fond billetterie en ligne

Ononis

Ononis

Bugrane épineuse (Ononis spinosa subsp. spinosa)

La Bugrane épineuse ou arrête-bœuf est une plante très variable plus ou moins épineuse avec cependant trois sous-espèces à peu près identifiables. La sous-espèce type subsp. spinosa se reconnaît à son port peu rampant avec des tiges nettement dressées et ses longs poils flexueux présents même dans le haut de l’inflorescence..

Étymologie du nom

L”épithète spinosa qui réfère évidemment au caractère épîneux de la plante est bien choisi car cet ononis est le seul à être épineux d’un côté mais d’un autre côté est mal choisi du fait de l’aspect éminemment variable dudit caractère certaines sous-espèces n’étant pas du tout épineuses.

Description

Caractères distinctifs
Ononis spinosa est facilement identifiable par ses fleurs roses et son caractère épineux quand il l’est ce qui n’est pas toujours le cas. Cependant on voit au moins à la base quelques rameaux qui à défaut d’être de vraies épines sont avortés.
Au cas où aucune épine ou aucun rameau court ne soit visible Ononis spinosa reste cependant facilement identifiable à ses pédoncules floraux très courts en général peu visibles voire absents (et non pas bien développés de plus de 1 cm) et à ses corolles à étendards velus sur le dos (et non pas glabres).
Ononis spinosa subsp. spinosa se distingue à son port qui est plus dressé que rampant peu traçant (et non pas longuement traçant comme Ononis spinosa subsp. maritima) avec une certaine robustesse des tiges dressées.
Ononis spinosa subsp. spinosa a en outre de longs poils flexueux présents partout y compris dans le haut de l’inflorescence (et non pas disparaissant vers le haut comme Ononis spinosa subsp. antiquorum). Ses gousses comportent toujours plus d’une graine (et non pas jamais plus d’une comme Ononis spinosa subsp. antiquorum)..

Milieu principal
coteaux secs.

Statut protection
Aucune protection.

Écologie
Coteaux chemins champs incultes sauf région la plus méditerranéenne où il est remplacé par la sous-espèce antiquorum [Ononis spinosa subsp. antiquorum (Linné) Arcangeli].

Étage altitude
Collines de 100 à 1000 m.

Répartition
France Europe Asie occidentale Afrique septentrionale.

Floraison
De avril à septembre.

Description
Taille 20 à 60 cm. Fleur rose. Port rampant et surtout dressé.

Type biologique
Ligneux (chaméphytes suffrutescents).

Bugrane épineuse description complète

Ononis spinosa Linné 1753 subsp. spinosa

Plante : vivace de 20 à 60 cm peu traçante dressée ou ascendante.
Pilosité : velue glanduleuse plus de longs poils flexueux.
Tiges : ligneuses à la base poilues sur 2 lignes épineuses en général à épines souvent géminées qui sont en fait des rameaux courts devenus durs.
Feuilles : les inférieures trifoliolées les florales simples à folioles linéaires oblongues dentées.
Fleurs : roses grandes (plus de 12 mm) solitaires latérales en grappes oblongues feuillées à pédoncules très courts.
Calice : à 1 lobe 1 fois plus long que le tube et plus court que la corolle.
Fruit : gousse égalant ou dépassant le calice ovoïde comprimée pubescente contenant toujours plus d’une graine de 2 à 4 tuberculeuses

Autre synonymie : Ononis legitima Delarbre Ononis vulgaris proles campestris (W.D.J.Koch & Ziz) Rouy Ononis spinosa subsp. legitima (Delarbre) P.Fourn. Ononis senescens Lapeyr. Ononis repens subsp. campestris (W.D.J.Koch & Ziz) Bonnier & Layens Ononis campestris W.D.J.Koch & Ziz Ononis repens subsp. spinosa Greuter Ononis arvensis subsp. spinosa (L.) Ehrh. Ononis arvensis L. Bonaga spinosa (L.) Medik.

