fond billetterie en ligne

Allium

Allium

Ail de naples (Allium neapolitanum)

L’ail de Naples est comme beaucoup d’ail une fort belle plante implantée un peu partout dans le sud où elle est en réalité subspontanée (issue d’anciennes cultures ou nouvellement plantée). Elle résiste à la tonte nannuelle aussi propsère-t-elle le long des routes sur les talus ombragés son milieu favori étant toutefois les bordures d’oliveraies.

Ail de naples

Étymologie du nom

La référence de Coste au celte « chaud âcre brûlant » évoquant les propriétés de l’ail est fantaisiste. Le terme provient du latin classique alium italique autochtone désignant une plante à bulbe. Quant à neapolitanum il signifie « de Naples »

Description

Caractères distinctifs
La tige à trois angles le distingue des autres ails (le pluriel « aulx » s’applique aux bulbes) blancs et élégants.
Parmi les ails à trois angles les feuilles larges de 10 à 30 mm (et non 5 à 10) et rude au bord (et non lisse) le dstinguent de A. triquetrum et A. pendulinum. En outre sa spathe est univalve (et non à deux valves).

Milieu principal
Lieux cultivés et incultes.

Statut protection
Aucune protection.

Écologie
friches vivaces rudérales pionnières mésoxérophiles subméditerranéennes typiquement en association avec Gagea pratensis et Allium schoenoprasum.

Étage altitude
Plaine jusque vers 400 mètres.

Répartition
Méditerranéen : des P-O au 06 toute la Méditerranée ici ou là ailleurs (subspontané).

Floraison
Avril-mai.

Description
Taille 30 à 50 cm. Fleur blanche. Port dressé élégant.

Type biologique
Plante à bulbe (géophytes à bulbe).

Classification
Règne : Plantae
Embranchement : Spermatophyta (Angiospermae)
Classe : Monocotyledones
Famille : Amaryllidaceae
Genre : Allium.

Description de Coste (tome 3 taxon n° 3459)

Allium neapolitanum Cyrillo

Plante : vivace de 30 à 60 cm.
Pilosité : glabre.
Racine : bulbe petit ovoïde à tunique coriace brune.
Tige : trigone à 2 angles aigus et 1 obtus munie au-dessus de la base de 2 à 3 feuilles.
Feuilles : larges de 1 à 3 cm planes glabres un peu denticulées et rudes aux bords égalant à peine l’ombelle.
Spathe : univalve ovale acuminée plus courte que les pédicelles.
Fleurs : blanches en ombelle multiflore étalée.
Pédicelles : égaux 3 fois plus longs que la fleur.
Périanthe : en coupe ouverte à divisions larges ovales obtuses à la fin conniventes et subscarieuses.
Étamines : incluses à filets tous simples.
Stigmate : obtus

Autre synonymie : Allium sulcatum DC. Allium sieberianum Schult. & Schult.f. Allium laetum Pollini Allium lacteum Sm. Allium inodorum Aiton Allium gouanii G. Don Allium cowanii Lindl. Allium candidissimum Cav. Allium amblyopetalum Link Allium album Santi

Ail noir (Allium nigrum)

L’Ail noir est une plante imposante de la hauteur d’un enfant avec une tige robuste. Il ne passe pas inaperçu même si dans la végétation haute d’un bord de champ on peut le rater. Il est rare ; ses stations sont répertoriées une à une et connues des botanistes locaux.

Ail noir

Étymologie du nom

Le terme ail attesté dpuis au moins le XIIe siècle provient du latin classique allium italique autochtone désignant une plante à bulbe. Note : le pluriel botanique est « ails » qui commence également à être admis en français courant. L’épithète nigrum réfère au fruit qui noircit en vieillissant

Description

Caractères distinctifs
Les feuilles larges et raides la tige robuste et nuel’ombelle très fournie à fleurs roses sont caractéristiques.

On peut toutefois le confondre avec Allium cyrilli espèce nouvellement décrite en France et semble-t-il présente uniquement en Provence ail qui est plus petit moins raide de fleurs plus claires.

