fond billetterie en ligne

Globulaire (Globularia)

Globulaire

Globulaire alypum (Globularia alypum)

est une classique des rochers et falaises calcaires ensoleillées. Elle y fleurit tôt et se fane rapidement passant le reste de la saison sous forme d’un buisson sec aussi peu élégant que ses fleurs sont maginifiques. Jusqu’alors dans la famille des globulariacées elle fait désormais partie des plantaginacées.

Globulaire alypum

Étymologie du nom

Du matin globulus « petite boule » allusion aux fleurs en tête globuleuse. Globularia signifie « composé de globules » ou « qui a la forme d’un globe ». Il fait partie du latin scientifique. Le nom français « globulaire » est la simple traduction du latin scientifique attestée en emploi courant dès 1694. La plante ne semble pas avoir eu de nom auparavant ou alors il a été perdu. À noter que « globe » emrpunt (1350) au latin globus « boule sphère » est d’origine inconnue. L’épithète alypum est l’ancien nom de cette plante alypon en grec et en latin mot à mot « qui calme la douleur ». Le français tubrith est un emprunt à l’arabe turbid nom de divers purgatifs.

Description

Caractères distinctifs
La Globulaire alypum est inconfondable même sans les fleurs.
Le buisson a une allure typique avec ses petites feuilles dures obovales à court pétiole et mucronées.
Quant à la fleur les photos se passent de commentaires : elle ne ressemble à aucune autre
La fleur sèche est également facilement à reconnaître avec les folioles de l’involucre qui persistent sous forme d’écailles marron.

Milieu principal
Lieux secs.

Statut protection
Aucune protection.

Écologie
Lieux rocailleux et broussailleux secs de préférence sur calcaire (parfois dans le maquis cependant) gros rochers falaises.

Étage altitude
De 0 à 1000 mètres avec un pic vers 200-300 mètres (coteaux calcaires).

Répartition
Ouest-méditerranéen : Roussillon Languedoc Provence Corse toute la région méditerranéenne.

Floraison
De novembre à mai avec un optimum en mars.

Description
Taille 30 à 60 cm. Fleur bleu lavande à lilas. Port dressé faible souvent à demi-couché.

Type biologique
Vivace : sous-arbrisseau à feuilles persistantes.

Classification
Règne : Plantae
Embranchement : Spermatophyta (Angiospermae)
Classe : Dicotyledones
Famille : Globulariaceae
Genre : Globularia.

Globulaire alypum description complète

Globularia alypum L.

Plante : sous-arbrisseau de 30-60 cm.
Tiges : très rameuses en buisson ordinairement dressées.
Feuilles : toutes éparses sur les rameaux coriaces persistantes oblongues ou obovales atténuées en court pétiole entières ou bi-tridentées mucronées uninervées.
Fleurs : d’un beau bleu odorantes en têtes subsessiles terminales et latérales larges de I5-20 mm.
Folioles de l’involucre : ovales ciliées au bord. Réceptacle et paillettes hérissés.
Calice : longuement barbu à divisions profondes presque égales.
Corolle : lèvre supérieure presque nulle I’inférieure à 3 lobes ovales-aigus

Autre synonymie : Althenia monspeliensium Fourr. Althenia salicifolium Fisch. Globularia virgata Salisb.

Globulaire commune (Globularia vulgaris)

La Globulaire commune agrémente les lieux secs de la moitié sud de la France. Elle est confondue avec une autre plus petite Globularia bisnagarica (plutôt des Causses) appelée aussi par certains auteurs G. vulgaris avant qu’un ménage ne soit fait. Auparavant Globulariacées elle est désormais classée dans les Plantaginacées..

Globulaire commune

Étymologie du nom

Le terme vulgaris réfère au fait que cette globulaire est la plus commune problème une autre est également commune Globularia bisnagarica

Description

Caractères distinctifs
Globularia vulgaris se distingue facilement des autres globulaires hormis Globularia bisnagarica par ses feuilles le long de la tige et sa tige assez haute.
Globularia vulgaris se distingue de Globularia bisnagarica par le fait que la tige bien que feuillée reste visible non totalement couverte par des feuilles (chez G. bisnagarica les feuilles sont plus nombreuses couvrant preque la tige) et par sa grande taille avec une belle fleur bien visible (chez G. bisnagarica la fleur est petite en proportion de la plante et semble souvent grise).
Le caractère classique des feuilles dures en gouttière et piquantes est difficile à apprécier sur le terrain et source de confusions. Cependant les mucrons sont visibles à la loupe.
De même le caractère en principe déterminant les feuilles ondulées n’est pas constant. Il reste néanmoins un bon critère.
Dans l’ensemble Globularia vulgaris est plus vigoureuse que Globularia bisnagarica. Elle présente deux formes : les plantes vivant sur marne sont petites et à feuilles souvent étroites celles vivant sur rocailles sont grandes et à feuilles larges. Cultivées les différences s’amenuisent et en l’état actuel des connaissances il s’agit donc du même taxon..

Milieu principal
lieux secs.

Statut protection
Aucune protection.

