fond billetterie en ligne

Diplotaxe (Diplotaxis)

Diplotaxe

Roquette blanche (Diplotaxis erucoides)

La roquette blanche se mange en salade quand elle est jeune ou agrémente des plats divers qu’elle rehausse de son goût sauvage et délicieux. Elle forme de grandes colonies dans les vignes principalement vignes qu’elle tapisse de blanc à l’automne et en fin d’hiver… sauf dans les vignes trop traitées. La plante est mellifère.

Roquette blanche

Étymologie du nom

Du grec diplos « double » et taxis « rang » du fait que les graines sont disposées sur deux rangs dans chaque loge

Description

Caractères distinctifs
Les fleurs blanches et non jaunes la distinguent de tous les autres Diplotaxis.
En l’absence des fleurs la présence de feuilles sur la tige la distingue des autres sauf de D. tenuifolia. À noter que chez D. muralis et D. viminea les feuilles ne sont toutefois présentes que dans le bas de la tige.
La distinction avec D. tenuifolia se fait par la longueur des pédicelles aussi longs que les sépales (3 fois plus longs que les sépales chez D. viminea) et 2 à 3 fois plus courts que les siliques (aussi longs que les siliques chez D. tenuifolia).
La vraie roquette Eruca sativa a des feuilles plus épaisses et plus grandes et surtout des siliques plus courtes et presque cylindriques..

Milieu principal
Cultures.

Statut protection
Aucune protection.

Écologie
Vignes et champs cultivés argileux et calcaires.

Étage altitude
Plaine et collines jusque 500 mètres au maximum.

Répartition
Nord du bassin méditerranéen : Midi et Sud-Ouest Provence Languedoc Roussillon Gers Basses Pyrénees Charentes Espagne et Italie.

Floraison
Toute l’année pics en septembre et mars.

Description
Taille 10 à 50 cm. Fleur blanche plus ou moins veinée de pourpre. Port dressé.

Type biologique
Annuelle colonisatrice.

Classification
Règne : Plantae
Embranchement : Spermatophyta (Angiospermae)
Classe : Dicotyledones
Famille : Brassicaceae
Genre : Diplotaxis.

Description de Coste (tome 1 taxon n° 168)

Diplotaxis erucoides D. C.

Plante : annuelle 30-50 cm.
Pilosité : pubescente ou presque glabre.
Tige : rameuse dès la base feuillée.
Feuilles : inférieures lyrées les supérieures sessiles oblongues sinuées pennatifides.
Fleurs : blanches veinées de rose ou lilacées.
Sépales : étalés plus courts que le pédicelle.
Grappe fructifère : allongée lâche à pédicelles étalés et 2 à 3 fois plus courts que les siliques.
Fruit : siliques ascendantes comprimées bosselées. Graines ovales distinctement sur 2 rangs

Autre synonymie : aucune.

Diplotaxe vulgaire (Diplotaxis tenuifolia)

Le Diplotaxe vulgaire est plus souvent appelé roquette en raison de ses feuilles odorantes et délicieuses en salade quant on rencontre la plante dans un lieu propre chose peu fréquente pour une plante rudérale. Pour la consommer il faut la chercher dans les lieux sableux plutôt que dans les décombres ou bords de chemin.

Diplotaxe vulgaire

Étymologie du nom

Du grec diplos « double » et taxis « rang » du fait que les graines sont disposées sur deux rangs dans chaque loge. Tenuifolia signifie à feuilles minces non dans l’absolu mais en comparaison avec les autres diplotaxis

Description

Caractères distinctifs
Diplotaxis tenuifolia qui eut une répartition aléatoire allant de commun à rare selon les régions est actuellement en pleine expansion au point de devenir la plante universelle de bord de chemin ou de champ.
Parmi les diplotaxis à fleurs jaunes D. tenuifolia est caractérisé par ses sépales dressés (et non pas étalés) sa tige feuillée dans toute sa moitié inférieure (et non seulement à la base ; caractère variable) et surtout par ses pédicelles 3 fois plus longs que les sépales égalant à peu près les siliques (et non pas aussi long que les sépales ou plus courts).

Milieu principal
Décombres.

Statut protection
Aucune protection.

Écologie
Sables décombres lieux vagues : friches vivaces rudmésoxérophiles médioeuropéennes thermophiles.

Étage altitude
Plaine et collines jusque 800 à 1000 mètres.

Répartition
Européen méridional en augmentation : toute la France Europe centrale et méridionale Asie occidentale.

Floraison
Mai-juin et septembre-octobre parfois l’été voire toute l’année.

Description
Taille 20 à 80 cm. Fleur jaune clair lumineux. Port dressé un peu de travers ou mêlé à la végétation ; repousses naines ou/et buissonnantes.

Type biologique
Vivace.

Classification
Règne : Plantae
Embranchement : Spermatophyta (Angiospermae)
Classe : Dicotyledones
Famille : Brassicaceae
Genre : Diplotaxis.

Description de Coste (tome 1 taxon n° 169)

Diplotaxis tenuifolia DC.

Plante : vivace glaucescente fétide 30 à 80 cm.
Pilosité : glabre.
Tiges : sous-ligneuse à la base robuste dressée très feuillue.
Feuilles : les inférieures pennatifides à lobes latéraux linéaires entiers les supérieures entières ou peu divisées.
Pédicelles : 2 à 3 fois plus longs que le calice et presque aussi longs que la silique.
Fleurs : d’un jaune soufre grandes odorantes.
Calice : sépales étalés.
Corolle : pétales 2 fois plus longs que le calice.
Fruit : siliques redressées sur de longs pédicelles étalés

Autre synonymie : Thlaspi abulense Pau Pastorea abulensis (Pau) Rothm. Eruca perennis Mill. Brassica muralis Huds. Brassica erucastrum Crantz Sisymbrium tenuifolium L. Sisymbrium acre Lam. Sinapis tenuifolia (L.) R. Br. Eruca tenuifolia (L.) Moench Eruca muralis (Huds.) P. Gaertn. B.Mey. & Scherb. Crucifera tenuifolia (L.) E.H.L. Krause Brassica tenuifolia (L.) Baill.

Écologie Bonsai Plante Carnivore Orchidée Palmier Plantes Sauvages Comestibles Ail
Plante Méditerranéenne - Tous droits réservés. Mentions légales.