Milieu principal
Champs et vignes.

Statut protection
Protection régionale : PACA.

Écologie
Comme beaucoup d’ails naturalisé ici et là. Sa présence dans les vignes des plaines du sud ne semble pas naturelle il aimerait davantage le frais (typiquement dans l’association à Gagea pratensis et Allium schoenoprasum) : riches vivaces rudérales pionnières mésoxérophiles subméditerranéennes.

Étage altitude
Difficile de connaître son altitude en France vu sa rareté.

Répartition
Méditerranéen : Provence Hérault naturalisé en Alsace Lot-et-Garonne Charente-Inférieure. Europe méridionale Asie occidentale Afrique septentrionale.

Floraison
Avril ou mai parfois juin.

Description
Taille 50 cm à 1 mètre. Fleur violette à rose parfois blanche. Port dressé raide ; de loin allure de « piquet fleuri ».

Type biologique
Géophyte à bulbe.

Classification
Règne : Plantae
Embranchement : Spermatophyta (Angiospermae)
Classe : Monocotyledones
Famille : Amaryllidaceae
Genre : Allium.

Description de Coste (tome 3 taxon n° 3466)

Allium nigrum L.

Plante : vivace de 40 à 80 cm.
Pilosité : glabre.
Bulbe : gros (3 à 4 cm) ovoïde blanchâtre.
Tige : robuste cylindrique épaissie sous l’ombelle nue jusqu’à la base.
Feuilles : 3 à 5 larges de 2 à 5 cm un peu denticulées rudes aux bords.
Spathe : à 2-4 lobes courts.
Fleurs : violettes rarement blanchâtres en ombelle serrée et très fournie parfois bulbillifère.
Pédicelles : égaux 2 à 3 fois plus longs que la fleur.
Périanthe : un cm étalé en étoile à divisions lancéolées à la fin réfléchies étamines incluses stigmate obtus.
Fruit : capsule nue noircissant

Autre synonymie : Panstenum monspessulanum (Gouan) Raf. Allium odorum Ten. Allium monspessulanum Gouan Allium magicum L. Allium dumetorum Feinbrun & Szel. Allium bauerianum Baker Kalabotis nigrum (L.) Raf. Allium narcissifolium Lam

Ail rose (Allium roseum)

L’Ail rose est un bel ail méditerranéen abondant mais qui n’est plus consommé. À la faveur de douceurs climatiques locales il remonte en Atlantique et ailleurs. Il n’aime ni l’altitude ni la trop grande chaleur et se trouve plutôt dans les collines et vallées arrosées.

Ail rose

Étymologie du nom

Quant à l’épithète roseum il s’applique aux fleurs bien entendu.

Description

Caractères distinctifs
Fleurs rose vif ni violacées ni blanches en ombelle élégante et aérée (et non en tête compacte ronde ou plate) tige feuillée à la base et feuilles larges de 5 à 12 mm (ni moins de 5 ni plus de 2 cm)..

Milieu principal
Champs et vignes.

Statut protection
Protection régionale : Aquitaine.

Écologie
Cultures et surtout anciennes cultures.

Étage altitude
Plaine et collines.

Répartition
Méditerranéen : Sud-Est et Sud-Ouest élargis Corse région méditerranéenne.

Floraison
Avril et mai jusqu’en juin.

Description
Taille 30 à 60 cm. Fleur rose. Port dressé un peu penché élégant.

Type biologique
Plante à bulbe (géophytes à bulbe).

Classification
Règne : Plantae
Embranchement : Spermatophyta (Angiospermae)
Classe : Monocotyledones
Famille : Amaryllidaceae
Genre : Allium.

Description de Coste (tome 3 taxon n° 3465)

Allium roseum L.

