fond billetterie en ligne

Anthyllide (Anthyllis)

Anthyllide

Anthyllide à fleurs rouges (Anthyllis vulneraria subsp. praepropera)

L’Anthyllide à fleurs rouges est une plante souvent vue comme insignifiante de loin n’était ses fleurs rouges et qui accorde sa beauté à qui se penche et se munit d’une loupe. La variété des couleurs du rose très doux au rouge vif et le festival des formes sont alors un régal. Hélas toutes les fleurs ne sont jamais épanouies en même temps.

Étymologie du nom

Du grec anthos « fleur » et ioulos « duvet » d’après Coste. D’après fournier nom grec d’une plante littorale à petites fleurs ; en latin dans Pline ces mêmes noms désignent des plantes de Crète à odeur résineuse. Couplan confirme qu’en latin et en grec ce nom désignait une plante indéterminée. L’épithète vulneraria réfère à une ancienne utilisation contre les blessures en tant que cicatrisant (plante vulnéraire)

Description

Caractères distinctifs
Note : Le type qui est du Nord-Est de l’Europe est absent de la région méditerranéenne (et sans doute de France). De nombreuses sous-espèces existent dont certains auteurs contestent la réalité les voyant comme des variétés voire une simple variabilité intraspécifique. La situation a été compliquée par la culture en tant que plante fourragère assortie d’une pollution génétique des plantes naturelles dont il est bien difficile de connaître le « vrai » type. Pourtant localement les sous-espèces sont bien différenciées.

Anthyllis vulneraria vue comme un ensemble est caractérisée par ses feuilles inférieures à foliole terminale très grande avec 1 à 3 paires de folioles latérales et les supérieures à folioles presque égales et plus nombreuses (3 à 7 paires). Les fleurs sont de couleur variable pourpre rose jaune ou blanchâtre. Le calice a 2 lèvres et le tube est bien plus long que les dents dont la supérieure est courtement triangulaire.
La sous-espèce praepropera est surtout caractérisée par ses tiges peu ramifiées à pilosité hérissée à la base puis appliquée vers le sommet et des feuilles basales à folioles latérales très réduites. Le calice est généralement discolore pourpré dans le tiers supérieur et sa pilosité est appliquée soyeuse..

Milieu principal
lieux herbeux secs.

Statut protection
Aucune protection.

Écologie
Garrigue pas trop sèche : pelouses basophiles mésoméditerranéennes mésoxérophiles à mésohydriques.

Étage altitude
Basse altitude.

Répartition
Méditerranéen : sud-est de la France région méditerranéenne.

Floraison
Mai et juin.

Description
Taille 5 à 20 cm. Fleur rouge parfois blanche ou jaune. Port étalé apparemment couché mais en fait légèrement ascendant parfois redressé.

Type biologique
Annuelle ou un peu pérennante.

Classification
Règne : Plantae
Embranchement : Spermatophyta (Angiospermae)
Classe : Dicotyledones
Famille : Fabaceae
Genre : Anthyllis.

Anthyllide à fleurs rouges description complète

Anthyllis vulneraria (A.Kern.) Bornm. subsp. praepropera

Descrption addaptée de Coste pour correspondre à la sous-espèce praepropera :
Plante : annuelle ou un peu pérennante 5 à 20 cm couchée ascendante.
Tiges : herbacées peu ramifiées.
Pilosité : tige à poils hérissés à la base puis appliqués vers le sommet calice velu à pilosité appliquée soyeuse.
Feuilles : imparipennées à 3-5 folioles inégales les basales à folioles latérales très réduites les autres à terminale simplement plus grande.
Fleurs : 12 à 16 mm rouges parfois blancheâtres rarement jaunes en têtes denses souvent géminées longuement pédonculées entourées de bractées foliacées.
Calice : 3 à 5 mm de large renflé en vessie velu à pilosité appliquée soyeuse à ouverture oblique à 2 lèvres la supérieure à 2 dents l’inférieure à 3 bien plus courtes que le tube pourpré dans le tiers supérieur (sauf pour les populations à fleurs blanchâtres).
Corolle : étendard dépassant peu les ailes carène à peine courbée obtuse.
Fruit : gousse ovale glabre à 1-2 graines ovoïdes lisses

Autre synonymie : Anthyllis vulneraria subsp. praepropera spruneri (Boiss.) Bornm. Anthyllis vulneraria subsp. gandogeri (Sagorski) Maire

Anthyllis des montagnes (Anthyllis montana)

L’Anthyllis des montagnes est un classique belle fleur facile à reconnaître souvent plus commun sur les monts. Il est fréquent et abondant dans toute son aire de répartition une grande moitié sud-est de la France (toute la partie montagneuse) et n’est protégé qu’aux marges de son aire..