Bugrane maritime (Ononis spinosa subsp. maritima)

La Bugrane maritime ou arrête-bœuf est une plante variable plus ou moins épineuse. La sous-espèce maritime subsp. maritima se reconnaît à son port rampant avec des tiges nettement couchées ou obliques pour celles qui portent les fleurs mais rarement bien redressées et ses longs poils flexueux épars.

Étymologie du nom

L”épithète maritima n’a pas de valeur particulière car cette plante n’est en rien côtière. L’ancien nom repens « rampant » était plus parlant même si les autres Ononis spinosa le sont également plus ou moins

Description

Caractères distinctifs
Ononis spinosa est facilement identifiable par ses fleurs roses et son caractère épineux quand il l’est ce qui n’est pas toujours le cas. Cependant on voit au moins à la base quelques rameaux qui à défaut d’être de vraies épines sont avortés ou quelques épines dispersées.
Au cas où aucune épine ou aucun rameau court ne soit visible Ononis spinosa reste cependant facilement identifiable à ses pédoncules floraux très courts en général peu visibles voire absents (et non pas bien développés de plus de 1 cm) et à ses corolles à étendards velus sur le dos (et non pas glabres).
Ononis spinosa subsp. maritima se distingue à son port qui est plus rampant que dressé traçant (et non pas peu traçant avec une certaine robustesse des tiges dressées comme Ononis spinosa subsp. spinosa).
Ononis spinosa subsp. maritima a des longs poils flexueux dispersés. Ses gousses comportent toujours une à deux graines (et non pas jamais plus d’une comme Ononis spinosa subsp. antiquorum et jusqu’à 4 comme Ononis spinosa subsp. spinosa)..

Milieu principal
lieux incultes.

Statut protection
Aucune protection.

Écologie
Terrains marneux champs incultes.

Étage altitude
Collines de 100 à 1000 m.

Répartition
France Europe Asie occidentale Afrique septentrionale.

Floraison
De avril à septembre.

Description
Taille 20 à 60 cm. Fleur rose. Port rampant rameaux fleuris obliques avec peu de pousses verticlaes.

Type biologique
Ligneux (chaméphytes suffrutescents).

Bugrane maritime description complète

Ononis spinosa subsp. maritima (Piré) Paul Fournier 1937

Plante : vivace de 20 à 60 cm fétide à souche longuement rampante.
Pilosité : velue glanduleuse avec longs poils flexueux épars.
Tiges : couchées ou redressées souvent radicantes pubescentes glanduleuses tout autour inermes ou à épines solitaires.
Feuilles : les inférieures trifoliolées les florales simples à folioles obovales ou oblongues dentées.
Fleurs : roses rarement blanches solitaires en longues grappes feuillées pédoncules très courts.
Fruit : gousse plus courte que le calice ovoïde comprimée pubescente à 1 à 2 graines finement tuberculeuses

Autre synonymie : Ononis repens L. Ononis repens subsp. maritima (Dumort. ex Piré) Asch. & Graebn. Ononis spinosa subsp. procurrens (Wallr.) Briq.

Bugrane fétide (Ononis natrix subsp. natrix)

La Bugrane fétide est une plante très fleurie qui forme une masse jaune au bord des routes et des chemins un peu partout mais jamais en abondance. Elle comporte deux sous-espèces dans le sud celle-ci se reconnaît à ses longs poils simples dépassant les poils glanduleuxs en haut des tiges..

Étymologie du nom

L’épithète natrix est le nom d’une plante fétide appliqué à cette espèce par Daléchamps.

Description

Caractères distinctifs
Ononis natrix est un ononis à fleurs jaunes le plus souvent rayées de rouge et à feuilles bractéales à folioles développées à fleurs pédonculées les pédoncules étant aristés (surmontés d’une arête).
On distingue Ononis natrix d’Ononis viscosa au fait qu’il est vivace (et non pas annuel comme Ononis viscosa) et que ses fleurs restent groupées en corymbe dense (elles deviennent distantes à floraison chez Ononis viscosa) et qu’elles dépassent la plupart du temps les dernières feuilles bractéales (et non ne les dépassant pas du tout).
Ononis natrix subsp. natrix se reconnaît à ses longs poils simples dépassant de-ci de-là les poils glanduleux et à ses fleurs de grande taille..