Plante : vivace de 30 à 80 cm à forte odeur d’ail.
Pilosité : glabre.
Racine : bulbe moyen ovoïde entouré de nombreux bulbilles blancs à tunique brune alvéolée.
Tige : cylindrique feuillée à la base.
Feuilles : 3 à 5 linéaires canaliculées larges de 5 à 12 mm un peu denticulées rudes aux bords.
Spathe : à 3-5 lobes courts.
Fleurs : rose vif grandes en ombelle multiflore étalée parfois bulbillifère.
Pédicelles : 2 à 3 fois plus longs que la fleur.
Périanthe : 10 à 12 mm en cloche à divisions elliptiques oblongues à la fin scarieuses.
Étamines : incluses.
Stigmate : subaigu.
Fruit : capsule incluse

Autre synonymie : Allium pusillum Allium obtusiflorum Allium obtusiflorum Req. Allium corbariense Timb.-Lagr. ex Nyman Molium roseum (L.) Fourr. Cepa flexuosa Moench Allium tinei J.Presl & C.Presl Allium tenorei Spreng. Allium subhirsutum [var.] brachystemon (Redouté) P.Fourn. Allium subalbidum Jord. & Fourr. Allium roseum var. roseum Allium roseum var. requienii Rouy Allium roseum var. majale (Cirillo) Regel Allium roseum var. insulare Gennari ex Barbey Allium roseum var. corbariense (Timb.-Lagr. ex Nyman) Douin Allium roseum var. bulbiferum Kunth Allium roseum [var.] confertum (Jord. & Fourr.) P.Fourn. Allium roseum subsp. majale (Cirillo) K.Richt. Allium roseum subsp. ambiguum K.Richt. Allium roseum proles corbariense (Timb.-Lagr. ex Nyman) Rouy Allium roseum proles confertum (Jord. & Fourr.) Rouy Allium odoratissimum Desf. Allium majale Cirillo Allium incarnatum Hornem. Allium illyricum Jacq. Allium confertum Jord. & Fourr. Allium carneum O.Targ.Tozz. Allium amoenum G.Don Allium ambiguum Sm. Allium albidum Jord. & Fourr. Allium roseum var. grandifloroseum subsp. bulbiferum (Kunth) E.F.Warb.

Ail de cyrillo (Allium cyrilli)

L’Ail de Cyrillo est un ail d’Italie et de Grèce anciennement naturalisé en Alsace et nouvellement trouvé de manière notable et peut-être naturelle dans le sud en Provence. Il ressemble à un ail noir plus petit dans toutes ses parties et émettant des bulbilles souterraines via des stolons..

Étymologie du nom

L’espèce est dédiée au botaniste italien Cyrillo Domenico Maria Leone Cirillo naturaliste et médecin italien du XVIIIe sièlce qui a travaillé avec Buffon et publié plusieurs livres d’entomologie et de botanique dont De essentialibus nonnullarum plantarum characteribus et Plantarum rariorum regni Neapolitani fasciculus. Il fut condmné à mort puis exécuté en 1799 en raison de sa participation au gouvernement républicain mis en place en Ligurie par Championnet pour le Directoire français qui notamment abolissait la féodalité mais au prix de l’occupation française.

Description

Caractères distinctifs
Allium cyrilli est un ail de grande taille à fleurs blanchâtres (verdâtres rarement violet foncé) à spathe courte et obtuse à feuilles non engainantes et linéaires en ruban.
On distingue Allium cyrilli de Allium nigrum tout d’abord à l’allure car il se présente comme un petit ail noir plus petit dans chacune de ses proportions.
Ensuite et pour être sûr il faut regarder la base des filets des étamines plus large que la base du tépale (et non pas plus étroit) et l’ovaire d’abord pourpre puis vert seulement en fin de floraison (et non toujours vert). Les photos de la galerie ont été faites en fin de floraison..

Milieu principal
Champs et vignes.

Statut protection
Aucune protection.

Écologie
Friches bords de champs ou de vignes souvent dans la végétation où il passe inaperçu malgré sa taille.

Étage altitude
De 0 à 600 m.

Répartition
Sténoméditerranéen : Provence (Bouches du Rhône) Var Italie Grèce.

