fond billetterie en ligne

Matricaire (Matricaria)

Matricaire

Matricaire odorante (Matricaria discoidea)

La Matricaire odorante a été introduite accidentellement en 1860 d’Asie orientale. Elle s’est développée rapidement. Présente partout en Europe tempérée elle pousse dans les graviers ou le goudron dans les villages ou sur les chemins. Au froissement ses feuilles dégagent une odeur très agréable d’ananas.

Matricaire odorante

Étymologie du nom

D’après Fournier Matricaria serait la traduction latine par les anciens botanistes de Parthenium nom appliqué primitivement à Chrysanthemum. Toutefois l’étymologie du français matricaire laisse dubitatif quant à cette explication. Le français matricaire est attesté en 1539 emprunté au latin médiéval herba matricaria liée aux proprétés emménagogues (qui facilitent les règles) et dérivé de matrix lui-même issu de mater « mère ». L’épithète discoidea « disque » est une allusion à la forme du capitule qui du fait qu’il est dépourvu de ligules conserve même à pleine floraison son aspect discoïdal.

Description

Caractères distinctifs
On distingue les matricaires des anthemis par l’absence d’écailles sur le réceptacle.
Matricaria discoidea se reconnaît facilement à son allure générale et son milieu (lieux piétinés) à sa couleur vert foncé et à son odeur d’ananas.
On la différencie de la vraie camomille Matricaria chamomilla à son disque jaune vert (et non pas jaune d’or) à son absence de ligules (parfois absents cependant chez la vraie camomille) et à ses fleurs à 4 lobes (et non pas 5).

Utilisations :
En décoction pour blondir les cheveux et en infusion comme antispasmodique stomachique ainsi que sous forme d’onguent ou de pommade antiseptique et cicatrisante. Les principes actifs sont des triazines responsables d’allergies..

Milieu principal
villages.

Statut protection
Inroduit naturalisé.

Écologie
Supporte la tassement pousse même sur le goudron et dans tous les lieux tassés ou piétinés ses graines étant transportés par les pneus : tonsures annuelles des lieux surpiétinés eutrophiles mésothermes.

Étage altitude
Plutôt en plaine et sur monts et plateaux mais également en montagne.

Répartition
Toute la France l’Europe et l’Amérique du nord tend à devenir cosmopolite. Originaire d’Asie du nord-est (et non pas d’Amérique du Nord comme parfois indiqué).

Floraison
De juin à août ou septembre.

Description
Taille 5 à 30 cm. Fleur jaune vert. Port dressé épais.

Type biologique
Annuelle d’été (thérophytes estivaux)

Matricaire odorante description complète

Matricaria discoidea De Candolle 1838

Plante : annuelles 5 à 30 cm de teinte vert foncé à forte odeur aromatique (ananas).
Pilosité : glabre.
Tige : robuste trapue pouvant former une sorte de « tronc ».
Feuilles : les inférieures en rosette les suivantes alternes 2 à 3 fois divisées pennées à segments lancéolés linéaires très serrés les ultérieures de plus en plus divisées chaque segment étant à son tour découpé en lanières étroites Lobes ultimes courts et coniques.
Inflorescence : capitules isolés ou en petits groupes à l’extrémité des tiges.
Fleurs : jaune verdâtre en capitules à pédoncules courts à 4 lobes sans fleurs ligulées.
Involucre : semi sphérique avec plusieurs rangées de bractées ovales allongées et à bordure claire.
Réceptacle : sans écailles sphérique et creux.
Fruit : akène brun clair à aigrette en forme d’anneau court membraneux

Autre synonymie : Tanacetum suaveolens (Pursh) Hook. Santolina suaveolens Pursh Matricaria suaveolens (Pursh) Buchenau Matricaria matricarioides Lepidotheca suaveolens (Pursh) Nutt. Lepidanthus suaveolens (Pursh) Nutt. Chamomilla suaveolens (Pursh) Rydb. Cenocline pauciflora K.Koch Akylopsis suaveolens (Pursh) Lehm..

Écologie Bonsai Plante Carnivore Orchidée Palmier Plantes Sauvages Comestibles Ail
Plante Méditerranéenne - Tous droits réservés. Mentions légales.