fond billetterie en ligne

Pavot (Papaver)

Pavot

Pavot velu du ventoux (Papaver aurantiacum)

Le Pavot velu du Ventoux est une plante somptueuse qui égaye les éboulis des pentes sommitales du Ventoux. Même s’il est intéressant de dénommer le taxon pour souligner une particularité locale il ne serait qu’une variation du pavot des Alpes Papaver alpinum Linné subsp. alpinum..

Étymologie du nom

L’épithète aurantiacum signifie « orangé » de la famille de aurum « or »

Description

Caractères distinctifs
Papaver aurantiacum est comme Papaver alpinum une plante en touffes ou en coussinets à nombreux rejets stériles à la floraison et à tiges ne dépassant pas 5 cm et entièrement couvertes par les gaines folaires. Les pétales se recouvrent largement par leurs bords.
Papaver aurantiacum dans sa stricte conception de pavot velu du Ventoux est particulièrement velu sans qu’un tel critère soit constant ou discriminant. Aussi l’endémisme du Ventoux est discutable et beaucoup d’auteurs considèrent désormais la plante comme une simple variation qui ne mérite pas d’être nommée de Papaver alpinum subsp. alpinum.

Milieu principal
éboulis.

Statut protection
Protection départementale : Drôme.

Écologie
Éboulis rochers moraines sur calcaire.

Étage altitude
Montagne de 1500 à 2500 m.

Répartition
Endémique du Ventoux si toutefois le taxon est différenciable des variations de Papaver alpinum subsp. alpinum. Si tel n’est pas le cas orophyte des Alpes et des Pyrénées.

Floraison
Été de juin à août.

Description
Taille 10 à 30 cm. Fleur jaune d’or. Port en touffes.

Type biologique
Vivace

Pavot velu du Ventoux description complète

Papaver aurantiacum Loiseleur 1809

Plante : vivace de 10 à 30 cm en touffes robustes formant des colonies.
Feuilles : alternes très velues pétiolées à limbe une à deux fois divisé à segments larges et souvent lobés.
Inflorescence : fleur solitaire au sommet d’une tige dressée à poils raides.
Fleurs :
jaune d’or parfois plus clair ou au contraire orangé de 4 à 6 cm de diamètre.
Calice :
2 sépales rapidement caducs densément velus.
Corolle :
4 pétales large de 14 à 25 mm se chevauchant largement.
Étamines :
nombreuses plus longues que le gynécée à anthère et filet jaunes.
Fruit :
capsule obovale à soies raides

Autre synonymie : Papaver rhaeticum gremli Papaver alpinum Linné subsp. alpinum.

Pavot de lapeyrouse (Papaver lapeyrousianum)

Le Pavot de Lapeyrouse est cantonné en France aux Pyrénées orientales. Endémique ibérique inscrit au livre rouge il n’est pas menacé du fait de la pérennité de son milieu peu anthropisé les éboulis d’altitude. Certains le classent en sous-espèce du Pavot des Alpes mais nous suivons Flora iberica.

Étymologie du nom

L’épithète lapeyrousanium est donné en l’honneur au baron de La Peyrouse naturaliste et polymathe contemporain de Linné et auteur d’un livre sur la flore des Pyrénées dont le nom complet est Philippe-Isidore Picot de Lapeyrouse (1744-1818). Il est également minéralogiste et homme politique

Description

Caractères distinctifs
Papaver lapeyrousianum se reconnaît facilement à ses fleurs maigres aux pétales disjoints d’un bel orange. Malgré sa couleur la plante reste discrète sur le terrain car de petite taille et peu abondante. Par exemple sur un secteur où elle pousse comme la vallée d’Eyne près du col on n’en trouvera guère plus de dix pieds en arpentant éboulis et rochers (mais il peut y en avoir… sur le chemin)..

Milieu principal
éboulis.

Statut protection
PROTECTION NATIONALE : livre rouge des espèces menacées.

Écologie
Lieux rocheux éboulis et moraines sur schiste ou sur calcalire.

Étage altitude
Haute montagne de 2000 à 3000 m.

Répartition
Endémique Pyrénées Sierra Nevada.

Floraison
Été : juillet et août.

Description
Taille 5 à 20 cm. Fleur orangé. Port en petites touffes.

Type biologique
Vivace

Pavot de Lapeyrouse description complète

Papaver lapeyrousianum Gutermann ex Greuter & Burdet 1981

Plante : vivace de 5 à 20 cm en touffes maigres et dispersées généralement fort peu abondante.
Pilosité : velue.
Feuilles : alternes velues pétiolées à limbe une à deux fois divisé à segments larges et souvent lobés.
Inflorescence : fleur solitaire au sommet d’une tige dressée à poils raides.
Fleurs :
orange du jaune orangé au rouge (rarement blanches) de 2 à 3 cm de diamètre s’ouvrant à plat.
Calice :
2 sépales rapidement caducs densément velus.
Corolle :
pétales non recouvrants au moins à l’épanouissement maximal larges de 6 à 15 mm.
Étamines :
nombreuses plus courtes que le gynécée à anthère et filet jaunes.
Fruit :
capsules obovales à soies raides

Autre synonymie : Papaver alpinum subsp. lapeyrousianum (Greuter & Burdet) Kerguélen Papaver suaveolens Lapeyrouse 1818 (nom illégitime) Papaver pyrenaicum subsp. suaveolens Lapeyrouse ex P.Fournier Papaver pyrenaicum var. puniceum De Candolle Papaver alpinum subsp. suaveolens (Lapeyr.) O. Bolòs & Vigo 1974 Papaver suaveolens var. endressii Asch 1869 Papaver alpinum var. endressii (Asch.) O. Bolòs & Vigo Papaver alpinum var. flaviflorum Gren. & Godr. Papaver alpinum var. suaveolens (Lapeyr. ex P. Fourn.) O. Bolòs & Vigo Papaver lapeyrousianum subsp. endressii (Asch.) Greuter & Burdet 1980 Papaver lapeyrousianum Greuter & Burdet (nom illégitime) Argemone pyrenaica L. Papaver pyrenaicum subsp. suaveolens Lapeyr. ex P. Fournier Papaver pyrenaicum (L.) Willd. Papaver rhaeticum subsp. suaveolens Lapeyr. ex Malag. Papaver alpinum auct. Papaver pyrenaicum auct. .

 

Écologie Bonsai Plante Carnivore Orchidée Palmier Plantes Sauvages Comestibles Ail
Plante Méditerranéenne - Tous droits réservés. Mentions légales.