Floraison
Avril et mai.

Description
Taille 30 à 80 cm. Fleur blanche parfois pourpre mais très rare en France. Port dressé moins robuste que Allium nigrum (voir la photo ou une tête retombe).

Type biologique
Géophyte à bulbe et stolons

Ail de Cyrillo description complète

Allium cyrilli Tenore

Plante : vivace de 30 à 80 cm.
Pilosité : glabre.
Racine : bulbe moyen émettant des stolons horizontaux porteurs de bulbilles souterraines.
Tiges : forte mais de robustesse moyenne cylindrique nue jusqu’à la base.
Feuilles : nombreuses dépassant rarement 3 cm de larges linéaires longues.
Spathe : 2 à 4 lobes courts.
Fleurs : blanchâtres rarement violet foncé.
Inforescence : ombelle hémisphérique serrée et fournie.
Périanthe : étalé en étoile à divisions lancéolées à discrète nervure verte ou brune.
Étamines : base des filets plus large que la base du tépale.
Ovaire : pourpre à la floraison vert ensuite

Autre synonymie : Allium multibulbosum auct..

Classification
Règne : Plantae
Embranchement : Spermatophyta (Angiospermae)
Classe : Monocotyledones
Famille : Amaryllidaceae
Genre : Allium.

Ail cilié (Allium subhirsutum)

L’Ail cilié est un ail élégant aux étamines multicolores. Si le critère de détermination concerne les feuilles ciliées il se reconnaît au premier coup d’œil à son élégance multicolore. Bien sûr faut-il l’avoir vu plusieurs fois. S’il est rare en milieu naturel il est naturalisé ou subspontané ici ou là sur les talus.

Ail cilié

Étymologie du nom

Comme on le devine l’éptithète subhirsutum signifie « presque hirsute » et réfère aux feuilles ciliées

Description

Caractères distinctifs
L’Allium subhirsutum est un ail tige nue et presque ronde sans angles marqués et à fleurs blanches à feuilles linéaires et ciliées.

Milieu principal
Lieux pierreux.

Statut protection
Protection régionale : PACA.

Écologie
Chemins talus amas de pierres garrigue : friches vivaces mésoxérophiles subméditerranéennes en association avec Smyrnium olusatrum.

Étage altitude
Plaine et faible altitude.

Répartition
Méditerranéen : Alpes-Maritimes Var Bouches-du-Rhône subspontané dans l’Ouest. Corse et région méditerranéenne.

Floraison
Avril-mai.

Description
Taille 30 à 60 cm. Fleur blanche à anthères multicolores. Port dressé.

Type biologique
Géophytes à bulbe.

Classification
Règne : Plantae
Embranchement : Spermatophyta (Angiospermae)
Classe : Monocotyledones
Famille : Amaryllidaceae
Genre : Allium.

Description de Coste (tome 3 taxon n° 3458)

Allium subhirsutum L.

Plante : vivace de 20 à 50 cm.
Pilosité : pubescente.
Racine : bulbe petit ovoïde arrondi à tunique coriace brune.
Tige : grêle cylindrique munie au-dessus de la base de 2 à 3 feuilles linéaires allongées larges de 4 à 12 mm planes molles velues ciliées plus courtes ou plus longues que l’ombelle.
Spathe : entière ou à 2-3 lobes plus courts que les pédicelles.
Fleurs : blanches en ombelle lâche étalée.
Pédicelles : presque égaux 2 à 4 fois plus longs que la fleur.
Périanthe : étalé à divisions oblongues lancéolées à la fin réfléchies.
Étamines : incluses à filets tous simples anthères rosées.
Stigmate : subaigu

Autre synonymie : Kalabotis clusianum Raf. Iulus niveus Salisb. Allium subhirsutum var. ciliatum Briq. Allium subhirsutum proles loiseleurii Rouy Allium niveum Roth Allium loiseleurii (Rouy) Prain Allium clusianum Retz. Allium ciliatum Cirillo Allium ciliare D. Delaroche Iulus subhirsutus (L.) Salisb. Allium hirsutum Lam.