Milieu principal
lieux pierreux.

Statut protection
Aucune protection.

Écologie
Lieux pierreux ou sablonneux calcaires pentes arides bords de routes.

Étage altitude
Plaine monts et montagnes jusque vers 1800 m.

Répartition
Euryméditerranéen : presque toute la France mais rare (RR) en dehors de la zone méditerranéenne. Europe méridionale Asie occidentale Afrique septentrionale..

Floraison
De mai à juillet selon altitude.

Description
Taille 20 à 50-70 cm. Fleur jaune souvent striée de rouge. Port dressé en petit buisson.

Type biologique
Ligneux (chaméphyte).

Bugrane fétide description complète

Ononis natrix Linné 1753 subsp. natrix

Plante : vivace de 20 à 50-70 cm ligneuse à la base rameuse.
Pilosité : visqueuse poils glanduleux entremêlés de poils simples plus longs qu’eux.
Feuilles : celles de la tige trifoliolées pétiolées les florales simples à folioles obovales ou oblongues opaques denticulées la terminale pétiolulée.
Stipules : ovales lancéolées plus courtes que le pétiole.
Inforescences : corymbes denses et feuillées.
Fleurs : jaunes striées de rouge grandes dressées étalées.
Pédoncules : articulés aristés égalant ou dépassant les feuilles.
Calice : à lobes 3 à 4 fois plus longs que le tube.
Corolle : 1 fois plus longue que le calice.
Fruit : gousse de 15-20 mm sur 3 à 4 saillante pendante linéaire comprimée velue

Autre synonymie : Natrix pinguis Moench 1794 Ononis ambigua Lange 1878 Ononis amoena Salisb. 1796 Ononis anomala Pomel 1874 Ononis arachnoidea Lapeyr. 1813 Ononis foliosa Willk. & Costa 1859 Ononis natrix subsp. pyrenaica (Willk. & Costa) Rivas Goday & Borja ex Mateo 1992 Ononis natrix var. arachnoidea (Lapeyr.) Cariot & St.-Lag. 1889 Ononis natrix var. pinguis (L.) Cariot & St.-Lag. 1889 Ononis pinguis L. 1753 Ononis pyrenaica Willk. & Costa 1859

Bugrane très grêle (Ononis minutissima)

La Bugrane très grêle est une plante fréquente sur calcaire sec où elle peut pousser dans la pierre. Son calice persistant donnant l’impression de longues épines est caractéristique. Bien que courant mais sans usage il n’est pas nommé par les anciens et son nom français officiel est une simple adaptation..

Étymologie du nom

D’après Coste du grec onos « âne » et onêmi « je délecte » plantes broutées avec plaisir par les ânes (!). À cette étymologie pittoresque Fournier en ajoute une autre qui l’est tout autant. D’après lui ononis et onosma sont les noms anciens de ces plantes d’onos « âne » et osmê « odeur » et peut-être onis « crottin d’âne » plusieurs espèces étant fétides. Ces deux étymologies sont aussi farfelues l’une que l’autre et jusqu’à preuve du contraire le sens du mot est perdu s’il a eu un sens (pour beaucoup de plantes le sens est mystérieux ou lié à des lieux). Le français bugrane (1542) serait emprunté au latin bucranium « tête de bœuf » employé par analogie comme nom de la plante dès le Ve siècle. Toutefois il est peu probable que l’analogie soit une ressemblance de forme (même en cherchant on ne voit pas) mais plutôt de fait ; ainsi un mot plus ancien met sur la piste : bouveraude (1379) composé sur un latin issu de bos « bœuf » et de retinere « arrêter » du fait que les racines arrêtent la charrue comme le traduit le nom populaire arrête-bœuf.

