fond billetterie en ligne

Brunelle (Prunella)

Brunelle

Brunelle laciniée (Prunella laciniata)

La Brunelle laciniée est une plante facile à reconnaître car très typique et présente partout en France dans les lieux secs rocailles et broussailles. Elle forme des colonies parfois étendues mais jamais denses plutôt éparses et entremêlées de végétation..

Brunelle laciniée

Étymologie du nom

De l’allemand braüne « esquinancie » allusion aux têtes florales brunes au sommet d’après Coste. Fournier précise que l’origine est incertaine certes de l’allemand mais soit braüne « angine » soit braun « brun ». Il est à noter que les graphies en b ou p sont liées à la prononciation de l’allemand et que le français « brun » est dérivé d’un mot allemand désignant le pelage foncé du cheval. L’épithète laciniata est une allusion aux feuilles très découpées caractéristiques de cette espèce de Prunella.

Description

Caractères distinctifs
Prunella laciniata est une brunelle à nervures latérales marquéés. Elle est la seule espèce du genre à fleurs claires et de même la seule à feuilles (médianes) très découpées. Les hybrides avec les autres espèces sont courants..

Milieu principal
lieux secs.

Statut protection
Aucune protection.

Écologie
Prés secs rocailles bois clairs surtout sur calcaire.

Étage altitude
Plaine collines et monts de 0 à 1300 m.

Répartition
Sud européen : France et Corse. Europe Asie occidentale Afrique septentrionale.

Floraison
De mai à août.

Description
Taille 10 à 40 cm. Fleur jaune très clair presque blanc. Port dressé en colonies aérées.

Type biologique
Vivace.

Brunelle laciniée description complète

Prunella laciniata (Linné) Linné 1763

Plante : vivace de 10 à 40 cm dressée ou ascendante.
Pilosité : velue hérissée.
Racine : souche médiocre formant une colonie peu dense.
Tiges : lâchement feuillées.
Feuilles : basilaires oblongues elliptiques les caulinaires souvent lyrées ou pennatifides pétiolées la paire supérieure entourant l’épi.
Fleurs : d’un blanc jaunâtre moyennes.
Calice : velu hérissé lèvre supérieure à 3 dents peu prononcées dont la médiane très large tronquée brusquement apiculée l’inférieure fendue jusqu’au milieu en 2 lobes lancéolés fortement ciliés.
Corolle : longue de 12 à 18 mm.
Étamines : filets des étamines longues terminés en pointe arquée en avant

Autre synonymie : Prunella vulgaris subsp. alba (M.Bieb.) Bonnier & Layens Prunella sulphurea Mill. Prunella pinnatifida Pers. Prunella ochroleuca Hagenb. Prunella cretensis Gand. Prunella vulgaris subsp. laciniata Arcang. Prunella vulgaris var. laciniata L. Prunella vulgaris subsp. laciniata (L.) Celak. Prunella alba Pall. ex M.Bieb.

Brunelle à feuilles d’hysope (Prunella hyssopifolia)

La Brunelle à feuilles d’hysope est une plante qui forme des colonies sur les sols asséchés le plus souvent marneux qui pousse par exemple en bord de champ dans la région méditerranéenne et le sud-ouest. Elle se reconnaît facilement à ses feuilles étroites à ovales proches de celles de la sauge..

Étymologie du nom

Le terme hyssopifolia « à feuilles d’Hysope » est assez bien vu même si l’ancienne dénominaiton angustifolia « à feuilles étroites » était plus explicite

Description

Caractères distinctifs
Prunella hyssopifolia se reconnaît à ses feuilles étroites dont seule la nervure centrale est bien marquée. Les feuilles sont sessiles ou à pétiole non marqué et elles sont au moins 5 fois plus longues que larges.
Prunella hyssopifolia est la seule parmi les brunelles qui soit bien isolée peu variable et sans risque de confusion ou de convergence avec d’autres espèces.

Milieu principal
lieux sablonneux et rocailleux.

Statut protection
Aucune protection.

