fond billetterie en ligne

Renoncule (Ranunculus)

Renoncule

Renoncule de baudot (Ranunculus baudotii)

La Renoncule de Baudot forme des tapis dans les marais côtiers du sud de la France. Selon Velayos elle serait à inclure dans Ranunculus peltatus Schrank subsp. peltatus. Elle se reconnaît à la présence de feuilles immergées en lanières capillaires aux pédicelles bien plus longs que les feuilles flottantes et au réceptacle conique.

Étymologie du nom

L’espèce est dédiée à De Baudot botaniste Alsacien du 19e siècle et procureur du roi qui a découvert la plante en 1837

Description

Caractères distinctifs
Ranunculus baudotii se reconnaît à ses feuilles de deux types les immergées étant capillaires et les flottantes en forme de rein. Elle se distingue des autres renoncules du groupe peltatus par sa taille notable et son réceptacle conique portant de 25 à 50 carpelles.
Tison dans la Flore de la France méditerranéenne continentale à paraître suit Velayos et inclus la renoncule de Baudot dans la sous-espèce peltatus de Ranunculus peltatus.

Milieu principal
marais saumâtres.

Statut protection
Protection régionale : Aquitaine Lorraine.

Écologie
Mares et étangs saumâtres ou fortement minéralisés.

Étage altitude
Plaine.

Répartition
Eurasiatique : ouest centre et sud de la France. Europe occidentale de la Scandinavie au Portugal et à la Gréce Afrique septentrionale.

Floraison
De mars à octobre.

Description
Taille 10 à 50 cm. Fleur blanche. Port étalé dans l’eau.

Type biologique
Hydrophyte.

Renoncule de Baudot description complète

Ranunculus baudotii Godron 1840

Plante : hydrophyte vivace de 10 à 50 cm parfois davantage très feuillée.
Pilosité : glabre.
Feuilles : normalement de 2 formes les submergées découpées en lanières capillaires les flottantes élargies en rein à 3-5 lobes profonds en coin et en éventail.
Stipules : longuement adhérentes.
Pédicelles : épais dépassant longuement les feuilles.
Fleurs : grandes blanches étamines plus courtes que le pistil carpelles nombreux petits à bec court.
Corolle : pétales longs de 3 à 15 mm et normalement contigus à recouvrants obovales à onglet jaune.
Calice : 1 à 2 fois plus court que la corolle.
Réceptacle : ovoide conique finement poilu.
Fruit : carpelles groupés par 25 à 50

Autre synonymie : Ranunculus marinus (Fr.) Hartm. Ranunculus kochii Beurl. Ranunculus friesii Beurl. Ranunculus flaccidus subsp. confusus (Godr.) Gams Ranunculus confusus Godr. Ranunculus baudotii var. terrestris Gren. Ranunculus baudotii var. submersus Gren. Ranunculus baudotii var. fluitans Gren. Ranunculus baudotii subsp. confusus (Godr.) Rouy & Foucaud Batrachium petiveri (W.D.J.Koch) F.W.Schultz Batrachium paucistamineum subsp. petiveri (W.D.J.Koch) Dostal Batrachium marinum Fr. Batrachium confusum (Godr.) Garcke Batrachium baudotii subsp. marinum (Fr.) Corb. Batrachium baudotii Bosch Ranunculus peltatus subsp. baudotii (Godr.) Meikle ex C.D.K.Cook Ranunculus marinus subsp. baudotii (Godr.) Hayw. Ranunculus hederaceus subsp. baudotii (Godr.) Moore & More Ranunculus gelertii E.H.L.Krause Ranunculus aquatilis subsp. baudotii (Godr.) Ball Batrachium baudotii (Godr.) F.W.Schultz

Renoncule à fleurs latérales (Ranunculus lateriflorus)

La Renoncule à fleurs latérales est une plante curieuse aux fleurs miscuscules. Elle est très rare présente dans quelques stations en France et sur l’ensemble de son aire de répartition. Son milieu est rare et menacé essentiellement des fossés qui s’assèchent mais pas trop et qui ne sont pas traités ou ne recueillent pas des eaux polluées….

Étymologie du nom

Voir Étymologie du nom de genre Ranunculus

Description

Caractères distinctifs
Ranunculus lateriflorus se différencie de R. nodiflorus à ses feuilles plus larges crénelées dentées ses pétales en capuchon et ses carpelles à bec long égalant leur longueur courbé au sommet (et non à bec court du tiers de la longueur des carpelles droit même au sommet).

Chez Ranunculus nodiflorus var. charbonelii Rouy & Foucaud actuellement regroupée avec Ranunculus lateriflorus le bec des carpelles n’atteint que la moitié de leur longeur.

Milieu principal
Fossés.

Statut protection
PROTECTION NATIONALE : LIVRE ROUGE DES ESPÈCES MENACÉES ESPÈCES PRIORITAIRES.

Écologie
Mares temporaires ne s’asséchant pas complètement fossés desséchés gardant un fond d’eau : tonsures hydrophiles inondables méditerranéeo atlantiques.