Description

Caractères distinctifs
Le calice à lobes linéaires sembables à des épines non piquantes et persistant est caractéristique.
Ononis minutissima est un ononis ligneux à fleurs jaunes. Ses pédoncules sont courts (et non pas longs dépassant la feuille).
On le différenceie de O. striata au fait que ce dernier est en ombelle avec une grosse fleur dépassant le calice. O. minutissima n’est pas rampant stolonifère et ses fleurs (corolle) sont plus courtes que le calice.
On distingue Ononis minutissima de O. pusilla (=columnae) aux folioles sessiles (et non pas la dernière pétiolulée) et au calice à lobes longs dépassant la gousse glabre (et non de même taille que la gousse pubsecente)..

Milieu principal
Coteaux secs.

Statut protection
Aucune protection.

Écologie
Garrigue des collines chemins coteaux calcaires : pelouses basophiles mésoméditerranéennes mésohygrophiles.

Étage altitude
Collines de 200 à 900 m parfois plaine.

Répartition
Méditerranéen occidental : sud-est élargi Dauphiné Provence Languedoc causses des Cévennes Corbières Pyrénées Corse. Europe méridionale de l’Espagne à la Croatie Algérie..

Floraison
Avril et septembre un peu l’hiver parfois l’été.

Description
Taille 5 à 30 cm. Fleur jaune. Port étalé puis redressé.

Type biologique
Vivace (hémicryptophytes érigé)i.

Classification
Règne : Plantae
Embranchement : Spermatophyta (Angiospermae)
Classe : Dicotyledones
Famille : Fabaceae
Genre : Ononis.

Description de Coste (tome 1 taxon n° 811)

Ononis minutissima L.

Plante : vivace de 10 à 40 cm ascendante ou dressée sous-ligneuse à la base.
Pilosité : à peu près glabre.
Feuilles : celles de la tige trifoliolées. courtement pétiolées à folioles longuement en coin striées dentées toutes sessiles.
Stipules : linéaires en alène entières bien plus longues que le pétiole.
Fleurs : jaunes en grappes ovales égalant ou dépassant les feuilles.
Pédoncules : plus courts que le tube du calice.
Calice : à lobes linéaires en alène 2 à 3 fois plus longs que le tube.
Corolle : égalant le calice rarement plus courte.
Fruit : gousse petite bien plus courte que le calice ovoïde glabre noirâtre à 3-6 graines finement chagrinées

Autre synonymie : Ononis saxatilis Lam. Ononis capitata Cav. Ononis barbata Cav. Ononis columnae subsp. minutissima (L.) Bonnier & Layens Bonaga minutissima (L.) Medik.

Bugrane du Mont Cenis (Ononis cristata)

La bugrane du mont Cenis est une plante étonnante par sa grosse fleur rose sortant quasiment des éboulis. Bien que rare elle est présente ici ou là dans les rochers calcaires des Alpes du Mont Ventoux et des Pyrénées et ne semble pas menacée..

Étymologie du nom

L’épithète cristata traduit par « à crête » ne correspond à aucun caractère distinctif hormis peut-être l’arête très courte sur le pédoncule floral alors que l’ancien nom Ononis cenisia avait au moins le mérite de faire référence au Mont Cenis qui est typique de la répartition de la plante quoique donnant une impression plus montagnarde et moins méridionale que la réalité

Description

Caractères distinctifs
Ononis cristata se reconnaît facilement de loin de par sa grosse fleur rose sortant de la roche ou des éboulis donc autant par le milieu que par son allure. Le fait que les ailes (pétales latéraux) soient plus ou moins blanc est un élément supplémentaire.
En cas de doute Ononis cristata fait partie des ononis roses à étendard velu sur le dos à pédoncule développé et à feuilles bractéales trifoliolées.
Ononis cristata se distingue en outre d’Ononis rotundifolia à ses folioles en coin (et non pas arrondies) de moins de 6 mm de large (et non pas de plus de 6 mm de large) presque glabres (et non pas très glanduleuses) la foliole médiane n’étant pas ou peu pétiolulée (et non pas avec un rachis net).
Par ailleurs le pédoncule porte une arête courte (moins de 2 mm et non pas de plusieurs millimètres) et une seule fleur (et non pas jusqu’à 3).