Ail petit moly (Allium chamaemoly)

L’ail petit Moly est une charmante plante naine. Il est devenu rare par disparition de son milieu constitué par les parties sableuses ou caillouteuses des pelouses rases de l’étage mésoméditerranéen (en France du bord de mer jusque vers 600-800 mètres). On le trouve souvent au pied d’une roche..

Étymologie du nom

Si Coste donne pour étymologie le celte all « chaud âcre brûlant » évoquant les propriétés de l’ail cette version est fantaisiste. Le terme provient du latin classique alium italique autochtone désignant une plante à bulbe (source en fin de fiche)

Description

Caractères distinctifs
L’ail petit moly est inconfondable mais peut passez inaperçu tant qu’on ne marche pas dessus.
Le repérer en feuilles demande de l’avoir vu préalablement car les feuilles ne sont pas très spécifiques si ce n’est un peu glauques étalées sinueuses et plates. Les feuilles de graminées sont habituellement plus dressées celles de gagées plus vertes et molles celles de muscari plus étroites et longues.

Milieu principal
Lieux sableux.

Statut protection
Protection nationale.

Écologie
Lieux sablonneux du littoral méditerranéen. Pelouses basophiles mésoméditerranéennes mésoxérophiles.

Étage altitude
Jusqu’à 500 à 600 mètres peut-être davantage.

Répartition
Méditerranéen : Roussillon Languedoc Provence Corse Europe méditerranéenne Afrique septentrionale.

Floraison
De février à avril.

Description
Taille : nain 4 à 10 cm. Fleur blanche. Port : fleur directement de la touffe de feuille.

Type biologique
Géophyte à bulbe.

Classification
Règne : Plantae
Embranchement : Spermatophyta (Angiospermae)
Classe : Monocotyledones
Famille : Alliaceae
Genre : Allium.

Description de Coste (tome 3 taxon n° 3444)

Allium chamaemoly Linné

Plante : vivace de 4-10 cm.
Pilosité : velue.
Racine : bulbe ovoïde à tunique cendrée coriace.
Tige : naine souterraine feuillée au sommet.
Feuilles : graminoïdes linéaires lancéolées planes velues ciliées étalées bien plus longues que l’ombelle.
Spathe : à 2 lobes aigus un peu plus courts que les fleurs.
Fleurs : blanc pur en ombelle pauciflore rasant le sol.
Pédicelles : égaux plus longs que la fleur à la fin penchés.
Périanthe : caduc à divisions lancéolées dressées.
Étamines : incluses toutes à filets simples ; anthères jaune pâle.
Fruit : capsule nue subglobuleuse

Autre synonymie : Saturnia viridula Jord. & Fourr. Saturnia etrusca Jord. & Fourr Saturnia cernua Maratti Allium columnae Bubani

Ail doré (Allium moly)

L’Ail doré est un ail particulièrement beau avec sa couleur jaune doré inimitable qui pousse dans la garrigue entre les pierres. Typiquement méditerranéen il est très rare limité en France à certaines collines de l’Aude et du sud Hérault (quelques stations). .

Ail doré

Étymologie du nom

Si Coste donne pour étymologie le celte all « chaud âcre brûlant » évoquant les propriétés de l’ail cette version est fantaisiste. Le terme ail attesté depuis au moins le XIIe siècle provient du latin classique allium italique autochtone désignant une plante à bulbe. Note : le pluriel botanique est « ails » qui commence également à être admis en français courant.

Description

Caractères distinctifs
La couleur vraiment spécifique est un critère suffisant en nature.

Milieu principal
Coteaux secs..

Statut protection
Protection nationale.

Écologie
Pelouses basophiles sub/supra à oroméditerranéennes nevado-illyriennes.

Étage altitude
300-500 m en France.

Répartition
Coteaux calcaires arides dans les montagnes de l’Aude ; parfois cultivé et subspontané. Espagne Transylvanie.

Floraison
Mai-juin selon altitude.

