fond billetterie en ligne

Ciste (Cistus)

Ciste

Ciste à feuilles de laurier (Cistus laurifolius)

Le Ciste à feuilles de laurier est facile à reconnaître de par ses feuilles coriaces larges et grandes. Comme beaucoup d’autres cistes il forme un maquis spécifique très pauvre vrai désert biologique. Du fait cependant qu’il est localisé (Corbières) et détermine un habitat il est considéré comme déterminant Znieff.

Ciste à feuilles de laurier

Étymologie du nom

L’épithète laurifolius « à feuilles de laurier » est ancien et bien trouvé car il désigne le critère d’identification principal.

Description

Caractères distinctifs
Cistus laurifolius est un ciste à fleurs blanches et à style court à 3 sépales hérissés (jamais glabres) presque égaux et feuilles vertes glabres dessous pétiolées (courtement) oblongues et coriaces.
Facile à reconnaître on l’identifie généralement au premier coup d’œil par ses feuilles..

Milieu principal
Coteaux siliceux.

Statut protection
Protection régionale : Poitou-Charentes.

Écologie
Le Ciste à feuilles de laurier détermine un maquis spécifique avec un cortège très réduit d’espèces tant végétales qu’animales cortège d’autant plus pauvre que le milieu se ferme. Le ciste à feuilles de laurier affectionne les pentes chaudes et sèches rocailleuses à rocheuses sur des roches siliceuses : granites gneiss ou schistes à l’étage mésoméditerranéen. Il pousse sur des sols maigres filtrants et acides. Si dans un premier temps il profite de la déprise agricole pour constituer des maquis étendus dans un second temps et sans traitement il disparaîtra au profit dela forêt comme on peut le constater ici ou là. C’est ce dernier point et le fait qu’il ne se trouve qu’en peu de places qui le fait considérer comme un déterminant Znieff (recensement CORINE) mais sans priorité cependant.

Étage altitude
Collines de 200 à 800 m jusque 1300 m localement.

Répartition
Drôme Vaucluse Ardèche Gard Hérault Aveyron Lot Tarn-et-Garonne Gers Gironde Ariège Aude Pyrénées-orientales. Espagne et Portugal ; Maroc ; Italie ; Asie Mineure.

Floraison
Mai à juillet.

Description
Taille 60 cm à 120 m en général. Fleur blanche très grande. Port en buisson touffu plus haut que large.

Type biologique
Arbrisseau.

Classification
Règne : Plantae
Embranchement : Spermatophyta (Angiospermae)
Classe : Dicotyledones
Famille : Cistaceae
Genre : Cistus.

Ciste à feuilles de laurier description complète

Cistus laurifolius L.

Plante : arbrisseau dépassant souvent 1 mètre (voire deux dans les jardins) très odorant verdâtre.
Pilosité : rameaux velus glutineux.
Feuilles : pétiolées connées ovales lancéolées trinervées vertes et glabres en dessus blanches soyeuses en dessous dans leur jeunesse.
Fleurs : 5 à 6 cm de diamètre blanches avec onglet jaune.
Inflorescence : corymbe ombelliforme de 3 à 12 fleurs.
Pédoncules : longs velus et munis de bractées.
Calice : 3 sépales presque égaux ovales aigus hérissés plus courts que le pédicelle.
Corolle : pétales 3 à 4 fois plus longs que le calice.
Style : très court.
Fruit : capsule globuleuse velue à 5 loges.
Graines : tuberculeuses

Autre synonymie : aucune.

Ciste à gomme (Cistus ladanifer)

Le Ciste à gomme est peu fréquent sans être rare (en France). Il est limité à quelques staitons mais tend à les coloniser et à en exclure toute autre plante formant comme la plupart des cistes des étendues monotones en croissance constante.

Ciste à gomme

Étymologie du nom

Du grec cistê « capsule » allusion au fruit capsulaire d’après Coste ; en fait d’après Fournier le nom est directement repris du grec où kisthos désignait ces arbrisseaux ou des plantes leur ressemblant. Le terme vernaculaire (ciste) est attesté depuis le 16e siècle ; quant au mot grec il est comme beaucoup de mots désignant des plantes un emprunt d’origine inconnue et donc d’étymologie inconnue (l’allusion au fruit et à des capsules est fantaisiste). L’épithète ladanifer vient du latin ladanum qui désigne la résine du Lédon ou ciste de Crète du grec lédon issu de liban « encens » et fero « je porte ». Le ladanum est également la résine du ciste ladanifère qui forme une gomme et fut exploitée (utilisation en parfumerie). Ne pas confondre ladanum et laudanum qui est de l’opium purifié.

Description

Caractères distinctifs
Fleurs de grande taille (5 à 10 cm) blanches à tache foncée à 3 sépales presque égaux.
Les feuilles sont vertes et glabres dessus sessiles étroites et lancéolées.

Milieu principal
Coteaux secs.

Statut protection
Aucune protection.

Écologie
Bois et coteaux secs qu’il colonise en étant le plus souvent issu de cultures ornementales. Non considéré comme envahissant mais au vu du terrain peut-être à tort.

Étage altitude
De la mer aux collines jusque vers 500 mètres en France.

Répartition
Quelques localités autour de la Méditerranée en France plus commun en Espagne Portugal Sicile Algérie.

Floraison
Mai et juin.

Description
Taille 1 mètre. Fleur blanche à tache pourpre à noir. Port en arbrisseau touffu plus à allure de buisson.

Type biologique
Vivace ligneux.