Milieu principal
prés et rochers.

Statut protection
Aucune protection.

Écologie
Rochers et rocailles pâturages rocheux éboulis dans leurs parties stables sur calcaire.

Étage altitude
Montagnes de faible ou moyenne altitude de 800 à 2000 m.

Répartition
Européen méridional : sud Savoie Dauphiné Alpes du sud Ventoux Pyrénées-Orientales. Italie Espagne Maroc et Algérie.

Floraison
L’été de juin à septembre.

Description
Taille 5 à 25 cm. Fleur rose. Port en touffes diffuses feuilles plaquées au sol et pédoncules très dressés.

Type biologique
Vivace.

Bugrane du mont Cenis description complète

Ononis cristata Miller1768

Plante : vivace de 5 à 25 cm rampante diffuse.
Pilosité : à peine pubescente glanduleuse.
Tiges : couchées diffuses un peu ligneuses à la base.
Feuilles : trifoliolées courtement pétiolées à folioles petites de moins de 6 mm de large obovales en coin à foliole médiane non pétiolulée (rachis court) fortement dentées en scie coriaces glabres.
Stipules : engainantes dépassant le pétiole.
Fleurs : roses assez grandes mais de moins de 15 cm solitaires.
Pédoncules : axillaires très redressés hauts de 1 à 3 cm articulés avec une arête très courte plus longs que la feuille.
Calice : à lobes à peine plus longs que le tube plus courts que la corolle.
Corolle : étendard rose vif et ailes presque blanches.
Fruit : gousse de 9 à 16 mm de long sur 6 mm de large une fois au moins plus longue que le calice pendante un peu renflée pubescente glanduleuse

Autre synonymie : Ononis cenisia L. Ononis alpina All

Bugrane à fleurs courtes (Ononis viscosa subsp. breviflora)

La Bugrane à fleurs courtes est discrète comme beaucoup d’ononis. Elle est facile à déterminer avec son calice qui atteint ou dépasse la fleur lui donnant un aspect engoncé. Par son aspect visqueux elle ressemble à un petit Ononis viscosa dont elle est maintenant une sous-espèce strictement méditerranéenne..

Étymologie du nom

L’épithète viscosa « visqueux » est approprié et concerne désormais ce taxon depuis son regroupement avec l’espèce autrefois distincte Ononis viscosa. L’ancien épithète breviflora « à fleurs courtes » qui continue à être utilisé sur le terrain (un botaniste parlera de Ononis breviflora) a été simplement traduit en français et n’est désromais plus que le nom de la sous-espèce.

Description

Caractères distinctifs
Ononis viscosa subsp. breviflora est un ononis annuel à fleurs jaunes. Il est robuste dressé hérissé de longs poils.
Même de loin Ononis viscosa est caractéristique avec ses pédoncules prolongés par de longues arêtes qui évoquent quelque poupée maléfique hérissée de piques.
On différencie Ononis viscosa subsp. breviflora de la sous-espèce viscosa au fait que la corolle est plus courte ou pas plus longue que le calice (et non pas la dépassant nettement) et au fait que les pédoncules sont courts en général plus courts que la feuille adjancente ou au moins pas plus longs (et non pas la dépassant assez nettement).

Milieu principal
Coteaux secs.

Statut protection
Aucune protection.

Écologie
Lieus dénudés garrigue chemins sables dolomitiques rochers .

Étage altitude
de la plaine aux plateaux de 0 à 1000 m.