Écologie
Lieux secs et calcaires pelouses friches rocailles : pelouses basophiles sub/supraméditerranéennes marnicoles mésohygrophiles.

Étage altitude
De la mer aux collines remplacée dans les Causses par Globularia bisnagarica.

Répartition
Ouest européen : presque toute la France. Europe centrale et méridionale..

Floraison
De avril à juin.

Description
Taille 10 à 60 cm. Fleur bleu mauve. Port en touffes pouvant prendre l’apparence de coussins.

Type biologique
Vivace (hémicryptophytes osettés).

Globulaire commune description complète

Globularia vulgaris Linné 1753

Plante : vivace de 10 à 60 cm en touffes (cespiteuse) à souche verticale presque ligneuse.
Tiges : hampes dressées d’abord courtes puis allongées bien plus longues que les feuilles à feuilles sessiles lancéolées aiguës plus ou moins espacées laissant voir la tige.
Feuilles : les radicales en rosette grandes planes obovales atténuées en long pétiole entières échancrées ou tridentées au sommet le plus souvent en gouttière à 3-5 nervures.
Fleurs : bleues en têtes d’environ 1 cm involucre et réceptacle hérissés.
Calice : velu à lobes presque 2 fois aussi longs que le tube.
Corolle : dépassant 7 mm de longueur à lèvre supérieure courte et bifide l’inférieure profondément tripartite

Autre synonymie : Globularia valentina Willk. Globularia spinosa Lam. Globularia cambessedesii subsp. hispanica Willk. Globularia aphyllanthes Crantz Globularia vulgaris subsp. linnaei Rouy Globularia vulgaris subsp. linnaei Wettst. Globularia linnaei Rouy Globularia collina Salisb.

Globulaire allongée (Globularia bisnagarica)

La Globulaire allongée est semblable à la globulaire commune mais elle est plus petite rapidement grise quand elle n’est plus en pleine floraison et surtout avec des feuilles appliquées jusqu’en haut de la tige des feuilles basales en principe plates ou du moins peu en gouttière. On la trouve sur calcaire en tous lieux ouverts..

Étymologie du nom

Description

Caractères distinctifs
Globularia bisnagarica se distingue facilement des autres globulaires hormis Globularia vulgaris par ses feuilles le long de la tige.
Globularia bisnagarica se distingue de Globularia vulgaris par le fait que la tige est presque totalement couverte par les feuilles qui sont appliquées (chez Globularia vulgaris les feuilles sont moins nombreuses et surtout moins appliquées écartées vers le haut ne couvrant pas la tige) et par sa petite taille avec une petite fleur qui semble souvent grise (dès que la pleine floraison est terminée).
Le caractère classique des feuilles plates rarement en gouttière ou alors peu et non piquantes est difficile à apprécier sur le terrain et source de confusions.
Dans l’ensemble Globularia bisnagarica est moins vigoureuse que Globularia vulgaris. Même si certains spécimens sont mieux venus et peuvent porter à confusion l’examen d’une population voire d’une simple touffe ne laisse pas de doute..

Milieu principal
prés et rochers.

Statut protection
Protection régionale : Basse Normandie Pays-de-Loire.

Écologie
Lieux secs et calcaires pelouses rocailles.

Étage altitude
De la plaine à la montagne de 0 à 1800 m.

Répartition
Eurasiatique centro-occidental : presque toute la France.

Floraison
Avril à juillet selon altitude.

Description
Taille 10 à 40 cm. Fleur bleu clair. Port dressé en touffes.

Type biologique
Vivace.

Globulaire allongée description complète

Globularia bisnagarica

Plante : vivace de 10 à 40 cm en touffes (cespiteuse) à souche verticale presque ligneuse.
Tiges : hampes dressées d’abord courtes puis allongées bien plus longues que les feuilles basales à petites feuilles sessiles lancéolées aiguës et surtout appliquées jusqu’en haut de la tige ne laissant pas ou peu voir la tige.
Feuilles : les radicales en rosette grandes planes obovales atténuées en long pétiole entières échancrées ou non au sommet sans mucron piquant rarement en gouttière et alors peu prononcée à 3-5 nervures.
Fleurs : bleues en têtes d’environ 1 cm (8 à 16 mm) involucre et réceptacle hérissés.
Calice : velu à lobes presque 2 fois aussi longs que le tube.
Corolle : dépassant 7 mm de longueur à lèvre supérieure courte et bifide l’inférieure profondément tripartite

Autre synonymie : Globularia aphyllanthes auct. Globularia elongata Hegetschw. Globularia punctata Lapeyr. Globularia tenella Lange Globularia vulgaris proles tenella (Lange) Rouy Globularia vulgaris subsp. tenella (Lange) P.Fourn. Globularia vulgaris subsp. willkommii (Nyman) Wettst. Globularia willkommii Nyman Globularia vulgaris subsp. willkommii Rouy Globularia vulgaris subsp. willkommii P.Fourn.

Écologie Bonsai Plante Carnivore Orchidée Palmier Plantes Sauvages Comestibles Ail
Plante Méditerranéenne - Tous droits réservés. Mentions légales.