Étymologie du nom

L’épithète montana réfère aux monts (moyenne montagne et causses et non pas aux montagnes selon l’acception actuelle du mot qui correspond davantage à la haute montagne des anciens avec des plantes qualifiées par eux « d’alpines »

Description

Caractères distinctifs
Les variations morphologiques locales ou altitudinales n’ont pas de relation avec la réalité génétique (diploïde relictuel en montagne ou tétraploïde qui s’est répandu partout) et ne justifient donc pas d’éventuelles sous-espèces ou variétés (voir bibliographie). Par ailleurs même si la plante est variable cela reste dans une fourchette visuelle ne causant pas de problème d’identification au point que la plupart des non-botanistes ne les remarquent pas si ce n’est la variation de la couleur des fleurs du rose pâle au pourpre foncé.
L’anthyllis montana se reconnaît outre sa couleur et son caractère ligneux à ses feuilles de plus de 13 folioles qui plus est presque égales et à son calice à dents très allongées qui égalent le tube.

Milieu principal
prés et rochers.

Statut protection
Non menacé en montagne protection régionale : Bourgogne centre Franche-Comté.

Écologie
Rochers et pelouses rocailleuses des montagnes calcaires et des causses.

Étage altitude
Collines plateaux monts et montagnes de 500 à 2400 m mais plus courant vers 1000 m.

Répartition
Orophyte sud-européen : Est et Sud : Jura et Bourgogne jusqu’au Cher Alpes Provence et Languedoc Cévennes Corbières et Pyrénées. Europe méridionale Algérie..

Floraison
Juin ou juillet selon altitude ou région pleine floraison assez courte.

Description
Taille 10 à 30 cm. Fleur rose clair à pourpre foncé. Port gazonnant tapissant les rochers sur des surfaces pouvant aller jusqu’au mètre carré.

Type biologique
Vivace ligneux (chaméphyte).

Anthyllis des montagnes description complète

Anthyllis montana Linné 1753

Plante : 10 à 30 cm gazonnante.
Tige : ligneuse et tortueuse à la base ascendante.
Pilosité : velue hérissée.
Feuilles : imparipennées à 8-15 paires de folioles oblongues égales vertes et velues soyeuses sur les deux faces à stipules non visibles.
Fleurs : d’une grande variété de rouges de rose pâle à pourpre foncé nombreuses en têtes terminales longuement pédonculées entourées de 2 bractées foliacées sessiles et découpées.
Calice : à peine renflé velu à dents plumeuses un peu inégales égalant le tube.
Corolle : étendard à limbe 2 fois plus long que l’onglet carène un peu courbée obtuse.
Fruit : gousse oblongue acuminée glabre à 1 graine ovoïde lisse

Autre synonymie : aucune.

Vulnéraire (Anthyllis vulneraria subsp. vulneraria)

La Vulnéraire est généralement jaune même si sa couleur n’est pas un critère sûr de détermination. Elle pousse dans les lieux rocheux surtout calcaires en petits groupes ou parfois de manière isolée bien reconnaissable à ses feuilles basales à longue foliole terminale et ses feuilles caulinaires à folioles latérales de bonne taille..

Étymologie du nom

Description

Caractères distinctifs
Note : pour la discussion sur le type voir

Floraison
Mai et juin.

Description
Taille 10 à 40 cm. Fleur jaune parfois blanche. Port étalé redressé.

Type biologique
Annuelle.

Classification
Règne : Plantae
Embranchement : Spermatophyta (Angiospermae)
Classe : Dicotyledones
Famille : Fabaceae
Genre : Anthyllis.

Vulnéraire description complète

Anthyllis vulneraria L. subsp. vulneraria

Plante : annuelle 10 à 40 cm couchée ascendante.
Tiges : herbacées peu ramifiées.
Pilosité : tige à poils hérissés calice velu.
Feuilles : imparipennées à 3-5 folioles inégales les basales à folioles latérales réduites les autres à terminale simplement plus grande.
Fleurs : 12 à 16 mm jaune ou blanchâtre rarement pourpres en têtes denses souvent géminées longuement pédonculées entourées de bractées foliacées.
Calice : 3 à 5 mm de large renflé en vessie velu à pilosité étalée ou appliquée à ouverture oblique à 2 lèvres la supérieure à 2 dents l’inférieure à 3 bien plus courtes que le tube parfois pourpré dans le tiers supérieur.
Corolle : étendard dépassant peu les ailes carène à peine courbée obtuse.
Fruit : gousse ovale glabre à 1-2 graines ovoïdes lisses

Autre synonymie : Anthyllis kerneri Sagorski Vulneraria lagopodium Medik. Anthyllis vulneraria subsp. linnaeana (Sagorski) Jalas Anthyllis vulneraria subsp. kerneri (Sagorski) Domin Anthyllis rusticana Wender. Anthyllis polymorpha Wender. Vulneraria rustica Lam. Vulneraria heterophylla Moench Vulneraria anthyllis Scop. Anthyllis leguminosa Gray Anthyllis collina Salisb.

Écologie Bonsai Plante Carnivore Orchidée Palmier Plantes Sauvages Comestibles Ail
Plante Méditerranéenne - Tous droits réservés. Mentions légales.