Écologie
Lieux rocailleux calcaires et argileux prairies inondables des sols tassés pelouses dégarnies.

Étage altitude
Plaine et coteaux jusque vers 800 m.

Répartition
Sténoméditerranéen nord-occidental : sud jusque Hautes Alpes Aveyron Charentes. Ligurie Espagne..

Floraison
de mai à juillet.

Description
Taille 10 à 30 cm. Fleur purpurine. Port redressé en colonies lâches.

Type biologique
Vivace (hémicryptophytes érigés).

Brunelle à feuilles d’hysope description complète

Prunella hyssopifolia Linné 1753

Plante : vivace de 10 à 30 cm en colonies lâches pouvant atteindre une certaine ampleur (1 m ou davantage) à rameaux fleuris dressés ou étalés.
Pilosité : glabrescente ou hispide par endroits.
Tiges : raides simples densément feuillées.
Feuilles : larges de 3 à 10 mm linéaires ou lancéolées entières un peu roulées par temps sec ciliées aux bords à nervure médiane seule saillante les supérieures sessiles.
Inflorescence : en épi lâche à grandes bractées généralement purpurines.
Fleurs : bleu violet ou roses assez grandes.
Calice : hispide de manière clairsemée la lévre supérieure à 3 dents peu prononcées dont la médiane ovale apiculée l’inférieure fendue au delà du milieu en 2 lobes finement ciliés.
Corolle : 15 à 20 mm.
Étamines : filets terminés en pointe arquée

Autre synonymie : Prunella angustifolia Bubani

Brunelle commune (Prunella vulgaris)

La Brunelle commune accompagne le marcheur au bord des chemins herbeux et frais. La dénomination Prunella et Brunelle engendre des discussions mais la règle est d’utiliser Prunella. La dénomination Brunella par Miller calquée sur le nom usuel n’a pas été retenue par Linné (les 2 botanistes étaient concurrents)..

Brunelle commune

Étymologie du nom

Description

Caractères distinctifs
Prunella vulgaris se reconnaît à son port en colonies denses à épis dressés à ses feuilles entières ou peu crénelées et ses fleurs bleues (parfois blanches) ainsi qu’à son allure générale en épi denses formant une colonne dont les fleurs ne dépassent pas et plus ou moins collé à la dernière paire de feuilles.
En cas de doute ce critère d’une inflorescence collée aux feuilles par atrophie du dernier entre-nœud est décisif notamment par rapport à Prunella grandiflora et Prunella hastifolia..

Milieu principal
lieux herbeux.

Statut protection
Aucune protection.

Écologie
Lieux incultes et herbeux prés secs bois rochers de préférence sur calcaire.

Étage altitude
Plaines monts et montagnes jusque vers 2400 m.

Répartition
Circumboréale devenant cosmopolite : toute la France et la Corse. Europe Asie Afrique et Amérique septentrionales Australie.

Floraison
De juin à octobre.

Description
Taille 5 à 30 cm. Fleur bleu violet. Port rampant à épi dressé en colonies souvent denses.

Type biologique
Vivace.

Brunelle commune description complète

Prunella vulgaris Linné 1753

Plante : vivace de 5 à 30 cm rampante à épis dressés en colonies souvent denses.
Pilosité : faiblement pubescente.
Racine : souche courte.
Tiges : redressées lâchement feuillées à dernier entre-nœud le plus souvent atrophié d’où inflorescence proche de la dernière paire de feuilles.
Feuilles : larges de 2 cm pétiolées ovales ou oblongues en coin ou arrondies à la base entières ou dentelées faiblement nervées la paire supérieure entourant l’épi.
Inflorescence : épi dense à bractées larges.
Fleurs : d’un bleu violet assez petites non ou peu saillantes par rapport à la colonné formée par l’épi.
Calice : un peu hérissé lèvre supérieure à 3 dents peu prononcées dont la médiane large subtronquée brusquement apiculée l’inférieure fendue jusqu’au milieu en 2 lobes finement ciliés.
Corolle : 6 à 15 mm graduellement évasée

Autre synonymie : aucune.