Étage altitude
Plaine et collines.

Répartition
Méditerranéen : Hérault peut-être ailleurs ici ou là. Europe méridionale de l’Espagne à la Turquie Asie occidentale Algérie.

Floraison
Fin avril-début mai.

Description
Taille 5 à 20 cm. Fleur jaune. Port dressé ou affaissé souvent en forme de lyre tiges s’appuyant les unes sur les autres.

Type biologique
Annuelle d’été (thérophytes estivaux).

Classification
Règne : Plantae
Embranchement : Spermatophyta (Angiospermae)
Classe : Dicotyledones
Famille : Ranunculaceae
Genre : Ranunculus.

Description de Coste (tome 1 taxon n° 26)

Ranunculus lateriflorus DC. – R. latériflore

Plante : annuelle rameuse.
Racine : fibreuse.
Tiges : dichotome dès la base
Feuilles : les inférieures ovales les supérieures plus étroites lancéolées ou linéaires.
Fleurs : très petites jaunes sessiles sur les nœuds de la tige ou à l’angle des dichotomies.
Corolle : pétales ovales en cuiller égalant le calice.
Fruit : carpelles assez gros ovales à bec allongé un peu courbé au sommet égalant leur longueur

Autre synonymie : Ranunculus nodiflorus var. charbonelii Rouy & Foucaud Ranunculus nodiflorus subsp. lateriflorus (DC.) P. Fourn.

Renoncule des pyrénées (Ranunculus pyrenaeus subsp. pyrenaeus)

La Renoncule des Pyrénées sous-espèce pyrénéenne est endémique des Pyrénées à la différence de ses sœurs forts semblables qui poussent dans les Alpes. Elle s’en distingue par ses feuilles plus ou moins larges mais toujours linéaires et non pas lancéolées ses pédicelles floraux velus et ses fleurs à 5 ou 6 beaux et grands pétales..

Étymologie du nom

L’épithère pyrenaeus « des Pyrénées » est applqiué à toutes les sous-espèces de cette espèce alors que seulement deux y poussent (les deux autres poussent dans les Alpes)

Description

Caractères distinctifs
Ranunculus pyrenaeus se reconnaît assez facilement à ses fleurs blanches bien dégagées au-dessus de la hampe et ses feuilles étroites plus ou moins linéaires.
Ranunculus pyrenaeus subsp. pyrenaeus se reconnaît à ses pédicelles floraux plus ou moins velus mais jamais glabres à ses fleurs belles et grandes à pétales bien formés et à ses feuilles étroites et surtout assez linéaires (pas lancéolées ou alors seulement quelques feuilles).

Milieu principal
prés et pâturages.

Statut protection
Aucune protection.

Écologie
Pâturages sur silice.

Étage altitude
Alpages de 1600 à 3000 m.

Répartition
Orophyte pyrénéen : Pyrénées orientales et espagnoles.

Floraison
Selon la fonte des neiges juin et juillet.

Description
Taille 5 à 20 cm. Fleur blanche à gros pétales. Port dressé.

Type biologique
Vivace (hémicryptophytes stolonifères).

Renoncule des Pyrénées description complète

Ranunculus pyrenaeus subsp. pyrenaeus Linné 1771

Plante : vivace de 5 à 25 cm solitaire ou en petites colonies.
Tige : simple ou rameuse.
Pilosité : glabre sauf les pédicelles floraux.
Feuilles : glabres ou à quelques longs poils à la base entières épaisses nervées toutes linéaires les supérieures sessiles au nombre de 1 à 3 chez les plantes à fleurs solitaires assez nombreuses quand l’inflorescence est développée.
Pédicelles floraux : plus ou moins velus au moins au début jamais glabres.
Fleurs : blanches solitaires ou nombreuses à pétales assez grands et bien développés en principe pas atrophiés.
Calice : sépales glabres.
Fruit : akènes en têtes subglobuleuses à bec court et courbé à faiblement enroulé à l’extrémité

Autre synonymie : Ranunculus pyrenaeus var. bupleurifolius Lapeyr. Ranunculus pyrenaeus subsp. plantagineus Rouy & Foucaud

Renoncule à feuilles de parnassie (Ranunculus parnassifolius)

La Renoncule à feuilles de parnassie est une plante qui égaye les rocailles les plus austères de l’étage alpin dans les Alpes et les Pyrénées. Elle est la récompense du marcheur d’altitude même si elle pousse également à basse altitude pourvu qu’elle ait de la rocaille : il ne s’agit pas d’une plante montagnarde au sens strict. Comme beaucoup de renoncules elle est toxique (toute la plante).