Répartition
Circum-méditerranéen : des Alpes-maritimes à l’Aude. Région méditerranéenne de l’Europe de l’Asie de l’Afrique.

Floraison
De mai à juillet.

Description
Taille 10 à 40 cm. Fleur jaune un peu foncé. Port dressé.

Type biologique
Annuel d’été (thérophytes estivaux).

Bugrane à fleurs courtes description complète

Ononis viscosa subsp. breviflora (De Candolle) Nyman 1878

Plante : annuelle de 10 à 40 cm.
Pilosité : velue peu ou pas visqueuse.
Feuilles : les moyennes seules trifoliolées.
Fleurs : jaunes petites 7 à 10 mm.
Inflorescences : grappes feuillées.
Pédoncules : très ténus articulés égalant à peine la feuille adjacente ou plus courts qu’elle à arête 2 à 3 fois plus longue que le pédicelle.
Calice : à lobes sétacés 3 à 4 fois plus longs que le tube.
Corolle : plus courte que le calice.
Fruit : gousse 1 fois plus longue que le calice pendante subcylindrique velue

Autre synonymie : Ononis viscosa proles longiaristata (C.Presl) Rouy Ononis pygmaea K. Koch Ononis longiaristata C.Presl Ononis breviflora DC

Bugrane striée (Ononis striata)

La bugrane striée est une plante typique des Causses et des pelouses sèches de la moitié sud de la France accompagnée d’un cortège d’espèces caractéristiques. Minuscule arbrisseau plus ou moins rampant sa fleur est grosse en proportion et paraît parfois sortir directement de terre..

Étymologie du nom

L’épithète striata « striée » réfère aux folioles qui sont considérées comme fortement striées (par rapport à d’autres espèces).

Description

Caractères distinctifs
Ononis striata est un ononis à fleurs jaunes et feuilles bractéales à folioles développées à fleurs presque sessiles.
On distingue Ononis striata d’Ononis minutissima au fait que ce dernier a un calice persistant et sans cils. Ononis striata a de longs cils flexueux sur le calice.
Les fleurs d’Ononis striata restent en grappes courtes souvent de 1 à 2 fleurs et pas plus de 6 point qui le distingue d’Ononis pusilla à grappes allongées de plus de 6 fleurs).

Milieu principal
pelouses.

Statut protection
Protection régionale : Limousin Centre.

Écologie
Pelouses sèches et pierreuses calcaires rocailles : pelouses basophiles sub/supra à oroméditerranéennes dans une assocation qui porte son nom.

Étage altitude
Plaine et plateaux monts de 0 à 1200 m.

Répartition
Européen méridional : Sud Ouest et Centre des Alpes-Maritimes jusqu’à l’Orne. Espagne orientale et centrale.

Floraison
De juin à juillet.

Description
Taille 5 à 20 cm. Fleur jaune. Port étalé.

Type biologique
Vivace ligneux (hémicryptophytes stolonifères).

Bugrane striée description complète

Ononis striata Gouan 1773

Plante : vivace de 5 à 20 cm couchée étalée rampante stolonifère.
Pilosité : pubescente glanduleuse.
Feuilles : trifoliolées pétiolées à folioles obovales en coin fortement striées dentées la terminale pétiolulée.
Stipules : lancéolées denticulées égalant presque le pétiole.
Inflorescence : 2 à 6 fleurs en petites grappes courtes restant presque en corymbe non dépassées par les feuilles.
Fleurs : jaunes à pédoncules plus longs que le tube du calice.
Calice : à lobes 2 à 3 fois plus longs que le tube.
Corolle : dépassant le calice.
Fruit : gousse un peu plus courte que le calice ovale pubescente à 2 ou 3 graines lisses

Autre synonymie : Ononis rhinanthoides Lapeyr. Ononis aggregata Asso

Écologie Bonsai Plante Carnivore Orchidée Palmier Plantes Sauvages Comestibles Ail
Plante Méditerranéenne - Tous droits réservés. Mentions légales.