Description
Taille 20-40 cm. Fleurs jaune doré. Port dressé.

Type biologique
Vivace géophyte à bulbe.

Classification
Règne : Plantae
Embranchement : Spermatophyta (Angiospermae)
Classe : Monocotyledones
Famille : Alliaceae
Genre : Allium.

Description de Coste (tome 3 taxon n° 3456)

Allium moly Linné – Ail doré

Plante vivace de 20-40 cm.
Pilosité : glabre.
Racine : bulbe simple ovoïde-oblong à tunique coriace-brunâtre.
Tige : raide cylindrique.
Feuilles : vers la base une feuille unique engainante lancéolée-acuminée large de 1-2 cm. plane lisse un peu raide multinervée n’atteignant pas l’ombelle.
Spathe : courte à 2 valves mucronées.
Fleurs : jaunes grandes en ombelle multiflore lâche rarement bulbillifère
Pédicelles : inégaux plus longs que la fleur
Périanthe : étalé à divisions elliptiques-lancéolées persistantes et subcoriaces.
Étamines : incluses à filets tous simples.
Anthères : jaunes.
Stigmate : obtus.

Autres synonymes : Allium aureum Lam. Allium flavum Salisb. Cepa moly (L.) Moench. Kalabotis moly (L.) Raf. Molyza moly (L.) Salisb.

Ail à fleurs de narcisse (Allium narcissiflorum)

L’Ail à fleurs de Narcisse pousse dans les éboulis calcaires des Alpes ensoleillées au Ventoux. Assez rare il n’est pas encore protégé mais inscrit sur la liste rouge. Il se reconnaît facilement à son inflorescence penchée comme celle d’un narcisse d’où son nom ressemblance qui concerne également les feuilles et la croissance en gerbes..

Étymologie du nom

L’épithète narcissiflorum est une allusion aux grosses fleurs penchées et en petites têtes qui de loin évoquent nettement un narcisse. La ressemblance n’est pas évidente pour un néophyte du fait de la couleur mais frappante pour un botaniste habitué à observer les inflorescences et les formes végétales

Description

Caractères distinctifs
Allium narcissiflorum se reconnaît à ses feuilles étroites larges au maximum d’un demi centimètre et à ses fleurs penchées à floraison d’un beau rose..

Milieu principal
éboulis.

Statut protection
Liste rouge mondiale des espèces menacées.

Écologie
Éboulis calcaires uniquement dans des lieux chauds du sud ou à bonne exposition.

Étage altitude
Montagne de 1500 à 2500 m.

Répartition
Orophyte nord-ouest méditerranéen : Alpes du Dauphiné et de la Provence jusqu’au mont Ventoux..

Floraison
Été : juillet et août.

Description
Taille 20 à 50 cm. Fleur rose vif. Port en gerbes denses.

Type biologique
Plante à bulbe.

Ail à fleurs de Narcisse description complète

Allium narcissiflorum Villars 1779

Plante : vivace de 20 à 50 cm en touffes denses.
Pilosité : glabre.
Tiges : raides cylindriques feuillées dans le quart inférieur.
Feuilles : par 4 à 8 linéaires planes larges de 2 à 5 mm plus courtes que la tige.
Spathe : membraneuse dépassant les pédicelles.
Inflorescence : ombelle penchée avant la floraison ne se redressant complètement qu’à la fructification.
Pédicelles : inégaux à peine aussi longs que la fleur.
Fleurs : rose vif grandes en cloche à demi ouverte.
Tépales : longs de 10 à 15 mm aigus roses à base pourprée luisants dépassant les étamines

Autre synonymie : Allium grandiflorum Lamarck 1783 Allium pedemontanum Willd. 1799 Allium roseum Linné 1762 (à ne pas confondre avec Allium roseum Linné 1753 qui est commun)

Écologie Bonsai Plante Carnivore Orchidée Palmier Plantes Sauvages Comestibles Ail
Plante Méditerranéenne - Tous droits réservés. Mentions légales.