fond billetterie en ligne

Jasione

Jasione crépue (Jasione crispa subsp. crispa)

La Jasione crépue est une charmante plante des Pyrénées endémique de la chaîne qui forme des coussinets et qui est velue voire laineuse sous l’inflorescence deux critères nécessaires pour la distinguer des formes tapissantes de Jasione montana (note : c’est la sous-espèce arvernensis d’Auvergne qui est inscrite sur la liste rouge des plantes protégées espèces prioritaires)..

Étymologie du nom

L’épithète crispa « crépu » est une allusion aux feuilles qui sans que soit un caractère distinctif fiable sont cependant typiques (léger risque de confusion avefc certaines formes de Jasione montana). L’ancien épithète humilis souvent traduit par « naine » est davantage sujet à caution toujours en raison des confusions possibles avec Jasione montana voire d’autres espèces localement naines et déconseillé pour ces raisons en tant que nom vernaculaire

Description

Caractères distinctifs
Jasione crispa se reconnaît a priori d’emblée par son port gazonnant et ses feuilles ondulées et surtout critère distinctif par ses tiges velues voire laineuses sous l’inflorescence.
Le port gazonnant est dû à la densité de rosettes stériles qui chez Jasione laevis sont plus espacées en colonies lâches le plus souvent. Mais Jasione crispa subsp. crispa forme parfois un gazon assez maigre voire pas de gazon du tout chez des plantes jeunes (gazon pas encore formé) ou poussant dans des fentes de rochers (rosettes stériles qui se dispersent dans les fentes).
La sous-espèce Jasione crispa subsp. crispa ne possède a priori pas de critères distinctifs fiables mais elle est la seule à pousser dans les Pyrénées..

Milieu principal
rochers.

Statut protection
Aucune protection.

Écologie
Pelouses rocailleuses et rochers siliceux.

Étage altitude
Montagne et haute montagne de 1000 à 3000 m.

Répartition
Orophyte Pyrénéen endémique : Pyrénées orientales et centrales Espagne septentrionale.

Floraison
De juin à août selon humidité locale.

Description
Taille 3 à 10 cm. Fleur bleu vif clair. Port gazonnant à tiges ascendantes dressées ou retombantes.

Type biologique
Vivace.

Jasione crépue description complète

Jasione crispa (Pourret) Sampaio 1921 subsp. crispa

Plante : vivace de 3 à 10 cm densément gazonnante en plaques jusqu’à 30 cm ou davantage mais souvent plus maigre (5 à 10 cm).
Souche : épaisse émettant de nombreuses rosettes de feuilles.
Tiges : simples couchées ou ascendantes d’aspect trapu (tige épaisse comparée à sa longueur) feuillées souvent presque jusqu’au sommet.
Pilosité : velue hérissée notamment et au moins sous les fleurs.
Feuilles : ciliées planes ou un peu ondulées entières lancéolées obtuses épaissies aux bords.
Bractées de l’involucre : ovales ou obovales presque entières ou sinuées dentées à dents obtuses.
Fleurs : bleu assez clair et vif subsessiles en têtes de 15 à 20 mm.
Calice : tube glabre à lobes linéaires ciliés laineux deux fois plus longs que le tube

Autre synonymie : Jasione humilis (persoon) Loiseleur 1810 Jasione atlantica Ball 1873 Jasione megalocalyx Pomel 1874 Jasione perennis subsp. humilis (Pers.) Bonnier & Layens 1894 Jasione pygmaea Timb.-Lagr. 1884 Ovilla humilis (Pers.) Bubani 1899 Phyteuma crispum Pourr. 1788

Jasione des montagnes (Jasione montana)

La Jasione des montagnes est une plante omniprésente sur silice mais seulement ici ou là en touffes isolées et jamais en colonies. Son inflorescence en capitule fait oublier au promeneur qui ne la regarde pas de près qu’elle est une campanulacée aux délicates corolles. Ses feuilles sont hérissées !.

Étymologie du nom

Du grec ion « violette » ou iasis « guérison » allusion à de prétendues propriétés médicinales d’après Coste. Fournier retient cette dernière étymologie en précisant que iasiônê est le nom grec d’une plante à fleurs bleues utilisée en médecine. L’épithète montana est plutôt mal choisi car cette espèce est de loin la moins montagnarde de toutes (mis à part une sous-espèce côtière de J. crispa) !

Description

Caractères distinctifs
Les différentes jasiones ne sont pas toujours aisées à reconnaître et ont fait l’objet d’un redécoupage (nombreuses sous-espèces) qui reste sans doute à affiner et surtout à préciser. Jasione montana comporte en outre 5 variétés (dont je n’ai pas eu en mains de description précise) et qui pour certains sont des sous-espèces (Flora iberica).
Jasione montana se reconnaît principalement à son caractère annuel même si elle est souvent pérennante caractère qu’on détecte sans l’arracher par l’absence de rejets rosettes latérales rosettes sans fleurs et reste de hampes.
Attention toutefois elle pousse souvent en groupes et il peut subsister des restes desséchés de floraisons de la saison précédente (fleurit au printemps et à l’automne). Mais même quand il existe des pousses latérales il s’agit de fleurs en train de pousser et non de rosettes de feuilles destinées à passer l’hiver (et qui protègent les bourgeons pendant la saison froide).
Les feuilles de Jasione montana sont disposées en touffe (souvent maigre) qui montent plus ou moins sur la tige plutôt qu’en rosette basale et elles sont hispides et ondulées.

Milieu principal
Coteaux siliceux.

Statut protection
Protection régionale : Nord-Pas-de-Calais.

Écologie
Lieux secs sablonneux siliceux.

Étage altitude
De la plaine aux montagnes jusqu’à 1700 m.

Répartition
France Corse Europe Asie-Mineure Caucase Afrique septentrionale.

Floraison
Juin et septembre plus rarement l’été.

Description
Taille 10 à 30 cm. Fleur bleue. Port dressé au milieu de sa touffe de feuilles sans rejet latéral avec rosette de feuilles.

Type biologique
Annuel ou pérennant.

Classification
Règne : Plantae
Embranchement : Spermatophyta (Angiospermae)
Classe : Dicotyledones
Famille : Campanulaceae
Genre : Jasione.

Description de Coste (tome 2 taxon n° 2327)

Plante : annuelle ou bisannuelle de 10 à 30 cm.
Racine : longue pivotante dépourvue de stolons.
Tiges : simples ou rameuses diffuses nues dans la moitié supérieure feuillées et hispides dans le bas.
Feuilles : hispides ondulées entières ou crénelées linéaires lancéolées épaissies aux bords ainsi que les folioles de l’involucre.
Involucre : folioles ovales lancéolées entières ou dentées glabres ou un peu ciliées.
Fleurs : bleues pédicellées en têtes larges de 12 à 20 mm.
Calice : glabre à lobes linéaires 1 à 2 fois plus longs que le tube

Autre synonymie : aucune.

Écologie Bonsai Plante Carnivore Orchidée Palmier Plantes Sauvages Comestibles Ail
Plante Méditerranéenne - Tous droits réservés. Mentions légales.