Brunelle à feuilles hastées (Prunella hastifolia)

La Brunelle à feuilles hastées forme des colonies au bord des routes traversant des bois clairs parsemés de prés dans le Massif central et les Pyrénées sur sols acides de préférence. Elle peut être difficile à distinguer de Prunella grandiflora le caractère hasté des feuilles étant parfois peu visible mais toujours présent..

Étymologie du nom

L’épithète hastifolia est bien choisi car il décrit le seul caractère sûr de détermination : le fait que les feuilles soient hastées c’est à dire en fer de hallebarde avec deux cornes à la base (qui peuvent être très discrètes).

Description

Caractères distinctifs
Prunella hastifolia se reconnaît à sa grande taille et ses fleurs nettement saillantes de l’épi disposées en oblique et à ses feuilles hastées.
Le caractère hasté est parfois peu visible via deux dents imperceptibles à la base mais qui donnent au moins une jonction avec la tige à angle droit (jamais en coin ou en cœur comme Prunella grandiflora).
La forme de la fleur est typique en forme de « gueule ouverte » à cause d’un brutal rétrécissement formant comme une commissure retroussée associée à à un tube arqué.
Lorsque la plante est de petite taille si malgré ces caractères on hésite avec Prunella vulgaris observer la base de l’épi toujours un peu éloigné des dernières feuilles entre 1 cm (épi jeune) et plusieurs centimètres.
Les crières de taille et de robustesse sont délicats à utiliser pour des plantes aussi variables mais Prunella hastifolia est la plus grande et robuste à conditions égales si les toris espèces se trouvent au même endroit par exemple ce qui est cependant peu probable à cause des différences d’écologie (silice et calcaire).
Entre Auvergne et Pyrénées Prunella hastifolia est fréquente alors que Prunella grandiflora ne se trouve qu’ici ou là..

Milieu principal
bois et pâturages.

Statut protection
Aucune protection.

Écologie
Bords de route en sous-bois talus lisières prés dans la partie proche du bois.

Étage altitude
Collines et monts de 400 à 1200 m.

Répartition
Européen du sud-ouest peut-être endémique Pyrénéo-auvergant (absent d’Espagne).

Floraison
De mai à octobre.

Description
Taille 10 à 30 cm. Fleur bleu violet à lilas. Port à épi redressé et robuste en colonies denses.

Type biologique
Vivace (hémicryptophytes érigés).

Brunelle à feuilles hastées description complète

Prunella hastifolia Brotero 1804

Plante : vivace de 10 à 40 cm formant des colonies qui peuvent être lâches sur leurs bords.
Pilosité : très velue.
Racine : souche longuement traçante.
Tiges : ascendantes ou redressées lâchement feuillées robustes.
Feuilles : larges de 3 cm pétiolées ovales hastées jamais en coin ou subarrondies à la base entières ou dentées fortement nervées la paire supérieure éloignée de l’épi.
Inflorescence : épi élogné des dernières feuilles et de forme arrondie ou oblongue avec les fleurs nettement saillantes.
Fleurs : bleu violet très grandes.
Calice : très velu lèvre supérieure à 3 dents très prononcées égales toutes triangulaires aiguës lèvre inférieure fendue à peine jusqu’au quart en 2 lobes finement ciliés.
Corolle : 18 à 35 mm avec une nette échancrure et un renflement à la gorge donnant l’impression d’une « gueule ouverte »

Autre synonymie : Prunella tournefortii Timb.-Lagr. Prunella grandiflora subsp. pyrenaica (Godr.) A.Bolòs & O.Bolòs Prunella vulgaris subsp. hastifolia (Brot.) Douin Prunella pyrenaica (Godr.) Philippe Prunella grandiflora subsp. hastifolia (Brot.) Breistr.

Écologie Bonsai Plante Carnivore Orchidée Palmier Plantes Sauvages Comestibles Ail
Plante Méditerranéenne - Tous droits réservés. Mentions légales.