéolées acuminées presque entièrement scarieuses égalant les intérieures.
Calice : à tube au moins aussi long que le pédicelle à côtes aussi larges que les sillons à lobes ovales brusquement terminés en aréte beaucoup plus courte qu’eux

Autre synonymie : Statice littoralis subsp. juncea P.Fourn. Armeria maritima var. girardii Bernis Armeria juncea Girard

Écologie Bonsai Plante Carnivore Orchidée Palmier Plantes Sauvages Comestibles Ail
Plante Méditerranéenne - Tous droits réservés. Mentions légales.