fond billetterie en ligne

Thymelaea

Passerine thymélée (Thymelaea sanamunda)

La Passerine thymélée n’a pas de nom français courant : la plupart de ceux qui la connaissent utilisent le nom latin. Typiquement du sud et de la garrigue elle n’est présente que ça et là en touffes localement abondante comme sa floraison qui est une profusion de fleurs jaune vif ou jaune vert.

Étymologie du nom

Thymelaea est d’après Fournier le nom grec d’un daphné de thymos « thym » et elaia « olivier ». D’après Couplan il s’agirait du Daphne gnidium aux graines laxatives. On peut donc supposer d’après l’allure du végétal que pour les grecs un daphné était une sorte de thym à feuilles d’olivier ; à moins qu’ils ne s’en soient servi pour des usages voisins de ceux du thym à savoir produire une sorte d’encens si le bois fume beaucoup. L’ancien nom de Passerina proviendrait d’après Coste du latin passer « moineau » du fait que les graines sont apprécies des oiseaux ou coniques comme le bec du moineau. L’épithète sanamunda est la reprise du nom vernaculaire italien sanamunda… or il ne pousserait pas en Italie mais le terme désigne en fait les daphnés.

Description

Caractères distinctifs
Thymelaea sanamunda est tout à fait caractéristique avec ses nombreuses tiges non ramifiées son apparence non ligneuse et ses fleurs d’un jaune net (et non pas jaune vert).
Les autres thyméléacées sont visiblement ligneuses et ramifiées sauf une espèce annuelle avec peu de feuilles et des fleurs verdâtres.
Le seul qui pourrait ressembler (de loin) est Daphne gnidium aux fleurs cachées par les feuilles lesquelles sont bien plus nombreuses grandes et visibles que chez T. sanamunda..

Milieu principal
Garrigue.

Statut protection
Aucune protection.

Écologie
causses de basse altitude et lieux arides : garrigues mésoméditerranéennes occidentales dans l’association du romarin .

Étage altitude
De 100 à 400 m.

Répartition
Ibéro-provençal : Provence Var et Languedoc-roussillon mais ne serait pas dans les Pyrénées orientales (à confirmer) ni dans les Alpes-maritimes (à confirmer également). Espagne.

Floraison
Mai juin.

Description
Taille 20 à 40 cm. Fleur jaune. Port dressé en touffes denses formées de colonnes de fleurs non ramifié.

Type biologique
Vivace (hémicryptophytes capiteux).

Classification
Règne : Plantae
Embranchement : Spermatophyta (Angiospermae)
Classe : Dicotyledones
Famille : Thymelaeaceae
Genre : Thymelaea.

Description de Coste (tome 3 taxon n° 3160)

Coste : Passerina thymelaea DC.

Plante : vivace de 10 à 30 cm glauque.
Pilosité : glabre.
Racine : souche grosse ligneuse émettant de nombreux rameaux annuels.
Tiges : rameaux subherbacés dressés simples feuillés dans toute leur longueur.
Feuilles : éparses rapprochées ovales ou oblonques lancéolées aiguës nervées.
Fleurs : polygames jaunâtres sans bractées en grappes feuillées occupant environ le tiers de la tige.
Périanthe : persistant glabre long de 6 à 10 mm à lobes lancéolés aigus égalant la moitié du tube.
Fruit : ovoïde conique glabre de moitié plus court que le périanthe

Autre synonymie : Thymelaea cneorum Rchb. Thymelaea bauhinii Endl. Sanamunda myrsinites Fourr. Passerina thymelaea (L.) DC. Daphne thymelaea L.

Écologie Bonsai Plante Carnivore Orchidée Palmier Plantes Sauvages Comestibles Ail
Plante Méditerranéenne - Tous droits réservés. Mentions légales.