Étymologie du nom

Du latin rana « grenouille » et colere « habiter » en référence au fait que plusieurs espèces sont aquatiques et servent de refuge aux grenouilles d’après Coste qui habitent dans un lieu à grenouilles d’après Fournier. Cette étymologie pittoresque et qui semble farfelue est en réalité juste à un détail près. Le latin ranunculus signifiait « petite grenouille » et était donné de manière figurée et plaisante à tout habitant de lieu marécageux. Le nom fut d’abord donné aux renoncules aquatiques appelées également grenouillettes puis étendu aux autres renoncules

Description

Caractères distinctifs
Feuilles entières fortement nervées feuilles radicales ovales en cœur sépales poilus.
Des sous-espèces sont parfois distinguées. Je suis preneur d’informations scientifiques (et uniquement celles-là).

Milieu principal
rocailles et éboulis.

Statut protection
Protection régionale : PACA.

Écologie
Rochers éboulis crêtes calcaires ou schisteux.

Étage altitude
de 0 à 3000 m selon présence de son milieu.

Répartition
Alpes et Pyrénées.

Floraison
juillet-août.

Description
Taille 5-30 cm. Fleur blanche ou rosée. Port dressé.

Type biologique
vivace.

Classification
Règne : Plantae
Embranchement : Spermatophyta (Angiospermae)
Classe : Dicotyledones
Famille : Ranunculaceae
Genre : Ranunculus.

Description de Coste (tome 1 taxon n° 10)

Ranunculus parnassifolius Linné

Plante : vivace 5-30 cm.
Racine : fibreuse.
Pilosité : cotonneuse sépales poilus.
Tige : simple ou rameuse.
Feuilles : entières épaisses nervées les radicales largement ovaies en cœur les caulinaires lancéolées embrassantes.
Fleurs : blanches ou rosées solitaires ou en ombelle.
Fruit : carpelles en tête globuleuse gros renflés non carénés à faces lisses à bec dilaté à la base et recourbé

Autre synonymie : Ranunculus cordiformis Dulac

Renoncule bulbeuse (Ranunculus bulbosus)

La Renoncule bulbeuse est une plante souvent mêlée à beaucoup d’autres sous le vocable bouton d’or. Elle est pourtant facile à identifier avec ses sépales réfléchis et son pédoncule silloné la plupart du temps carré.

Renoncule bulbeuse

Étymologie du nom

Du latin rana « grenouille » et colere « habiter » en référence au fait que plusieurs espèces sont aquatiques et servent de refuge aux grenouilles d’après Coste qui habitent dans un lieu à grenouilles d’après Fournier. Cette étymologie pittoresque et qui semble farfelue est en réalité juste à un détail près. Le latin ranuculus signifiait « petite grenouille » et était donné de manière figurée et plaisante à tout habitant de lieu marécageux. Le nom fut d’abord donné aux renoncules aquatiques appelées également grenouillettes puis étendu aux autres renoncules

Description

Caractères distinctifs
La Renoncule bulbeuse fait partie d’un groupe de renoncules terrestres à pédoncules fructifères dressés. Parmi celles-ci on regroupe les renoncules à fleurs jaunes et à feuilles découpées. Enfin dans ce dernier groupe elle fait partie des vivaces à carpelles lisses.
Elle se distingue alors des autres par ses pédoncules opposés aux feuilles et sillonnés non arrondis.
Elle se distingue ensuite de R. tuberosus (= nemorosus) par ses feuilles radicales ovales dans leur pourtour (et non pentagonales) à lobe moyen pétiolé (et non à lobes sessiles et de R. repens par ses sépales réfléchis (et non étalés) et son absence de stolons.

Milieu principal
Prés et pâturages.

Statut protection
Aucune protection.

Écologie
Près pelouses talus champs.

Étage altitude
De la mer aux montagnes jusqu’à plus de 2000 mètres (variétés naines).

Répartition
Eurasienne : France Europe tempérée Afrique septentrionale s’est implantée en Amérique du Nord.

Floraison
De avril à juin ou plus selon altitude.

Description
Taille 5 à 60 cm. Fleur jaune. Port dressé.

Type biologique
Vivace à bulbe.

Classification
Règne : Plantae
Embranchement : Spermatophyta (Angiospermae)
Classe : Dicotyledones
Famille : Ranunculaceae
Genre : Ranunculus.

Description de Coste (tome 1 taxon n° 45)

Ranunculus bulbosus Linné – Renoncule bulbeuse

Plante : vivace de 20 à 60 cm.
Racine : souche courte renflée en bulbe arrondi à racines fibreuses.
Pilosité : velue.
Tiges : dressée ou ascendante.
Feuilles : ovales dans leur pourtour pennatiséquées à 3 segments trilobés incisés dentés le moyen plus longuement pétiolulé.
Pédoncules : sillonnés.
Calice : sépales réfléchis velus.
Fruit : réceptacle velu carpelles glabres comprimés fortement bordés à bec court large un peu arqué au sommet

Autre synonymie : Ranunculus sennenii Pau Ranunculus laetus Salisb.

Écologie Bonsai Plante Carnivore Orchidée Palmier Plantes Sauvages Comestibles Ail
Plante Méditerranéenne - Tous droits réservés. Mentions légales.