Classification
Règne : Plantae
Embranchement : Spermatophyta (Angiospermae)
Classe : Dicotyledones
Famille : Cistaceae
Genre : Cistus.

Description de Coste (tome 1 taxon n° 356)

Cistus ladaniferus L.

Plante : arbrisseau dépassant souvent 1 mètre très odorant verdâtre.
Pilosité : à rameaux glutineux.
Feuilles : sessiles lancéolées vertes et glabres en dessus tomenteuses blanchâtres en dessous.
Fleurs : 6 à 8 cm blanches ou tachées de pourpre au-dessus de l’onglet pédonculées solitaires.
Calice : 3 sépales presque égaux suborbiculaires glabres tuberculeux plus longs que le pédoncule glabre.
Corolle : pétales 3 à 4 fois plus longs que le calice.
Gynécée : style très court.
Fruit : capsule subglobuleuse tomenteuse à 10 loges.
Graines : presque lisses

Autre synonymie : aucune.

Ciste à feuilles de sauge (Cistus salviifolius)

Le Ciste à feuilles de sauge est un des plus communs au sud de la Loire sur coteaux acides pas trop chauds. Sa floraison est spectaculaire par son nombre comme tous les cistes mais aussi par sa taille quand les pieds sont petits : la fleur semble alors plus grosse que la plante dans son ensemble.

Ciste à feuilles de sauge

Étymologie du nom

L’épithète salvifolius signifie « à feuilles de sauge ».

Description

Caractères distinctifs
Cistus salviifolius est un ciste à fleurs blanches à 5 sépales (très inégaux mais pas trois) et à fleurs isolées ou en petites grappes (et non en corymbes fournis).
On distingue Cistus salviifolius des autres cistes à fleurs blanches en grappes à ses feuilles pétiolées. En outre ses fleurs sont presque deux fois plus grandes que celles de ces autres cistes..

Milieu principal
Bois et coteaux siliceux.

Statut protection
Protection régionale : Pays de Loire ; départementale : Dordogne.

Écologie
Lieux pierreux bords de chemins ou de routes talus bois clairs coteaux mais rarement en étendues uniformes comme d’autres cistes.

Étage altitude
Des collines aux monts de 100 à 1500 mètres.

Répartition
Euryméditerranéen : sud de la Loire Corse région méditerranéenne de l’Europe de l’Asie et de l’Afrique.

Floraison
Mai et juin.

Description
Taille 10 à 80 cm. Fleur blanche. Port en buisson diffus plus étalé que touffu.

Type biologique
Ligneux.

Classification
Règne : Plantae
Embranchement : Spermatophyta (Angiospermae)
Classe : Dicotyledones
Famille : Cistaceae
Genre : Cistus.

Description de Coste (tome 1 taxon n° 359)

Cistus salvaefolius L.

Plante : Plante polymorphe. Sous-arbrisseau de 30 à 80 cm peu odorant vert diffus.
Pilosité : couvert de poils étoilés non visqueux.
Feuilles : courtement pétiolées ovales ou oblongues tomenteuses.
Fleurs : de 4 à 5 cm blanches par 1 à 4 au sommet de pédoncules axillaires.
Pédoncules : penchés avant la floraison non bractéolés 2 à 4 fois plus longs que le calice.
Calice : 5 sépales ovales en cœur tomenteux ne recouvrant point la capsule.
Corolle : pétales 1 à 2 fois plus longs que le calice style très court.
Fruit : capsule pentagone tronquée au sommet un peu tomenteuse plus courte que le calice.
Graines : presque lisses

Autre synonymie : Cistus cupanianus C.Presl Ledonia velutina Jord. & Fourr. Ledonia rhodanensis Jord. & Fourr. Ledonia platyphylla Jord. & Fourr. Ledonia microphylla Jord. & Fourr. Ledonia humilis Jord. & Fourr. Ledonia fruticans Jord. & Fourr. Ledonia arrigens Jord. & Fourr. Ledonia aprica Jord. & Fourr. Cistus salviifolius var. occidentalis Rouy & Foucaud Cistus salviifolius var. microphyllus (Jord. & Fourr.) P.Fourn. Cistus salviifolius var. grandifolius Willk. Cistus salviifolius var. flavescens Rouy & Foucaud Cistus salviifolius var. elegans (Jord. & Fourr.) P.Fourn. Cistus salviifolius var. corbariensis Rouy & Foucaud Cistus salviifolius proles velutinus (Jord. & Fourr.) Rouy & Foucaud Cistus salviifolius proles rhodanensis (Jord. & Fourr.) Rouy & Foucaud Cistus salviifolius proles platyphyllus (Jord. & Fourr.) Rouy & Foucaud Cistus salviifolius proles fruticans (Jord. & Fourr.) Rouy & Foucaud Cistus salviifolius proles elegans (Jord. & Fourr.) Rouy & Foucaud Cistus salviifolius proles arrigens (Jord. & Fourr.) Rouy & Foucaud Cistus salviifolius proles apricus (Jord. & Fourr.) Rouy & Foucaud Cistus salomonis Sennen & Teodoro Cistus paui Sennen Cistus macrocalyx Sennen & Pau Cistus humilis (Jord. & Fourr.) Timb.-Lagr. Cistus gautieri Foucaud & Rouy Cistus cupanianus C.Presl ex Spreng. Ledonia peduncularis Spach

Écologie Bonsai Plante Carnivore Orchidée Palmier Plantes Sauvages Comestibles Ail
Plante Méditerranéenne - Tous droits réservés. Mentions légales.